AccueilIdentité et altérité chez les barbares en Europe durant l'Antiquité tardive et le haut Moyen Âge

Identité et altérité chez les barbares en Europe durant l'Antiquité tardive et le haut Moyen Âge

Identity and otherness among the Barbarians during the late Antiquity and the High Middle Ages

Le difficile dialogue entre textes et données archéologiques

The difficult dialogue between texts and archaeological data

*  *  *

Publié le mercredi 02 octobre 2013 par Élodie Faath

Résumé

L'un des principaux objectifs de ce congrès est de montrer la nécessité d'une interrelation, dans une perspective critique, de tous les types de sources disponibles pour aborder l'étude des soi-disant « sociétés barbares », et sans privilégier aucun type de registre, en particulier quand il s'agit d’une question si complexe que celle liée à l’identité socio-politique. En ce sens, il a déjà été montré à plusieurs reprises les limites, conceptuelles et méthodologiques, de l'archéologie pour aborder les aspects liés à l'identité à partir de l'analyse du monde funéraire ; tout comme l´étroite dépendance des données archéologiques par rapport aux informations fournies par les sources narratives sur le « monde barbare ». En outre, les textes donnent une idée des « Barbares » dans une perspective exclusivement romaine, qui sert aux intérêts et aux stratégies géopolitiques de l'Empire romain dans la gestion de leur relation avec les gentes barbarae.

Annonce

  • Coord. : Vujadin IVANISEVIC (Archaeological Institute, Belgrade), Michel KAZANSKI (UMR 8167 Orient & Méditerranée, Paris), Jorge LÓPEZ QUIROGA (Universidad Autónoma de Madrid)
  • Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Universidad Autónoma de Madrid, UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris)
  • Coll. : Vicerrectorado de Cooperación y Extensión Universitaria (Universidad Autónoma de Madrid), UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris), Ministerio de Economía y Competitividad (Proyecto HAR2011-15748-E)

Présentation

L'un des principaux objectifs de ce congrès est de montrer la nécessité d'une interrelation, dans une perspective critique, de tous les types de sources disponibles pour aborder l'étude des soi-disant « sociétés barbares », et sans privilégier aucun type de registre, en particulier quand il s'agit d’une question si complexe que celle liée à l’identité socio-politique. En ce sens, il a déjà été montré à plusieurs reprises les limites, conceptuelles et méthodologiques, de l'archéologie pour aborder les aspects liés à l'identité à partir de l'analyse du monde funéraire ; tout comme l´étroite dépendance des données archéologiques par rapport aux informations fournies par les sources narratives sur le « monde barbare ». En outre, les textes donnent une idée des « Barbares » dans une perspective exclusivement romaine, qui sert aux intérêts et aux stratégies géopolitiques de l'Empire romain dans la gestion de leur relation avec les gentes barbarae. À partir d'une série d'études, menées par des experts renommés, dans diverses aires géographiques européennes et sous différentes perspectives de recherche, nous aspirons à jeter les bases d'un dialogue interdisciplinaire et constructif sur l'une des questions clés dans l'étude des sociétés de l’Antiquité Tardive et du haut Moyen Âge en Europe.

Programme

Mercredi 30 octobre

9h-13h45 Ouverture

Jean-Pierre ÉTIENVRE, Directeur de la Casa de Velázquez

Jorge LÓPEZ QUIROGA, Universidad Autónoma de Madrid

IDENTITÉ ET ALTÉRITÉ CHEZ LES BARBARES À TRAVERS LES TEXTES

Présidence : Anna MASTIKOVA, UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris)

  • Peter HEATHER, King’s College (London), Predatory Migration and the First Millennium
  • Michael KULIKOWSKI, Penn State University (Pennsylvania, USA), Being a Barbarian in the Later Roman Empire: Alterity, Ideology, and Practice from the Severans to the Theodosians
  • Luis A. GARCÍA MORENO, Real Academia de la Historia/Universidad de Alcalá (Madrid), Parentesco y linaje entre los Godos (Visigodos y Ostrogodos) de las Españas, Galias e Italias (anonaria y suburbicaria)
  • Michel ROUCHE, Université Paris IV, Le refus de l'altérité dans le Bréviaire d'Alaric

Débat

16h-20h

IDENTITÉ ET ALTÉRITÉ CHEZ LES BARBARES À PARTIR DE L'ARCHÉOLOGIE I

Présidence : Vujadin IVANISEVIC, Archaeological Institute of Belgrade

  • Susanne HAKENBECK, University of Cambridge, Memories of Empire: constructions of Identity along the Danube in the early medieval period
  • Tivadar VIDA, Eötvös Loránd University (Budapest), The many Identity of Barbarians in the middle Danube in the Early Middle Ages
  • Michel KAZANSKI, UMR 8167 Orient & Méditerranée (Paris) et Anna MASTYKOVA UMR 8167 Orient & Méditerranée (Paris), Identité et Altérité des populations barbares dans la région nord-pontique à l’époque des Grandes Migrations (fin du IVe- milieu du VIe siècles)

Débat

Jeudi 31 octobre

9h-14h

IDENTITÉ ET ALTÉRITÉ CHEZ LES BARBARES À PARTIR DE L'ARCHÉOLOGIE II

Présidence Michel KAZANSKI, UMR 8167 Orient & Méditerranée (Paris)

  • Dawn HADLEY, The University of Sheffield, Ethnic identity in Viking-Age England: when two worlds collide
  • Cristina LA ROCCA, Università degli studi di Padova et Annamaria PAZIENZA, Università Ca'Foscari di Venezia, Gender, kinship and social identity in the funerary dimensions of the kingdom of the Lombards (568-774)
  • Jorge LÓPEZ QUIROGA, Universidad Autónoma de Madrid, Identité et ethnicité dans les « Espagnes » de l'Antiquité Tardive : déconstruction d'un paradigme archéologique
  • Jörg KLEEMANN, Uniwersytet Szczeciński (Szczecin), Did the Goths really come from Poland? Changing interpretations in changing political situations
  • Falko DAIM, Römisch-Germanisches Zentralmuseum (Mainz), Byzantium and the others: Archaeological case studies

Débat

16h-19h30

IDENTITÉ ET ALTÉRITÉ CHEZ LES BARBARES : LIMITES, POSSIBILITÉS ET DÉFIS

Présidence Peter HEATHER, King’s College (London)

  • Sebastian BRATHER, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, The Archaeology of Identities and Alterities: perspectives for the Early Middle Ages
  • Luis RÍOS FRUTOS, Universidad Autónoma de Madrid, Anthropology and Forensic Anthropology: How it can help to Identity and Otherness problematic
  • Vujadin IVANISEVIC, Archaeological Institute (Belgrade), Michel KAZANSKI, UMR 8167 Orient & Méditerranée (Paris) et Jorge LÓPEZ QUIROGA, Universidad Autónoma de Madrid, Construire une « feuille de route » sur la question de l'Identité et de l'Altérité chez les Barbares

Débat et conclusions

Lieux

  • Ciudad Universitaria - Casa de Velázquez, C/ de Paul Guinard, 3
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • mercredi 30 octobre 2013
  • jeudi 31 octobre 2013

Mots-clés

  • alterité, identité, barbares

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Identité et altérité chez les barbares en Europe durant l'Antiquité tardive et le haut Moyen Âge », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 02 octobre 2013, http://calenda.org/260635