AccueilLes mardis de l'École des chartes

Les mardis de l'École des chartes

Tuesdays at the École des chartes

*  *  *

Publié le lundi 14 octobre 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Événement régulier consacré à l’actualité éditoriale des chartistes, les Mardis se veulent le cadre d’une rencontre et d’un débat entre un auteur et un « discutant », collègue chercheur partageant des centres d'intérêt communs. L’objectif, avec la participation du public, est d’en présenter les thèses, d’en évoquer la genèse et d’en discuter le contenu, afin d’en proposer une lecture originale et dynamique.

Annonce

Programme

en Grande salle de 17 h à 19 h

15 octobre 2013

Jean-Michel Leniaud, Droit de cité pour le patrimoine, avec Jean-Marc Mandosio

  • L’œuvre

On a écrit en substance que le patrimoine résulte du sacrifice que l’on consent en vue de sa sauvegarde (André Chastel). Est-ce aussi simple ?

La conservation ne résulte pas d’un troc, financièrement traduit ou non, contre une parcelle de modernité. Car le patrimoine ne relève pas du luxe inutile. L’approche protéiforme qui est adoptée suggère une réalité plus complexe. L’histoire confirme la succession des hasards et des survies inattendues, la brutalité des conflits entre les forces de destruction et l’aspiration poétique à rendre le temps immobile, la récurrence des utopies nourries de nostalgies. Peu à peu, un habitus patrimonial s’est composé, fait de donquichottisme sans espoir mais combatif, d’habileté à prendre la faveur de la vague, de prescience de l’avenir.

Pour quels enjeux plaide-t-il ? Pour que, dans la cité, une place soit faite à l’héritage, pour que le territoire, propriété collective par excellence, cesse d’être altéré par un processus qui semble irréversible, pour qu’à la paresse, à l’égoïsme et à l’idéologie qui ruinent peu à peu les conditions de notre-être-ensemble-dans-la-durée succède un nouveau type de rapport à la nature et aux choses du passé. Aux côtés de la modernité, de l’hygiène, de la sécurité et du rendement, le patrimoine a aussi droit de cité.

Cet ouvrage est le quatrième que Jean-Michel Leniaud consacre aux politiques du patrimoine après : L’Utopie française. Essais sur le patrimoine, préf. Marc Fumaroli, éditions Mengès, 1992 ; Chroniques patrimoniales, éditions Norma, 2001 ; Les Archipels du passé : le patrimoine et son histoire, éditions Fayard, 2002

  • L'auteur

Archiviste paléographe (prom. 1976), Jean-Michel Leniaud obtient le diplôme de l’École pratique des hautes études, le doctorat d'État en droit et l'habilitation à diriger des recherches en lettres et sciences humaines.

Inspecteur des monuments historiques de 1977 à 1990, il est successivement conservateur régional des monuments historiques pour la région Rhône-Alpes (1979-1983), chef de la division des affaires générales et de la protection des monuments historiques (1983-1986) puis chef de la division du patrimoine mobilier (1986-1990) au ministère de la Culture. En 1990, il est élu à l'École pratique des hautes études et en 1996 à l'École nationale des chartes.

Jean-Michel Leniaud est directeur de l'École nationale des chartes depuis septembre 2011.

  • Le discutant

Jean-Marc Mandosio est maître de conférences à l'École pratique des hautes études, chargé de la conférence de latin technique du XIIe au XVIIIe siècle. Il établit dans ses divers essais une critique sociale en phase avec les courants anti-industriels, proche par certains aspects des écrits de Jacques Ellul. Il a créé et animé la revue auto-éditée Nouvelles de nulle part qui a connu quelques numéros à partir de 2002 et participe à la revue L'autre côté dirigée par Séverine Denieul.

    • L’Effondrement de la Très Grande Bibliothèque nationale de France : ses causes, ses conséquences, Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 1999.
    • Après l'effondrement : notes sur l'utopie néotechnologique, Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2000.
    • Dans le chaudron du négatif, Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2003.
    • D'or et de sable, Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2008.
    • Longévité d'une imposture : Michel Foucault, suivi de "Foucaultphiles et foucaulâtres", édition revue et augmentée, Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2010.
    • Jean-Marc Mandosio a traduit de l’italien l’ouvrage de Camille Boito, paru en 1893, Conserver ou Restaurer : Les Dilemmes du patrimoine (aux Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2013).

5 novembre 2013 

Agnès Callu, Gaëtan Picon (1915-1976) : Esthétique et Culture, avec Christian Ingrao

  • L’œuvre

Directeur général des Arts et Lettres auprès d'André Malraux de 1959 à 1966, Gaëtan Picon ne cesse jamais d'être un critique des écrivains et des artistes. Alors que son Ministre veut partout, par les Maisons de la Culture, diffuser l'héritage total des productions du passé, il privilégie, en philosophe inspiré par Nietzsche, l'élan créateur de la génération des René Char ou Jean Dubuffet.

Inventeur d'une théorisation de la Culture contemporaine, il préconise un Musée d'Art moderne, renouvelé dans ses postulats intellectuels autant que dans ses structures. Hors du temps politique et à l'écart des recherches structuralistes, il se passionne pour l'interprétation de la genèse des oeuvres issue des ateliers de leurs auteurs. Dès lors, il configure les règles d'une critique "consciente", poétique et philosophique qui, par la densité d'un style à la fois sensualiste et abstrait, l'a cependant marginalisé dans les imaginaires sociaux. 

  • L'auteur

Archiviste paléographe (prom. 1993), thèse publiée sur “La Réunion des musées nationaux sous la IIIe République” (Prix Lenoir), ancienne élève de l'Institut national du patrimoine (INP), docteur en histoire contemporaine de l'Institut d'études politiques de Paris / Sciences Po, thèse publiée sur le philosophe nietzschéen Gaëtan Picon.

Agnès Callu est historienne, conservateur du patrimoine au musée des arts décoratifs, chargée du département des arts graphiques – cabinet des dessins, chercheur permanent au CNRS (Institut d'histoire du temps présent IHTP), chercheur associé à Sciences Po (centre d'histoire de Sciences Po, CHSP) et à l'école pratique des hautes études (ÉPHÉ EA 112), chargée de cours à  l'École nationale des chartes.

  • Le discutant

Agrégé d'histoire et docteur en histoire contemporaine de l'Université d'Amiens (thèse sur « les intellectuels dans les services de renseignement de la SS 1900-1945 »), Christian Ingrao est, depuis 2008, directeur de l'institut d'histoire du temps présent (IHTP) UPR 301 du CNRS. Ses recherches portent sur l'histoire culturelle du militantisme nazi et les pratiques de violence allemandes notamment sur les fronts Est.

Il essaie de mettre en place de nouvelles interrogations en histoire du nazisme et de la Seconde guerre mondiale en important des outils issus de l'histoire culturelle de la violence développée en France depuis les années 1980 et des interrogations issues de l'anthropologie culturelle. Il s'intéresse à la violence de guerre en général au XXe siècle et au XXIe siècle.

    • Christian Ingrao, Croire et détruire : les intellectuels dans la machine de guerre, Paris, Pluriel, 2011, 698 p.
    • Christian Ingrao, Les chasseurs noirs : la brigade Dirlewanger, Paris, Perrin, 2009, 284 p.

7 janvier 2014

Agnès d'Angio-Barros, Morny : le théâtre au pouvoir, avec Éric Anceau

4 mars 2014

Laurent Avezou, Raconter la France : histoire d'une his-toire, avec Sylvain Venayre

29 avril 2014

Basile Baudez, Architecture et tradition académique. Au temps des Lumières, avec Katie Scott

27 mai 2014

Serge Gruzinski, L'aigle et le dragon. Démesure et mon-dialisation au XVIe siècle, avec Louise Bénat-Tachot

Catégories

Lieux

  • École nationale des Chartres, grande salle - 19, rue de la Sorbonne
    Paris, France (75005)

Dates

  • mardi 15 octobre 2013
  • mardi 05 novembre 2013
  • mardi 07 janvier 2014
  • mardi 04 mars 2014
  • mardi 29 avril 2014
  • mardi 27 mai 2014

Mots-clés

  • patrimoine, conservation patrimoniale, transmission, décentralisation, politique

Contacts

  • Élise Bruneval
    courriel : Elise [dot] BRUNEVAL [at] enc [dot] sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Élise Bruneval
    courriel : Elise [dot] BRUNEVAL [at] enc [dot] sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les mardis de l'École des chartes », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 14 octobre 2013, http://calenda.org/262468