AccueilNormes de, dans et par la mondialisation

Normes de, dans et par la mondialisation

Norms of, in and through globalisation

Regards croisés : sciences du droit et de la société

Comparative approaches - the science of law and society

*  *  *

Publié le mardi 15 octobre 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Les SHS ont pris l'habitude de s'intéresser à la mondialisation en tant qu'elle produit de la diversité sociale et de la fragmentation culturelle et politique, ou en tant qu'elle consitue d'indépassables « systèmes » (économiques et idéologiques) unifiés ou homogènes. Entre les deux, l'alternative consiste à repérer le travail de normes (sociales, juridiques, culturelles, idéologiques, économiques…) derrière d'ambivalents processus de mondialisation. C'est précisement l'objectif de cette journée d'étude associant les écoles doctorales de sciences sociales et de droit du PRES de Lyon, dont l'ambition est également de contribuer à un dialogue entre des familles disciplinaires qui n’ont pas toujours su trouver, sous nos latitudes, les conditions et les thèmes facilitant ces interfaces de communication scientifique sur un thème pourtant commun.

Annonce

Argumentaire

Objet traité simultanément par différents champs des sciences de l’Homme, la mondialisation crée depuis deux décennies un espace de débats théoriques et de controverses sociales ou tensions idéologiques morcelé par les variantes conceptuelles que les chapelles intellectuelles ou disciplines imposent à une terminologie pourtant commune. Plus qu’une simple réalité d’ailleurs multiforme, la mondialisation est ainsi une référence butoir pour les sciences de l’Homme, pour lesquelles elle peut servir d’opérateur théorique pertinent ou de repoussoir à la pensée, et même si elle échappe à une définition qui fasse consensus, la catégorie lexicale se voyant attribuer des sens et des usages différenciés, qui font des Globalization Studies, actuellement en plein développement sur le Vieux Continent, un domaine effervescent.  Que les sciences de l’Homme discutent de ces variations de sens et de leurs raisons, c’est un fait acquis depuis plus d’une vingtaine d’années maintenant. Des variations de sens qui sont conçues comme relevant d’une hétéroglossie propre au langage mondialiste, et, souvent, qui en signalent le faciès fragmenté, à l’image d’un monde hybride tel qu’il est souvent décrit. Plus intéressante qu’une vaine quête de définition uniforme de la mondialisation et que le simple constat d’une dispersion des approches, est l’alternative opposée, consistant à repérer le travail de normes (sociales, juridiques, culturelles, idéologiques, économiques…) derrière les processus de mondialisation.

Largement explorée dans les Globalization Studies sous l’angle de la dichotomie « fragmentation » – « uniformisation », la question des normes dans l’approche mondialiste (la perspective) et dans le contexte de la mondialisation (les horizons de faits qui lui donne sens) demande à être reposée dans le cadre d’une comparaison des idiomes de la mondialisation, sous l’angle d’un décentrement d’approches longtemps suspectées d’impérialisme idéologique. L’expression de versions nationales et régionales de la « mondialisation », le soin porté à des inflexions de sens en fonction de localisations culturelles et sociales, la pleine reconnaissance des logiques d’acteurs et des stratégies qu’ils mettent en œuvre sont autant de paramètres qui obligent à concevoir l’élaboration de règles et de normes à des échelles transnationales et mondiales.

On considéra ainsi la mondialisation à travers les instances où s’installent les processus migratoires ou culturels transnationaux, les systèmes de connectivité économique ou politique mondiale, mais aussi les instances académiques  qui en analysent les logiques, comme des espaces où s’élabore, par la négociation, du normatif.  Ce séminaire joint entre les Ecoles Doctorales de sciences sociales et de Droit du PRES de Lyon a vocation à approfondir un dialogue entre des familles disciplinaires qui n’ont pas, sous nos latitudes, toujours su trouver les conditions et les thèmes facilitant ces interfaces de communication scientifique. C’est précisément ce que propose ce séminaire en proposant aux enseignants, chercheurs et doctorants issus des horizons les plus divers, une série d’échanges sur l’approche de la mondialisation par la norme, vue du droit, de la sociologie, des relations internationales, mais aussi de l’anthropologie et de l’histoire.

Ce séminaire est gratuit et ouvert à tous les doctorants et chercheurs intéressés dans la limite des places disponibles.

Contact et inscriptions : lionel.obadia@univ-lyon2.fr

Programme

De 14h à 18h30

Interventions de

  • GILLES LHUILIER, Professeur de Droit privé, Université européenne de Bretagne
    Les espaces normatifs, nouvelle théorie de la mondialisation entre droit et Sciences de l’Homme et de la Société ?
  • JEAN-SYLVESTRE BERGÉ, Professeur de Droit International et Européen, Université Lyon 3
    Droit, mondialisation et contextualisation
  • GWÉNAËLE CALVÈS, Professeure de Droit public, Université de Cergy-Pontoise
    Mondialisation et superposition des espaces normatifs : jalons pour une recherche interdisciplinaire
  • THOMAS BRISSON, Maître de conférences en sociologie, Université Paris 8
    Acteurs et échelles politiques des espaces normatifs: une approche programmatique par la sociologie
  • LIONEL OBADIA, Professeur en anthropologie, Université Lyon 2
    Vulgates, standards, règles, cadres… du local au global  : normes et espaces de la mondialisation selon l’anthropologie

Lieux

  • Université Lyon 3, salle Caillemer - 15 Quai Claude Bernard
    Lyon, France (69007)

Dates

  • mercredi 13 novembre 2013

Mots-clés

  • mondialisation, normes, droit, sciences sociales, interdisciplinarité

Contacts

  • Lionel Obadia
    courriel : lionel [dot] obadia [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Lionel Obadia
    courriel : lionel [dot] obadia [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Normes de, dans et par la mondialisation », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 15 octobre 2013, http://calenda.org/261931