AccueilLa recherche sur le régime seigneurial laurentien, d’hier à demain

La recherche sur le régime seigneurial laurentien, d’hier à demain

Research into the Laurentian seigneurial regime, from the past to the future

*  *  *

Publié le vendredi 13 septembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Louise Dechêne écrivait à propos de la seigneurie, que cette institution avait : « précédé tout le reste » dans l’histoire du Canada. En effet, dès les débuts de la Nouvelle-France, le régime seigneurial marque le développement du territoire et de la société et, depuis, son influence n’a cessé de continuer à se faire sentir dans l’histoire du Québec : que l’on pense, entre autres, à la structure sociale, à la colonisation du territoire, ou plus simplement, à la toponymie. Nous convions étudiants, chercheurs et professeurs à une journée d’étude consacré à cette institution. La journée s’inscrira à l’intérieur des activités des travaux menés au département d’histoire de l’université de Sherbrooke par le professeur Benoît Grenier et son équipe sur les persistances seigneuriales postérieures à 1854.

Annonce

Argumentaire

Louise Dechêne écrivait à propos de la seigneurie, que cette institution avait : « précédé tout le reste » dans l’histoire du Canada. En effet, dès les débuts de la Nouvelle-France, le régime seigneurial marque le développement du territoire et de la société et, depuis, son influence n’a cessé de continuer à se faire sentir dans l’histoire du Québec : que l’on pense, entre autres, à la structure sociale, à la colonisation du territoire, ou plus simplement, à la toponymie.

Après avoir coexisté avec les cantons à partir de 1791, le régime seigneurial est finalement aboli par une loi en 1854. Il demeura cependant en vigueur, dans plusieurs fiefs, jusqu’à la fin de la confection des cadastres seigneuriaux le 16 mars 1864. Nous saisissons le prétexte de ce 150e anniversaire (1864-2014) pour faire le point sur les recherches actuelles et futures sur le régime seigneurial. Nous convions étudiants, chercheurs et professeurs à une journée d’étude consacré à cette institution. La journée s’inscrira à l’intérieur des activités des travaux menés au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke par le professeur Benoît Grenier et son équipe sur les persistances seigneuriales postérieures à 1854.

Axes thématiques

Les propositions pourront porter sur le régime seigneurial ou une thématique connexe, par exemple :

  • l’historiographie et les débats autour du régime seigneurial
  • la seigneurie « québécoise » comparée à d’autres formes de tenure
  • l’étude d’un fief, d’une seigneuresse ou d’un seigneur particulier
  • l’étude des censitaires et de la vie rurale sous le régime seigneurial
  • le rapport seigneurie/paroisse
  • le droit et le régime seigneurial
  • l’évolution du régime seigneurial, de son implantation à son abolition
  • les persistances du régime, de sa suppression à aujourd’hui
  • le patrimoine et la mémoire seigneuriale

Modalités de soumission

Les propositions de communications doivent comprendre :

  • Le titre préliminaire de l’allocution et un résumé d’un maximum de 250 mots (comprenant la problématique, les sources utilisées et les idées principales qui seront développées);
  • Vos coordonnées complètes en indiquant votre institution d’attache, votre domaine et, le cas échéant, votre cycle d’études.

Vous devez faire parvenir le tout avant le 1er décembre 2013

à l’adresse repertoire.seigneurial@usherbrooke.ca

en indiquant « proposition de communication » dans l’objet du courriel.

Toutes les propositions recevront une réponse avant la fin de ce mois.

Pour plus d’information, vous pouvez écrire à l’adresse : repertoire.seigneurial@usherbrooke.ca.

Organisateur principal 

  • Michel Morissette, candidat à la maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke

Comité scientifique 

  • Benoît Grenier, professeur agrégé en histoire, Université de Sherbrooke
  • Michel Morissette, candidat à la maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke
  • Alex Tremblay, candidat au doctorat en histoire, Université Laval

Événement organisé avec le soutien du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ)

Nota Bene

  • Les communications seront d’une durée de 15 à 18 minutes par participant.
  • Nous ne pouvons assurer le remboursement des dépenses des conférenciers. Toutefois, plusieurs universités offrent de couvrir une partie des frais de déplacement de leurs étudiants qui ont à participer à des colloques. Nous vous suggérons de vous informer auprès de votre institution afin d’obtenir davantage d’informations à ce sujet.

 

Lieux

  • 2500, boulevard de l'Université
    Sherbrooke, Canada

Dates

  • vendredi 14 mars 2014

Mots-clés

  • seigneurie, seigneur, fief, paroisse, droit, patrimoine, Canada, Québéc

Contacts

  • Michel Morissette
    courriel : Michel [dot] Morissette [at] usherbrooke [dot] ca

Source de l'information

  • Michel Morissette
    courriel : Michel [dot] Morissette [at] usherbrooke [dot] ca

Pour citer cette annonce

« La recherche sur le régime seigneurial laurentien, d’hier à demain », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 13 septembre 2013, http://calenda.org/259302