AccueilLa ville face aux défis de ses mutations

La ville face aux défis de ses mutations

The city faced with the challenges of change

Urbanisation, peuplement et santé

Urbanisation, population and health

*  *  *

Publié le vendredi 19 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

La ville est devenue un espace où interviennent plusieurs facteurs pour définir la particularité d’un monde spatial et environnemental en pleine mutation. On ne peut étudier l’aspect social de la morphologie de cette entité urbaine et sociologique rassemblant des populations sans se demander si le mode de vie est ou non adapté à un type de construction urbaine déterminée. Cette urbanisation prend alors une ampleur dimensionnelle qui modifie les conditions de vie, de santé et d’environnement, conséquence de l’exode rural, de la pollution et de la croissance démographique. Dès lors, les inégalités sociales se développent, engendrant un impact sur la santé des habitants, exposés aux multiples risques de leur vie quotidienne et de leur bien-être.

Annonce

Argumentaire

La ville est devenue un espace où interviennent plusieurs facteurs pour définir la particularité d’un monde spatial et environnemental en pleine mutation. On ne peut étudier l’aspect social de la morphologie de cette entité urbaine et sociologique rassemblant des populations sans se demander si le mode de vie est ou non adapté à un type de construction urbaine déterminée (Kevin Lynch, L’image de la Cité, réd.1999). Cette urbanisation prend alors une ampleur dimensionnelle qui modifie les conditions de vie, de santé et d’environnement, conséquence de l’exode rural, de la pollution et de la croissance démographique.

En 2007, plus de la moitié de la population mondiale habitait une ville, une proportion qui tend à augmenter : en effet, selon les projections à 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans un espace urbain, architecturalement structuré ou déstructuré. L’urbanisation spatiale, accentuée par le développement économique, nous interpelle sur les transformations dramatiques des conditions sanitaires et existentielles des populations, confrontées outre à la problématique de leur bien-être, aux différentes politiques d’inégalité sociale et d’exclusion, synonyme de la différenciation entre habitants, d’une part, et de la concentration spatiale urbaine, d’autre part (Marcel Roncayolo, sous la dir. de, La ville aujourd’hui, 2001).

La particularité de ce rapport de réciprocité entre la ville et la santé nous amène à nous interroger sur la nature d’adaptation et de disposition spatiale des populations dans le tissu urbain et sur les stratégies politiques entreprises dans la gestion de la ville, des services de santé et plus particulièrement sur les conditions de vie des habitants, au centre ou en périphérie des agglomérations différemment conçues (Yves Grafmeyer et Jean-Yves Authier, Sociologie urbaine, 2011).

A l’image d’une urbanisation anarchique et mal contrôlée, les inégalités sociales se développent, engendrant un impact sur la santé des habitants, qui s’entassent dans des espaces géographiquement déstructurés et exposés aux multiples risques d’épidémies et de maladies transmissibles et non transmissibles, une menace permanente pour la santé publique et pour la pollution de l’environnement écologique et social des citoyens (Olivier Borraz, Les politiques du risque, 2008).

Dès lors, la particularité de la localisation urbaine des habitants et la nature de leur interaction avec leur environnement d’existence et de vie prend aujourd’hui des proportions alarmantes dans les pays pauvres ou émergents. Les collectivités locales et la société civile s’impliquent dans la gestion de l’espace urbain, la mobilité et la sédentarité des citoyens, leur rôle se définissant selon les stratégies de développement urbain que déterminent les conceptions architecturales d’aménagement, ainsi que les dispositifs d’hygiène et de sécurité mis en place pour améliorer la santé publique.

Au travers de ces mutations urbaines et sociales, cette réalité n’épargne pas les villes algériennes dont la déstructuration des territoires et la disposition des agglomérations expliquent la dérégulation de la notion d’urbanité, une réalité dominée par le rythme de la croissance démographique et l’entassement architectural des bâtisses (Guy Burgel et Seddik Hammache, Villes algériennes, 2003).

Axes thématiques

Toutefois, la ville continue-t-elle de se développer anarchiquement, négligeant les équipements et les services d’accompagnement et d’aménagement en rapport avec la qualité de vie et le bien-être des citoyens ?

La protection de l’environnement et de l’espace urbain est-elle devenue une réalité responsabilisant les citoyens, les collectivités locales, les élus locaux et l’Etat ?

Quel est l’impact de la conception urbaine et architecturale sur les pratiques écologiques et sanitaires des citoyens ?

Les objectifs du colloque

  • Il faudrait débattre de la structuration ou la déstructuration de la ville dans un contexte pluridisciplinaire, ainsi que des conditions environnementales, urbaines, sociales et sanitaires et de leur impact sur les pratiques, les comportements et les modes de vie des citoyens.
  • Il est de nos jours primordial de s’intéresser au rôle des collectivités locales, de la société civile, des institutions et de l’Etat dans l’aménagement et la conception architecturale contribuant à l’agencement urbain des territoires et des différents espaces d’habitation des populations.
  • Il faudrait démontrer le rapport qui pourrait exister entre la politique mise en œuvre pour la protection de l’environnement, l’instauration de la culture écologique et les stratégies de préservation et de promotion de la santé publique parmi les différentes couches sociales sédentarisées.

Les axes du colloque

Toute urbanisation de la ville s’identifie à la composition rurale ou urbaine de sa population, à son environnement, à sa composition spatiale et à son fonctionnement socioculturel, une morphologie constituante et significative selon le rapport qui pourrait exister entre les mutations sociales et économiques et l’environnement spatial et social.

Le processus de peuplement d’une ville se traduit sociologiquement par la mobilité, vers un espace urbain ou à l’intérieur de celui-ci, ainsi que par l’interaction entre les citoyens et leur habitat, synonyme de la conception architecturale qui déterminerait la nature de la sédentarité, le rythme de la croissance démographique et la localisation spatiale des différentes couches sociales.

En rapport avec une urbanisation anarchique et mal contrôlée, les inégalités sociales se développent engendrant un impact sur la santé des habitants, au détriment des risques d’épidémies et de maladies transmissibles et non transmissibles qui représentent un danger permanent pour la santé publique et pour l’environnement, l’écologique et le bien-être psychologique et existentiel des citoyens.

Calendrier

  • Les résumés des communications proposées devraient être envoyés au plus tard le 15 août 2013.
  • Évaluation des résumés par le Comité scientifique du 02 août au 02 septembre 2013.
  • La confirmation parviendra aux participants le 15 septembre 2013.
  • Le dernier délai de l’envoi des communications (20 000 à 30 000 signes)  est le 15 octobre 2013.
  • Date du colloque du 28 au 29 octobre 2013.

La langue du colloque est le français.

Proposition des communications 

Pour chaque proposition de communication, le texte devra comporter :

  • Les coordonnées personnelles et l’affiliation institutionnelle de l’auteur.
  • Le titre de la communication,       
  • Un résumé de 3 500 signes, caractères et espaces compris,
  • Le texte devrait être saisi en format WORD avec la police Times New Roman,

Important : L’inscription dans l’un des 3 axes proposés doit être mentionnée par l'auteur.

Contact du colloque :

 

Présidents d’honneurs :

Pr. SAIDANI Boualem, Recteur de l’université A-M, Béjaïa

Dr. CHERRAD Hichem, Doyen de la Faculté des Sciences Humaines et sociales

Président du colloque :

BERRETIMA Abdel-Halim, Maître de conférences en sociologie, université de Béjaïa, IRIS/EHESS, Paris

Contact : aberretima@yahoo.com

Lieux

  • Université A-M Béjaïa,Campus Aboudaou
    Béjaïa, Algérie

Dates

  • jeudi 15 août 2013

Mots-clés

  • ville, urbanisation, population, démographie, environnement, écologie, santé publique

Contacts

  • Abdel-Halim Berretima
    courriel : aberretima [at] yahoo [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Abdel-Halim Berretima
    courriel : aberretima [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« La ville face aux défis de ses mutations », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 19 juillet 2013, http://calenda.org/256000