AccueilChristian Fürchtegott Gellert au cœur des Lumières allemandes

Christian Fürchtegott Gellert au cœur des Lumières allemandes

Christian Fürchtegott Gellert at the heart of the German Enlightenment

*  *  *

Publié le lundi 29 juillet 2013 par Élodie Faath

Résumé

L’œuvre de Christian Fürchtegott Gellert (1715-1769) se trouve à plusieurs titres au carrefour des Lumières allemandes. Professeur de philosophie morale à Leipzig, il toucha un public hétérogène grâce à ses cours, à ses ouvrages didactiques et à son abondante correspondance. Au carrefour de la poétique et de l’esthétique, son œuvre artistique couvre tous les genres littéraires et s’ouvre même à la production musicale. On pourra analyser son rapport au piétisme, sa crainte de voir le monde chrétien disparaître à cause des mutations économiques, son approche de l’univers politique et ses liens avec la popularphilosophie. On prêtera une attention particulière à Gellert en tant que maître de l’art épistolaire. On pourra envisager ce faisant la réception de ses œuvre en France.

Annonce

Argumentaire

Journée d’études à l’université Lumière Lyon 2 Date : vendredi 14 mars 2014

Journée d’études organisée par l'EA 1853 LCE  Lyon 2 en partenariat avec le CIERA dans le cadre du PFR intitulé L’art de la civilité épistolaire au XVIIIe siècle des universités Lumière Lyon 2, Champagne- Ardennes  Reims, Halle et Toulouse le Mirail.

L’œuvre de Christian Fürchtegott Gellert (1715 – 1769) se trouve à plusieurs titres au carrefour des Lumières allemandes. Professeur de philosophie morale à l’université de Leipzig, il toucha un public large et hétérogène grâce à ses cours, certes, mais également grâce à ses ouvrages didactiques (contes et fables) et son abondante correspondance. Au carrefour de la poétique et de l’esthétique, son œuvre artistique couvre tous les genres littéraires (roman, comédie, poésie) et s’ouvre même à la production musicale (opérette, Lieder). Et bien que le public français n’en ait souvent retenu que le jugement implacable, mais réducteur, qui avait été porté par Germaine de Staël (elle avait cru déceler « du français appesanti »), force est de constater que l’audience dont Gellert jouissait en France (traductions, hommages entre autres de Michael Huber, Marie- Elizabeth Lafite) inscrit son œuvre dans un horizon plus vaste qui nous permettra entre autres de nous interroger, à partir du « cas » Gellert, sur les convergences et/ou divergences entre les Lumières allemandes et françaises.

On pourra analyser également son rapport au piétisme, sa crainte de voir le monde chrétien disparaître à cause des mutations économiques, son approche de l’univers politique (ses contacts à la cour de Prusse, son rôle pendant la guerre de Sept Ans) et ses liens avec la Popularphilosophie (la correspondance avec Garve, par exemple).

On prêtera une attention particulière à Gellert en tant que maître de l’art épistolaire augurant de nouvelles interactions entres les espaces privé et public, ce qui permettra, sur un plan plus théorique, peut-être de concilier les approches de Habermas et de Koselleck.

La publication des actes de la journée d’études est prévue pour 2015.

Langues de travail : français et allemand

Modalités de soumission

Communication des sujets / titres de travail : 15 octobre 2013

Envoi des résumés (2 pages)

Contact : Wolfgang.Fink@wanadoo.fr

Comité scientifique

  • Thomas Bremer, professeur à Halle-Wittenberg (Allemagne)
  • Anne Lagny, professeur à l'ENS-Lyon
  • Jacques Lajarrige, professeur à Toulouse-Le Mirail
  • Fabrice Malkani, professeur à Lyon 2
  • Thomas Nicklas, professeur à Reims

Lieux

  • Lyon, France (69)

Dates

  • mardi 15 octobre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Christian Fürchtegott Gellert, Lumières allemandes

Contacts

  • Wolfgang Fink
    courriel : Wolfgang [dot] Fink [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Knopper
    courriel : knopper [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Christian Fürchtegott Gellert au cœur des Lumières allemandes », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 29 juillet 2013, http://calenda.org/256597