AccueilCommunication publique et développement territorial

Communication publique et développement territorial

Public communication and territorial development

Enjeux d’une valorisation et défis des acteurs

Issues of valorisation and challenges for actors

*  *  *

Publié le mardi 23 juillet 2013 par Elsa Zotian

Résumé

S’inscrivant dans le programme franco-maghrébin et interdisciplinaire LOTH, ce colloque s’adresse aux chercheurs en sciences de l’information et de la communication. Il est aussi ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales ayant une approche communicationnelle centrée sur les territoires, leurs développements et acteurs. Le colloque visera un triple objectif : réunir des chercheurs de l’espace méditerranéen et exposer les résultats de leurs études empiriques en communication publique et territoriale ; focaliser l’intérêt sur les interactions entre différents publics, mais aussi sur celles à l’œuvre entre les métiers des communicants publics des institutions territoriales et des journalistes ; interroger les développements potentiels en communication publique dans l’espace méditerranée notamment en lien avec la valorisation des patrimoines.

Annonce

Argumentaire 

Partenaire du programme franco-maghrébin Langages, objets, territoires et hospitalités (LOTH) , la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université de Béjaia organise un colloque international portant sur la communication publique et le développement territorial.

Ce colloque s'inscrit dans le prolongement des différentes manifestations de ce programme et des partenariats avec la Société française des sciences de l’information et de la communication (Tunis 2008, Delzod-Djerba 2009, Toulon 2010, Constantine 2011 et Djerba 2012) dédiées aux apports des sciences de l’information et de la Communication dans des thématiques et des recherches appliquées liées aux territoires en tant qu’espaces dynamiques de proximité et de développement local.

Le colloque interrogera la conception et la réalisation d’actions de communication couplées à des dispositifs de conservation, de réhabilitation et de mise en valeur de différents patrimoines (naturel, matériel et immatériel) dans des zones arides, fragiles et menacées en partant du point de vue des acteurs du terrain et des différents publics concernés. Malgré le nombre et la qualité scientifique des expertises dans ces zones, les résultats et projets peinent à se diffuser et à revenir vers ces derniers. Informer et éclairer le citoyen étant à la base de la communication publique, ses actions doivent privilégier la concertation et l’échange entre les acteurs d’un territoire quelles que soient la forme, les qualifications ou la complexité de ces dernières : intelligence territoriale, dynamique socio-économique, participation citoyenne, développement écotouristique et développement local.

Ceci est d’autant plus important que les territoires concernés ne développent que faiblement encore une offre de territoire et construisent progressivement des dispositifs de participation. Dès lors, la question de la valorisation prend toute son importance et apparaît à la fois comme un enjeu et un défi. L’intérêt sera accordé à trois aspects liés à la communication publique. Un premier qui consiste à améliorer les services informationnels des citoyens dans un territoire en privilégiant la proximité et la participation. Le second visera à interroger leur perception de ces territoires pour qualifier les menaces sur leurs patrimoines. Quant au troisième aspect, il se précisera leur place dans les actions promotionnelles des potentialités des territoires  pour accroitre leur visibilité ou attractivité. Plus généralement, on interrogera l’apport actuel des sciences de l’information et de la communication dans les analyses de ces enjeux et défis dans l’espace méditerranéen.

Objectifs du colloque

S’inscrivant dans le programme franco-maghrébin et interdisciplinaire LOTH, ce colloque s’adresse aux chercheurs en sciences de l’information et de la communication. Il est aussi ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales ayant une approche communicationnelle centrée sur les territoires, leurs développements et acteurs. Le colloque visera un triple objectif :

1. Réunir des chercheurs de l’espace méditerranéen et exposer les résultats de leurs études empiriques en communication publique et territoriale ;

2. Focaliser l’intérêt sur les interactions entre différents publics, mais aussi sur celles à l’œuvre entre deux métiers à savoir : les communicants publics des institutions territoriales et les journalistes traitant l’actualité de ces institutions et territoires ;

3. Interroger les développements potentiels en communication publique dans l’espace méditerranée notamment en lien avec la valorisation des patrimoines. L’intérêt sera porté aussi sur des travaux de recherche en écologie, aménagement du territoire, qualification de produits culturels ou artisanaux, préservation et restauration des sites et tourisme.

Axes d’intervention  

1. Communication des collectivités : quelle réalité ? Quelle place pour les TIC ?

2. Valorisation des patrimoines et marketing territorial : quels outils et stratégies ?

3. Communication et concertation entre les acteurs et les réseaux : citoyen et touriste ; décideur et journaliste.

Conditions de soumission

Les personnes désirant présenter une communication sont priées d'envoyer par courriel à l'adresse suivante (loth.bejaia2013@gmail.com) un résumé long (8 000 signes maximum en français ou en arabe)

au plus tard le 01 octobre 2013.

Le résumé doit être accompagné du titre, cinq mots-clés et 5 références bibliographiques, du choix de l'axe thématique, du nom des auteurs, leur fonction et rattachement institutionnel, ainsi que leurs coordonnées complètes (mail, tél, fax et adresse postale).

Calendrier

  • 1 octobre 2013 : date limite d'envoi des résumés (long de 8 000 signes en précisant les éléments suivants : problématique, méthodologie, terrain, approche théorique et résultats attendus) ;
  • 25 octobre 2013 : annonce des résultats de l’évaluation ;
  • 30 octobre 2013 : date limite de confirmation de participation et de l’envoi des fiches d'inscription ;
  • 5 novembre  2013 : publication du programme.
  • 19-20 novembre  2013 : tenue du colloque à Bejaia (Algérie), Université A-Mira, Faculté des sciences humaines et sociales

La programmation au colloque est subordonnée à confirmation de participation et de l’envoi des fiches d'inscription.

Une sélection de communications sera publiée. Les auteurs dont les communications auront été retenues par le comité scientifique devront soumettre leur texte intégral dans les délais après la tenue du colloque. 

Le colloque prendra en charge l’hébergement et la restauration. 

Coordination scientifique du colloque

  • Aissa Merah (Université de Bejaïa, Algérie)
  • Vincent Meyer (Université Nice Sophia Antipolis, France)
  • Composition du comité scientifique 
  • Abdellatif  Ait Heda (Université Ibn Zohr, Maroc)
  • Ourida Amrani (Université d’Alger 3, Algérie)
  • Abderrahmane Amsidder (Université Ibn Zohr, Maroc)
  • Matouk Belattaf (Université de Bejaïa, Algérie)
  • Leila Benlatrache (Université de Constantine 2, Algérie)
  • Françoise Bernard (Université Aix-Marseille, France)
  • Djamel Bouadjimi (Université Alger3, Algérie)
  • Nabila Bouchaala (Ecole supérieure nationale de journalisme d’Alger)
  • Yamine Boudhane (Université de Sétif 2, Algérie)
  • Azzedine Bouderbane (Université de Constantine 2, Algérie)
  • Hamida el Bour (IPSI Université de Manouba, Tunisie)
  • Hichem Cherrad (Université de Bejaïa, Algérie)
  • Fathallah Daghmi (Université de Poitiers)
  • Michel Durampart (Université de Toulon, France)
  • Mouna El Gaied (Université de Lorraine, France)
  • Ahmed Ben Hamouda (ISG de Tunis, Tunisie)
  • Warda Khaled (Université de Béjaïa, Algérie)
  • Christian Le Moënne (Université Rennes 2)
  • Catherine Loneux (Université Rennes 2, France)
  • Mohamed Madoui (CNAM de Paris, France)
  • Pierre Morelli (Université de Lorraine, France)
  • Farid Mozai (Université de Bejaïa, Algérie)
  • Settar Ouatmani (Université de Bejaïa, Algérie)
  • Paul Rasse (Université Nice Sophia Antipolis, France)
  • Mongi Sghaier (Institut des régions arides, Tunisie)
  • Nozha Smati (Université Lille3, France)
  • Hayat Zerouali (École des sciences de l’information, Rabat, Maroc)
  • Présidents d’honneur du colloque
  • Pr. Saidani Boualem, Recteur de l’Université A-Mira, Béjaïa
  • Dr. Cherrad Hichem, Doyen de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Président du colloque :

  • Dr Merah Aissa 

Courriel : merah_aissa@yahoo.fr

Président du comité d'organisation

  • Dr. Makhloufi Abdelouahab

Courriel : abdelouahabm@yahoo.fr

Comité d'organisation

  • Abbaci Madjid, Université de Béjaïa.
  • Amiar Ali, Université de Béjaïa. 
  • Baa Bouzid Saliha, Université de Béjaïa.
  • Bahloul Farouk, Université de Bejaïa.
  • Benkerou Fiadh, Université de Béjaïa.
  • Bessai Rachid, Université de Béjaïa.
  • Bouiche Mehraz, Université de Béjaïa. 
  • Djadda Mahmoud, Université de Béjaïa.
  • Djouder Samir, Université de Béjaïa.
  • Khaled Warda Université de Béjaïa.
  • Negrouche Hamid, Université de Béjaïa. 
  • Mendi Yassine (Secrétaire général de la faculté), Université de Béjaïa. 
  • Nehaoua Amine, Université de Béjaïa. 
  • Meziani Tahar, Université de Béjaïa
  • Touati Souhila Université de Béjaïa.
  • Yahia Tassadit, administratrice Université de Béjaïa.
  • Zerrouk Ahcène, Université de Béjaïa.

Lieux

  • Université A-Mira
    Béjaïa, Algérie

Dates

  • mardi 01 octobre 2013

Mots-clés

  • communication publique, développement territorial, valorisation de patrimoine, territoires fragiles, médias et environnement

Contacts

  • Aissa Merah
    courriel : merah_aissa [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Aissa Merah
    courriel : merah_aissa [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Communication publique et développement territorial », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 23 juillet 2013, http://calenda.org/256003