AccueilConflit et minorités religieuses en Europe, du XVIe siècle à nos jours

Conflit et minorités religieuses en Europe, du XVIe siècle à nos jours

Conflict and religious minorities in Europe, from the 16th century to the present day

*  *  *

Publié le vendredi 18 octobre 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La question des minorités religieuses se trouve au cœur de différentes situations de crise, de tensions, de guerres et de conflits en Europe. Ce colloque pluridisciplinaire propose une réflexion sur l'articulation entre conflits et minorités religieuses à partir des Réformes protestantes en Europe (Europe occidentale, centrale et Scandinavie).

Annonce

Argumentaire

La question des minorités religieuses se trouve au coeur de différentes situations de crise, de tensions, de guerres et de conflits en Europe. Ce colloque pluridisciplinaire propose une réflexion sur l'articulation entre conflits et minorités religieuses à partir des Réformes protestantes en Europe (Europe occidentale, centrale et Scandinavie).

Le terme « conflit » est employé pour décrire un état de contradiction et d'incompatibilité entre deux/plusieurs personnes, groupes, institutions et idées. Se manifestant par l'opposition de deux ou plusieurs parties, le conflit s'inscrit souvent dans l'excès, conduisant parfois à la violence physique et verbale. Il peut s'agir de guerres, guerres civiles et guerres de religion.

Ces mésententes poussées à l'extrême peuvent donner lieu à des mouvements de résistance, de dissidence et à des schismes. Ainsi, d’une majorité naît une/des minorité(s). Les majorités et les minorités continuent de cohabiter, bon an mal an, sur le même territoire. Nous verrons comment ces groupes religieux coexistent, s’ils demeurent exclusifs ou prônent d’autres approches, parfois prosélytes, parfois plus conciliatrices, relevant d’une forme de tolérance.

L’État a un rôle à jouer dans ces conflits. Parfois à la source de ces fortes tensions, il peut aussi remplir la fonction de médiateur. Qu’il s’agisse d’alliance ou de séparation, les relations entre l’Église et l’État redessinent le paysage religieux, esquissant une mosaïque ou des creusets de religions dominantes et dominées. En fonction de la nature de ces relations, nous pourrons nous pencher sur les politiques mises en oeuvre par les institutions publiques pour encadrer les relations
inter-religieuses.

La nature du conflit et le contexte politique peuvent contraindre les minorités à s’exiler. En quête de liberté spirituelle, les exclus, persécutés, expulsés et bannis peuvent se regrouper au sein d’une minorité ou rejoindre une majorité dans leur terre d’accueil. Quelles sont les stratégies
d’enracinement ? Quel est le rôle des acteurs politiques et religieux dans leur processus d’acculturation ou de contre-acculturation ?

A l'inverse de l'approche historique, nous pourrons partir du territoire comme lieu, haut lieu, espace à partir desquels se font, se renforcent, se cristallisent, s'étiolent, se défont les conflits et les minorités religieuses. Dans ces espaces, se dessinent des frontières visibles et invisibles qui sont la représentation des conflits et des minorités religieuses.

Dans ce colloque, seront étudiés les traités philosophiques, lettres, pamphlets et productions littéraires qui témoignent des rapports entre conflits et minorités religieuses. Il sera intéressant de se pencher sur l'analyse des procédés littéraires et des genres auxquels ont recours penseurs et écrivains pour diffuser les/leurs idées.

Somme toute, le conflit devient lieu, le lieu devient conflit, le conflit est représentatif de minorités religieuses... Dans ces possibles superposition et enchâssement que forment le lieu, le conflit, le groupe, la religion, la pensée, le parcours d'un individu, l'écriture... nous étudierons les tensions, les contradictions et les limites. Si le conflit est à priori un symbole de division, de destruction et de souffrance, il n'en reste pas moins qu'il est aussi vecteur de transformation des Hommes, des
institutions, des territoires et des idées.

L'objectif sera de transcender la dualité majorité/minorité, dominant/dominé et la superposition territoire/conflit/groupe/foi pour proposer une dynamique du conflit envisageable sous la
perspective dialectique de la construction identitaire des minorités religieuses.

A travers ces analyses, nous tenterons d’enrichir les définitions des termes « conflit » et « minorité religieuse» et de proposer des pistes de réflexion répondant à la problématique des rapports entre conflits, territoires et minorités religieuses en Europe.

Programme

Journée du jeudi 24 octobre 2013

Matinée

9h00-9h15 Mots d’accueil de Francis Marcion, président de l’université d’Artois

Entrer en majorité / entrer en minorité

Modératrice : Claudine Nédélec, directrice de Textes et Cultures, université d'Artois

  • 9h15-9h45 Isabelle Bore, université de Picardie – Jules Verne : « Une Supplique pour les Mendiants », instrument de popularisation de la Réforme protestante dans l'Angleterre catholique d'Henri VIII
  • 9h45-10h15 Véronique Castagnet, université de Toulouse 2 : Choisir d'entrer en minorité : regard historien sur les récits de conversion au calvinisme 1572-1685 ?

10h15-10h45 Débat

10h45-11h00 Pause

  • 11h00-11h30 Cécile Peter, université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne : Les protestants français dans les relations franco-suédoises (XVIe-XVIIe siècles) : d'un point de jonction au point de rupture
  • 11h30-12h00 Alain Joblin, université d'Artois : Survivre dans l'adversité : protestantisme et protestants en Artois, Cambrésis, Hainaut et Thiérache (XVIIe-XVIIIe siècles)

12h00-12h30 Débat

12h30-14h00 Repas

Après-midi

Des éléments de controverse

Modérateur : Jan Goes, directeur de Grammatica, université d'Artois

  • 14h00-14h30 Jean-Pierre Duteil, université de Paris 8 : L'opposition au bouddhisme dans les écrits des missionnaires européens aux XVIIe et XVIIIe siècles
  • 14h30-15h00 Thomas Diette, université de Lille 1 : Théologiens et hommes de lettres au XVIIIe siècle : la renaissance de la controverse entre catholiques et protestants ?

15h00-15h15 Pause

  • 15h15-15h45 Jérôme Grosclaude, université Blaise-Pascal – Clermont-Ferrand 2 : La chose la plus absurde et la plus confuse qu’on ait jamais imposée à la conscience des chrétiens ? : la Grande-Bretagne face à la « menace unitarienne » (XVIIe-XIXe siècles)

15h45-16h15 Débat

  • 16h15 Xavier Boniface, université du Littoral et de la Côte d’Opale : Synthèse de la journée

Journée du vendredi 25 octobre 2013

Matinée

9h15-9h30 Accueil des participants

Les représentations du conflit

Modérateur : Charles Giry-Deloison, directeur du CREHS, université d'Artois

  • 9h30-10h00 Jan Goes, université d'Artois : L'image du prophète dans la littérature de conversion des Morisques d'Espagne
  • 10h00-10h30 Claire Kaczmarek, université d'Artois : La représentation des conflits politico-religieux du XIXe siècle en Écosse

10h30-11h00 Débat

11h00-10h15 Pause

  • 11h15-11h30 Olivier Rota, université d'Artois : La représentation du Juif dans l'Angleterre de la première moitié du XXe siècle : une analyse des enjeux de l’antisémitisme catholique
  • 11h30-12h00 Dominique Chevalier, université de Lyon 1 : Anne Frank : une voix singulière et collective des mémoires douloureuses

12h00-12h30 Débat

12h30-14h00 Repas

Après-midi

Gérer les situations de conflit

Modérateur : Christophe Leduc, université d’Artois 

  • 14h00-14h30 Pascal Hepner, université d'Artois : A l'origine d'une « exclusion » des minorités religieuses, la législation des princes très catholiques et son application en Artois au XVIe siècle
  • 14h30-15h00 Philippe Brillet, université de Toulouse 2 – Le Mirail : Conflits et consensus au sein du protestantisme nord-irlandais

15h00-15h15 Pause

  • 15h15-15h45 Mélanie Lopez, université d'Artois : Méconnaissance ou reconnaissance : l'ambivalence du droit public français au regard des minorités

15h45-16h15 Débat

  • 16h15 Jérôme Lageiste, université d’Artois : Synthèse de la journée

Lieux

  • Université d'Artois, Maison de la recherche, salle des colloques - 9, rue du Temple
    Arras, France (62)

Dates

  • jeudi 24 octobre 2013
  • vendredi 25 octobre 2013

Mots-clés

  • conflit, minorité, religion, controverse, laïcité, refuge

Contacts

  • Olivier Rota
    courriel : olivier [dot] rota [at] univ-artois [dot] fr

Source de l'information

  • Olivier Rota
    courriel : olivier [dot] rota [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Conflit et minorités religieuses en Europe, du XVIe siècle à nos jours », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 18 octobre 2013, http://calenda.org/262042