AccueilWalter Benjamin : les métaphores de la critique

Walter Benjamin : les métaphores de la critique

Walter Benjamin: the metaphors of criticism

*  *  *

Publié le vendredi 07 février 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Auteur célébré pour la diversité de ses interrogations, Walter Benjamin, aujourd’hui encore, semble susciter majoritairement des études philosophiques ou relatives à sa réflexion sur la traduction, même s’il s’est récemment vu consacré pour son œuvre autobiographique, avec l’inscription au programme de l’agrégation du texte intitulé Enfance berlinoise vers 1900. C’est cette fois sur la figure du critique littéraire et du critique d’art que nous aimerions nous pencher. La réception de Benjamin en France, en partie conditionnée par la traduction relativement tardive de son œuvre, est un phénomène encore neuf : son influence dans notre appréhension des œuvres et des textes mériterait d’être examinée.

Annonce

Argumentaire

Auteur célébré pour la diversité de ses interrogations, Walter Benjamin, aujourd’hui encore, semble susciter majoritairement des études philosophiques ou relatives à sa réflexion sur la traduction, même s’il s’est récemment vu consacré pour son œuvre autobiographique, avec l’inscription au programme de l’agrégation du texte intitulé Enfance berlinoise vers 1900. C’est cette fois sur la figure du critique littéraire et du critique d’art que nous aimerions nous pencher. La réception de Benjamin en France, en partie conditionnée par la traduction relativement tardive de son œuvre, est un phénomène encore neuf : son influence dans notre appréhension des œuvres et des textes mériterait d’être examinée. Si elle a souvent été abordée sous l’angle politique et historique d’une réflexion sur la modernité, la critique littéraire et esthétique benjaminienne possède une poétique propre qui est restée dans l’ombre de ces enjeux sociopolitiques. La pensée critique de Benjamin repose en effet sur une prolifération d’images figurées extrêmement suggestives, qui ne peuvent être circonscrites en une thèse unifiée ; nous nous proposons de mener cette réflexion autour des trois objets suivants, qui pourront orienter les propositions de communication :

  • les effets sémantiques, symboliques, stylistiques et spéculatifs des régimes discursifs et métaphoriques associés à la pratique critique de Benjamin, dans les textes originaux comme dans leurs traductions (métaphores mystiques et religieuses, scientifiques et techniques, de « l’aura » et du « choc », du « voile » et du « dévoilement », de l’ombre et de la lumière, etc.) ;
  • les méthodes critiques de l’analyse de la réception des œuvres, déployées dans les textes de Benjamin ;
  • la manière dont ces choix terminologiques parfois plus poétiques que théoriques affectent sa pensée de la dialectique entre une tradition sans cesse déconstruite et reconfigurée et une modernité non moins problématique.

Programme

Jeudi 27 février 2014

9h : Accueil des participants

9h15-9h30 : Discours d’ouverture, par Pascale Auraix-Jonchière

9h30-9h50 : Problématique du colloque, par Mathilde Labbé et Audrey Giboux

La métaphore face au concept (président de séance : Frédéric Calas)

  • 9h50-10h10 : Marta Sábado Novau (Université Sorbonne nouvelle Paris 3), « Esthétique de la monade dans Enfance berlinoise vers 1900 »
  • 10h10-10h30 : Georg Otte (Université fédérale du Minas Gerais), « Les constellations de Walter Benjamin »
  • 10h30-10h50 : Gérard Raulet (Université Paris-Sorbonne Paris 4), « Politique de l’image. Dispersion et image dialectique »

10h50-11h30 : Discussion et pause

Philosophie de l’image (président de séance : Jean-Christophe Blum)

  • 11h30-11h50 : Stephanie Baumann (Université Vincennes Saint-Denis Paris 8 / Université de Tübingen), « Des éclairs qui illuminent l’obscurité – “choc” et “expérience” chez Walter Benjamin et Siegfried Kracauer »
  • 11h50-12h10 : Camille Debrabant (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Métaphore et photographie : du “paravent” à la “salubrité de la vision” »
  • 12h10-12h30 : Frédérik Detue (Université de Poitiers), « Critique de l’aura et réception tactile chez Walter Benjamin »

12h30-13h : Discussion
13h-14h30 : Déjeuner

Hermétisme et heuristique (président de séance : Éric Lysøe)

  • 14h30-14h50 : Maria João Cantinho (Université de Lisbonne), « De la langue messianique à la question de la critique chez Walter Benjamin »
  • 14h50-15h10 : Anne Roche (Université d’Aix-Marseille), « L’image comme théorie »
  • 15h10-15h30 : Yuna Visentin (ENS de Lyon), « Renouer avec un texte absent : penser l’hermétisme de la critique benjaminienne avec Franz Kafka »

15h30-16h10 : Discussion et pause

La fabrique de la métaphore (présidente de séance : Audrey Giboux)

  • 16h10-16h30 : Serge Martin (Université Sorbonne nouvelle Paris 3), « “Du lierre autour d’un pan de mur” : Walter Benjamin, les proverbes et le racontage »
  • 16h30-16h50 : Nathalie Raoux (Centre Georg Simmel, EHESS), « Walter Benjamin, le critique à pied d’œuvre. Dans l’atelier du Baudelaire »
  • 16h50-17h10 : Christophe David (Université Rennes 2), « Que dit, chez Walter Benjamin, l’image de la ruine, qui ne saurait se résorber en conceptualité ? »

17h10-18h : Discussion 

Vendredi 28 février 2014

Philosophie de l’histoire et de la société (président de séance : Emmanuel Cattin)

  • 9h-9h20 : Jacques-Olivier Bégot (Université Paris-Diderot Paris 7), « Violences de la critique »
  • 9h20-9h40 : Olivier Pascault (Université Panthéon-Assas Paris 2), « Pour une lecture lukácsienne de Sur le concept d’histoire de Walter Benjamin »
  • 9h40-10h : Robert Krause (Université Albert-Ludwig de Fribourg-en-Brisgau), « “Il faut montrer la transformation de la fonction de l’allégorie dans l’économie marchande” : l’impulsion critique de la réception benjaminienne de Charles Baudelaire »
  • 10h-10h20 : Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège) : « Baudelaire et le “marché littéraire”. À propos du fragment 11 de Zentralpark »

10h20-11h : Discussion et pause

Métaphores de la révolution et de la modernité (présidente de séance : Mathilde Labbé)

  • 11h-11h20 : Stéphane Massonet (Université libre de Bruxelles), « Lecture de la ville : Walter Benjamin et la critique du surréalisme français »
  • 11h20-11h40 : Sergueï Fokine (Université nationale d’économie de Saint-Pétersbourg / Faculté des arts libéraux et des sciences-Smolny de Saint-Pétersbourg), « Mélancolie et révolution comme fondement et forces de la méthode critique dans le Journal de Moscou de Walter Benjamin »
  • 11h40-12h : Marino Pulliero (Centre de recherche interallemand) : « Le Jugendstil comme paradigme d’une critique de la Modernité chez Walter Benjamin »
  • 12h-12h20 : Ivan Gros (Université centrale nationale de Taïwan), « L’intuition et la dialectique chez Walter Benjamin : les métaphores sociopolitiques de la modernité par-delà la pensée marxiste »

12h20-13h : Discussion

13h-14h30 : Déjeuner

Walter Benjamin et l’idéalisme (président de séance : Philippe Antoine)

  • 14h30-14h50 : Patricia Lavelle (Centre Georg Simmel, EHESS), « Métaphore érotique et création artistique, de Heinrich Rickert à Walter Benjamin »
  • 14h50-15h10 : Marc de Launay (CNRS), « Métaphores du temps dans l’écriture d’Ombres courtes »
  • 15h10-15h30 : Catherine Coquio (Université Paris-Diderot Paris 7), « Magie critique, mortification, apocatastase : trois images pour l’acte critique »

15h30-16h10 : Discussion

16h30 : Clôture du colloque et collation.

Comité scientifique

Le comité scientifique est constitué d’enseignants-chercheurs issus des départements de Lettres et de Philosophie de l’université Blaise Pascal et de membres extérieurs :

  • Pascale Auraix-Jonchière, Professeur de littérature française du XIXe siècle (Université Blaise Pascal), directrice du CELIS (Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique) ;
  • Frédéric Calas, Professeur de langue et littérature française (Université Blaise Pascal), directeur-adjoint du CELIS (chargé des relations internationales) ;
  • Emmanuel Cattin, Professeur d’histoire de la philosophie moderne et contemporaine (Université Blaise Pascal), chercheur au laboratoire Philosophies et rationalités ;
  • Audrey Giboux, Maître de conférences en littérature comparée (Université Rennes 2), chercheuse au CELLAM (Centre d’études des littératures anciennes et modernes) ;
  • Robert Kahn, Maître de conférence en littérature comparée (Université de Rouen), chercheur au CÉRÉDI (Centre d’études et de recherche éditer / interpréter) ;
  • Mathilde Labbé, Doctorante en littérature française (Université Paris-Sorbonne), Attachée temporaire d’enseignement et de recherche au CELIS (Université Blaise Pascal).

« Walter Benjamin : les métaphores de la critique »
Colloque international et pluridisciplinaire, Maison des sciences de l'Homme
Organisation : Audrey Giboux (CELLAM, Université Rennes 2) et Mathilde Labbé (CELIS, Université Blaise Pascal)

Lieux

  • Maison des sciences de l'Homme - 4 rue Ledru
    Clermont-Ferrand, France (63000)

Dates

  • jeudi 27 février 2014
  • vendredi 28 février 2014

Mots-clés

  • Walter Benjamin, critique, métaphores,

Contacts

  • catherine songoulashvili
    courriel : Catherine [dot] Songoulashvili [at] univ-bpclermont [dot] fr

Source de l'information

  • catherine songoulashvili
    courriel : Catherine [dot] Songoulashvili [at] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Walter Benjamin : les métaphores de la critique », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 07 février 2014, http://calenda.org/255389