AccueilLe fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires

Le fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires

Religious events under the researcher's microscope. Disciplinary constructions

Journées d’études internationales « jeunes chercheurs » du Centre interdisciplinaire d’étude du religieux

International young researchers study days at the Centre interdisciplinaire d’étude du religieux

*  *  *

Publié le jeudi 10 octobre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Qu’il s'agisse des sciences humaines et sociales, des sciences de la nature ou des sciences de la terre et de l'environnement, les disciplines établies sont susceptibles d'appréhender et de construire les objets constituant le fait religieux en fonction de questionnements variables. Ces questionnements sont-ils plutôt liés à la logique interne de la discipline ou à la spécificité de l'objet « religieux »?

Annonce

Présentation

Qu’il s'agisse des sciences humaines et sociales, des sciences de la nature ou des sciences de la terre et de l'environnement, les disciplines établies sont susceptibles d'appréhender et de construire les objets constituant le fait religieux en fonction de questionnements variables. Ces questionnements sont-ils plutôt liés à la logique interne de la discipline ou à la spécificité de l'objet « religieux »?

La rencontre avec l'objet qu'est « le religieux » se fait-elle de la même façon pour tous les chercheurs? La dimension anthropologique du religieux donne-t-elle l'illusion que l'objet est un donné et qu’il importerait peu d'interroger la façon dont on le construit? Comment le théologien peut-il échapper à la suspicion de parti pris, surtout s’il aborde une autre tradition que la sienne? Que le psychologue ou le psychanalyste examine le fonctionnement de la croyance ou d'un texte, que l'historien étudie le développement d'une institution ou d'une doctrine, que le médecin conçoive un protocole thérapeutique, que l'astrophysicien compare les cosmogonies liées à des religions avec celles issues de sa recherche, que le littéraire ou le philosophe interroge les textes, chaque regard porté sur l’objet change la construction de l’objet.

L’adhésion du chercheur à un système religieux ou a-religieux de croyance doit-elle être embrassée sans précaution et affichée en guise de préalable dans la mise en œuvre et la publication de sa recherche? Existe-t-il une dimension irréductible de l’altérité dès lors qu’on aborde le fait religieux ?

Programme

Université Paul-Valéry Montpellier III – Site de Saint-Charles, salle des colloques n°1

Jeudi 17 octobre

13h30 : Accueil

14h : Introduction

14h30 Séance n°1 : Un « objet » problématique

  • Julien Cavagnis (doctorant en philosophie, Universités Lyon 3 & Saint-Joseph de Beyrouth) : Retour sur quelques problématisations contemporaines du fait religieux : Religion et spiritualité chez Leszek Kolakowski, Michel de Certeau et Michel Foucault.
  • Anthony Feneuil (assistant à l’Institut romand de systématique et d’éthique, Université de Genève) : Karl Barth, théoricien des sciences des religions ?

15h45-16h15 : Pause

  • Stéphane Cabrol (doctorant en littérature, Université Paul-Valéry Montpellier III) : Le visible et la foi dans les Discours de l’État et des grandeurs de Jésus de Pierre de Bérulle.
  • Esther Pinon (docteur en littérature, Université de Bretagne Sud) : « Le strabisme effrayant du doute est dans mon œil » : comment regarder les religions romantiques ?

Dîner

Vendredi 18 octobre

9h Séance n°2 : Quel point de vue pour le chercheur ?

  • Majdi Sahli (docteur en islamologie, Université de Strasbourg) : Regards croisés sur le fait religieux islamique.
  • Jérôme Gidoin (docteur en anthropologie, Université Paris-Descartes-Sorbonne) : La spécificité de l’objet religieux au regard du culte des ancêtres des Vietnamiens en France réinterprété à partir du Bouddhisme.

10h15-10h45 : Pause

  • Lola Druilhe (doctorante en sociologie, Paris-EPHE-GSRL) : Écrire l’histoire de la communauté aumiste : difficultés méthodologiques et enjeux épistémologiques.
  • Anne Lancien (docteur en science politique, Université Rennes II) : L’objet « laïcité » : questionnements transdisciplinaires d’une spécificité française ?

12h30 : Déjeuner

14h30

  • Arthur Mary (docteur en psychologie, Université Toulouse-Le Mirail) : Le rôle tenu par un fait religieux comme objet d’étude dans le régime de théorisation du chercheur.
  • David Bisson (docteur en science politique, Paris-EPHE) : L’appréhension/compréhension du fait ésotérique. Nécessité d’une approche pluridisciplinaire.
  • Christophe Lemardelé (docteur en sciences religieuses, Paris-EPHE) : Le « fait religieux » sacrificiel comme révélateur de présupposés éthiques et théologiques.

16h15-16h45 : Pause

Séance n°3 : L’objet religieux interrogé dans sa spatialité

  • Frédéric Knerr (doctorant en histoire, Université de Poitiers) : D’objet prédéfini à objet construit, l’approche du territoire religieux : le cas du diocèse en histoire religieuse contemporaine.
  • Vasileios Pnevmatikakis (doctorant à l’Institut Français de Géopolitique, Université Paris VIII) : Approches théologiques du territoire dans l’étude géopolitique de l’Église : est-il possible ?

Dîner de gala

Samedi 19 octobre

9h Séance n°4 : Définitions, Transpositions

  • Cristina Drahta (Maître-assistante au Département de français, Faculté des Lettres et de Sciences de la Communication, Université “Ştefan cel Mare” de Suceava, Roumanie) : Traduire en français le christianisme orthodoxe roumain.
  • Julien Brot (doctorant en études psychanalytiques, Université Paul-Valéry Montpellier III) : La religion comme superstructure symbolique.

10h15-10h45 : Pause

  • Fabien Jeannier (docteur en études anglophones, Université Lyon II) : « Un gouffre d’incompréhension » ? Le regard d'un civilisationniste sur la question de l'intolérance religieuse en Écosse.
  • Ammar Kandeel (doctorant en littérature, Université Paul-Valéry Montpellier III) : « L'Hégire d'Ismaël » et l'islam. L'exégèse spirituelle dans la construction d'un thème par Louis Massignon.

12h30 : Déjeuner

14h30

  • Benjamin Chavardès (doctorant en architecture, Université Paul-Valéry Montpellier III/École d’architecture de Montpellier) : Concevoir la mosquée occidentale.

Séance n°5 : Statut des sources, statut des textes, contextualisations

  • Giovanna Laterza (doctorante en littérature latine, Université de Strasbourg) : Qu’est-ce que tu vois dans ce nuage ? Fait religieux et religion littéraire chez Virgile.
  • Camille Rouxpetel (docteur en histoire, Université Paris-Sorbonne) : L’apport des sources narratives à l’histoire des représentations religieuses : constitution d’un corpus et définition d’une approche herméneutique.

16h30 : Conclusions

Contacts :

Paula Barros, Pierre-Yves Kirschleger, Catherine Nicolas (cier.je2013@msh-m.org)

Lieux

  • Université Paul-Valéry Montpellier III, Salle des colloques 1 - Site Saint-Charles
    Montpellier, France (34)

Dates

  • jeudi 17 octobre 2013
  • vendredi 18 octobre 2013
  • samedi 19 octobre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • fait religieux, disciplines, objets, définitions

Contacts

  • Catherine Nicolas
    courriel : cier [dot] je2013 [at] msh-m [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Catherine Nicolas
    courriel : cier [dot] je2013 [at] msh-m [dot] org

Pour citer cette annonce

« Le fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 10 octobre 2013, http://calenda.org/262558