AccueilTravail et loisirs

Travail et loisirs

Travel and leisure

Ou comment le travail se transforme par et dans le divertissement et comment le divertissement se requalifie en travail

Or how is work transformed through and in entertainment and entertainment is re-qualified as work

*  *  *

Publié le jeudi 18 juillet 2013 par Élodie Faath

Résumé

Le colloque propose de questionner ce que le travail fait au divertissement et ce que le divertissement fait au travail ou, plus précisément, de s’arrêter sur la production contemporaine de formes hybrides entre travail et divertissement, et plus généralement travail et loisir (serious games, usages des réseaux sociaux au travail, Fab labs, médiations du travail des amateurs, etc.). Il s’agit ainsi d’étudier : comment le travail se transforme par et dans le divertissement, et comment le divertissement est qualifié en travail.

Annonce

Travail et Loisirs ou comment le travail se transforme par et dans le divertissement et comment le divertissement se requalifie en travail, colloque organisé par le GRIPIC - CELSA, université Paris-Sorbonne, les 11-12-13 juin 2014 au CELSA (Neuilly-sur-Seine)

Argumentaire

Le colloque propose de questionner ce que le travail fait au divertissement et ce que le divertissement fait au travail ou, plus précisément, de s’arrêter sur la production contemporaine de formes hybrides entre travail et divertissement, et plus généralement travail et loisir (serious games, usages des réseaux sociaux au travail, Fab labs, médiations du travail des amateurs, etc.). Il s’agit ainsi d’étudier :

  • comment le travail se transforme par et dans le divertissement,
  • comment le divertissement est qualifié en travail.

Le colloque vise à examiner comment ces formes hybrides d’activités s’inscrivent dans la continuité d’une histoire du travail et de ses représentations tout en analysant leurs spécificités et leur actualité. En effet, si le rire, la fête, les discussions informelles et autres pratiques à l’œuvre sur le lieu et / ou dans le temps du travail peuvent être conçues comme des pratiques récréatives en regard du temps professionnel, les formes d’activité dont il sera question diffèrent en ce sens qu’elles ne dessinent pas une frontière entre le récréatif informel (« clandestin ») et le professionnel institutionnel (« productif »). Il s’agira ainsi de comprendre dans quelle mesure celles-ci participent à la professionnalisation de la création, du récréatif et du ludique en les mettant au service de la production et à la formalisation des interactions et pratiques « clandestines ». Il s’agira, en outre, de s’intéresser au travail afin d’étudier les manières à travers lesquelles il s’exporte dans le temps et dans l’espace du divertissement, du jeu et du « hors travail » en général, produisant là aussi des formes d’activité hybrides. Seront ainsi interrogés le sens du loisir, du jeu et du divertissement ainsi que les relations que ces différentes notions entretiennent avec le travail, sans que soit posée une simple équivalence entre elles.

Comment comprendre ce phénomène des hybridations ? Est-ce une tendance de certains secteurs professionnels, certains métiers, certaines générations ou une caractéristique du monde du travail en général ? Comment ce phénomène est-il mis en visibilité par les usages communicationnels ? De quoi est-il le signe ou le symptôme ?

Pour étudier ces formes d’activité, nous proposons quatre axes de réflexions non exclusifs qui questionnent, chacun, une des modalités d’expression de cette tension et de cette hybridation entre travail et divertissement :

1/ La ludicisation du travail : un tournant du management ?

2/ Le loisir des uns, le travail des autres : la professionnalisation du divertissement

3/ Mise en spectacle du travail et professionnalisation de soi

4/ L’hybridation des lieux/temps du travail/loisir

Portée du colloque

Le colloque prendra en considération les évolutions récentes et conjoncturelles dans leur ensemble. Il sera de dimension internationale. Il fera intervenir des chercheurs issus de plusieurs disciplines ayant questionné le travail, le divertissement et leurs relations (sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation, sociologie, ethnologie, histoire, etc.). Seront également conviés des professionnels proposant des dispositifs hybrides voués à la rencontre entre travail et divertissement.

Modalités de soumission

Les propositions de communication pourront porter sur un terrain d’analyse circonscrit ou proposer une problématique théorique plus générale, de nature à mettre en évidence un questionnement et un programme de recherche en cours.

Les propositions seront exposées dans un résumé de 6000 signes maximum.

La 1ère page, séparée du corps de la proposition, devra mentionner :

  • l’axe principal dans lequel s’insère la soumission,
  • un titre en français et en anglais,
  • le nom, le prénom, l’appartenance institutionnelle (Laboratoire, Université, Organisme) et les coordonnées (adresse postale complète, adresse électronique, téléphone) de chaque auteur,
  • 4-5 mots clés en français et en anglais.

Le corps de la proposition reprendra le titre.

La soumission sera enregistrée dans un fichier au format RTF portant le nom des auteurs (de type : AUTEUR1AUTEUR2.RTF). Elle devra être adressée,

avant le 15 octobre 2013,

en document attaché par courrier électronique à l’adresse suivante : colloque.travail-loisirs@celsa.paris-sorbonne.fr

Les propositions pourront être rédigées en français ou en anglais.

Sélection, communication et publication

L’accord de principe sur l’acceptation des communications sera donné par le comité scientifique en novembre 2013. La soumission et l’acceptation définitive d’un texte de communication rédigé sera la condition pour être intervenant au colloque. Les textes retenus feront l’objet d’une publication. Les actes seront distribués le jour du colloque.

Calendrier

  • Soumission des propositions : 15 octobre 2013

  • Réponse du comité scientifique : novembre 2013
  • Soumission du texte définitif : 15 janvier 2014
  • Dates du colloque : 11-13 juin 2014, au CELSA Université Paris-Sorbonne, France (77 rue de Villiers / 92200 Neuilly-sur-Seine)

Comité scientifique

  • Véronique Richard, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Olivier Aïm, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Arlette Bouzon, LERASS, Université Toulouse 3 – Paul Sabatier
  • Gilles Brougère, EXPERICE, Université Paris 13
  • Sophie Corbillé, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Olivia Foli, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Valérie Jeanne-Perrier, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Sarah Labelle, LabSIC, Université Paris 13
  • Emmanuelle Lallement, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Christian Le Moënne, PREFics, Université de Rennes 2
  • Michèle Gellereau, GERiiCO, Université Lille 3
  • Sophie Pène, laboratoire, Paris Design Lab, ENSCI & Université Paris 5
  • Jean Pralong, Rouen Business School
  • Aude Seurrat, LabSIC, Université Paris 13
  • Julien Tassel, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Hécate Vergopoulos, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne

Comité d’organisation

  • Yves Jeanneret, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Asmaa Aziza, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Juliette Charbonneaux, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Odile Cortinovis, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Thierry Devars, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Camille Jutant, Paris Design Lab, ENSCI
  • Julie Pasquer, LLC, Université d’Avignon
  • Pierre-Michel Riccio, LGI2P, Ecole des Mines d'Alès
  • Marion Rollandin, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Kyle Schneider, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne
  • Emeline Seignobos, GRIPIC, CELSA – Université Paris-Sorbonne

Lieux

  • 77 rue de Villiers
    Neuilly-sur-Seine, France (92)

Dates

  • mardi 15 octobre 2013

Mots-clés

  • travail, loisirs, ludicisation, hybridation, divertissement, médiation, management, serious games, Fab labs

Contacts

  • Odile Cortinovis
    courriel : odile [dot] cortinovis [at] celsa [dot] paris-sorbonne [dot] fr

Source de l'information

  • Odile Cortinovis
    courriel : odile [dot] cortinovis [at] celsa [dot] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Travail et loisirs », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 18 juillet 2013, http://calenda.org/255829