AccueilPour ne pas en finir avec le Moyen Âge

Pour ne pas en finir avec le Moyen Âge

Keeping in the with the Middle Ages

Périodisation, discipline, sciences sociales

Periodisation, discipline and social science

*  *  *

Publié le lundi 30 septembre 2013 par Élodie Faath

Résumé

Il fut un temps où se multipliaient les injonctions pour en finir avec telle ou telle périodisation de l’histoire. Pourtant, les plus factices sont souvent les plus tenaces. Certains continuent à se dire médiévistes, tout en faisant profession de ne pas croire vraiment à l’idée de Moyen Âge. Simple routine académique ou conservatisme des appartenances ? Ce séminaire a pour ambition d’aborder de front l’hypothèse d’une consistance historique de la période médiévale. Encore faut-il la définir et l’agencer. Une nouvelle coupure, au tournant des XIIe et XIIIe siècles, en constitue peut-être l’axe majeur. Il s’agira de l’aborder par une réflexion sur la pluralité des disciplines (histoire, histoire de l’art, philologie, archéologie) et la diversité des espaces médiévaux — car c’est aussi à l’épreuve du monde que l’idée de Moyen Âge peut retrouver un sens.

Annonce

Programme

  • 4 octobre

Patrick Boucheron, « Après la déconstruction. Un programme de réflexion collective »

  • 18 octobre

François-Xavier Fauvelle, « Un Moyen Âge africain (viiie-xve siècles) : la connexion de l’Afrique au Vieux Monde. Géographie, périodisation, régime documentaire »

  • 8 novembre

Etienne Anheim, « À propos de la notion de “long Moyen Âge” : une enquête historiographique »

  • 22 novembre

Pierre-François Souyri, « Le Moyen-Âge au Japon : les vicissitudes d’une catégorie historiographique »

  • 29 novembre (demi-journée d’études : 14-18h)

« La rupture grégorienne, entre philologie et histoire : autour de Bérard des Marses » (organisée en collaboration avec Jacques Dalarun, avec la participation de Dominique Poirel et Laurent Feller)

6 décembre

Joëlle Burnouf, « Changement de paradigme en archéologie médiévale : interdisciplinarité, héritages et longue durée »

  • 31 janvier

Florian Mazel, « 1, 2, 3 Moyen Âge. Critères et enjeux des périodisations internes du Moyen Âge dans l’historiographie française »

  • 14 février

Joseph Morsel, « De l’autre côté du miroir — où se trouve le Moyen Âge ? »

  • 7 mars

Julien Loiseau, « Le Moyen Âge au péril de l’âge classique. Comment périodiser l’histoire de l’Islam ? »

  • 21 mars

Blaise Dufal, « Le féodalisme : une vision marxiste et française du Moyen Âge » (séance fondée sur la présentation des archives de la Société d’études du féodalisme, avec la participation de Jean-Philippe Genet)

  • 4 avril

Patrick Boucheron, « Identités médiévistes, séquençages médiévaux : bilan et ouverture »

  • 9 mai (demi-journée d’études : 14h-18h)

« L’invention du paysage ? Histoires croisées, Orient/Occident » (organisée en collaboration avec Anne-Laure Imbert, programme à venir)

Lieux

  • Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, salle Perroy (Galerie J.-B. Dumas, escalier R, deuxième étage), de 16h à 18h - 1 rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 04 octobre 2013
  • vendredi 18 octobre 2013
  • vendredi 08 novembre 2013
  • vendredi 22 novembre 2013
  • vendredi 29 novembre 2013
  • vendredi 06 décembre 2013
  • vendredi 31 janvier 2014
  • vendredi 14 février 2014
  • vendredi 07 mars 2014
  • vendredi 21 mars 2014
  • vendredi 04 avril 2014
  • vendredi 09 mai 2014

Mots-clés

  • Moyen Âge, historiographie, périodisation

Contacts

  • Patrick Boucheron
    courriel : patrickboucheron [at] me [dot] com

Source de l'information

  • Patrick Boucheron
    courriel : patrickboucheron [at] me [dot] com

Pour citer cette annonce

« Pour ne pas en finir avec le Moyen Âge », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 30 septembre 2013, http://calenda.org/260374