AccueilFigures et acteurs du scandale en Suisse (XVIIIe -XXe siècle)

Figures et acteurs du scandale en Suisse (XVIIIe -XXe siècle)

Figures and actors of the Swiss scandal (18th-20th century)

*  *  *

Publié le mardi 15 octobre 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Moments d’épreuve par la médiation desquels une collectivité teste ses normes et ses valeurs, l’affaire et le scandale, pour rythmer l’histoire des sociétés contemporaines, ont jusqu’à des temps récents très peu retenu l’attention des disciplines historiques. Ce colloque portera sur les formes, les fonctions et les effets du scandale et de l’affaire. 

Annonce

Argumentaire

Moments d’épreuve par la médiation desquels une collectivité teste ses normes et ses valeurs, l’affaire et le scandale, pour rythmer l’histoire des sociétés contemporaines, ont jusqu’à des temps récents très peu retenu l’attention des disciplines historiques. Ce colloque portera sur les formes, les fonctions et les effets du scandale et de l’affaire. On s’interrogera, d’abord, sur la légitimité même du scandale et de l’affaire en tant qu’objets d’histoire et sur ce que leur analyse peut nous apprendre des tensions et des conflits, mais aussi des consensus, qui travaillent les sociétés contemporaines. On choisira, ensuite, une série d’études de cas dans l’histoire suisse des XVIIIe au XXe siècles, pour examiner ce que scandales et affaires nous disent de cette réalité. Des raisons pour lesquelles émerge ou n’émerge pas un scandale, à sa force perturbatrice voire transformatrice et instituante, en passant par l’analyse des raisons pour lesquelles scandales et affaires survivent ou périssent dans les « mémoires collectives » et dans l’historiographie, c’est à une approche résolument multiple et multidisciplinaire qu’invite ce colloque.

Axes thématiques

Les contributions aborderont si possible quelques-unes des problématiques suivantes : 

  • Quels sont les acteurs du scandale ou de l’affaire, qui en est à l’origine et quelles sont les formes de mobilisation auxquelles ils donnent lieu ? Qui en sont les médiateurs ?
  • Quelles sont les raisons qui vont amener le déploiement du scandale ou d’une affaire à un moment bien précis et, corollairement, pourquoi certains scandales ou affaires n’éclatent-ils pas ?
  • Comment se termine une affaire ou un scandale (étouffement, négociation, condamnation, désignation d’un bouc émissaire, etc.) ?
  • Quels sont les effets instituants du scandale en terme social, politique, juridique ou culturel ?
  • Pourquoi certaines affaires survivent-elles dans les mémoires collectives, au point de servir de référents idéal-typiques, alors que d’autres sont relativement vite oubliées ?
  • Comment intégrer les jeux d’échelle (privé/public ; local, national, international) et la question du genre dans l’étude du scandale ?
  • En quoi la «dynamique du scandale» (pour reprendre le titre d’un ouvrage d’Hervé Rayner) est-elle influencée par la structure et le régime politiques d’un pays / d’une société ?
  • Quelles perspectives nouvelles l’étude du scandale ouvre-t-elle dans l’historiographie, en particulier l’historiographie suisse ?
  • Comment les formes du scandale, partant, les motifs de l’indignation publique évoluent-ils dans la diachronie ?

Les contributions peuvent porter sur une étude de cas spécifique ou proposer une réflexion sur une diachronie plus large, afin d’appréhender l’évolution historique des formes mais aussi des motifs d’indignation au sein des sociétés contemporaines. Des approches plus théoriques sont également bienvenues, ainsi que des papiers d’histoire comparée et/ou transnationale, que l’on s’intéresse, par exemple, à l’impact de certains scandales helvétiques à l’étranger, ou que l’on étudie la réception et/ou la résonance en Suisse et dans d’autres pays d’affaires et de scandales d’audience internationale, de l’affaire Calas au scandale des prêtres pédophiles.

Pour des raisons de cohérence, nous souhaitons privilégier un cadre chronologique resserré, du XVIIIe siècle à nos jours, mais les propositions portant sur une période plus ancienne seront également examinées, dès lors qu’elles enrichissent la thématique proposée.

Modalités de soumission

Merci d’envoyer un résumé de votre proposition de contribution  (2500-3000 signes)

d’ici au 15 décembre 2013

à Malik.Mazbouri@unil.ch et à Francois.Vallotton@unil.ch  

Les contributions retenues seront présentées par leurs auteurs/es dans le cadre du colloque « Figures et acteurs du scandale en Suisse XVIIIe -XXe siècles » qui aura lieu à l’Université de Lausanne (Suisse) les 26 et 27 septembre 2014 ; une partie d’entre elles fera l’objet d’une publication en 2015 dans la revue d’histoire Traverse (Chronos, Zurich)

Langues du colloque : Français, Allemand, Anglais, Italien

Responsables scientifiques

  • Prof. François Vallotton, Section d'histoire, Faculté des Lettres, 1015 Lausanne
  • Dr. Malik Mazbouri, Maître d'enseignement et de recherches 1Section d'histoire, Faculté des Lettres, 1015 Lausanne

Lieux

  • Université de Lausanne
    Lausanne, Confédération Suisse (1015)

Dates

  • dimanche 15 décembre 2013

Mots-clés

  • scandale, affaire, mobilisations, crises, anomie, historiographie, corruption, faillite

Contacts

  • François Vallotton
    courriel : francois [dot] vallotton [at] unil [dot] ch
  • Malik Mazbouri
    courriel : malik [dot] mazbouri [at] unil [dot] ch

Source de l'information

  • Malik Mazbouri
    courriel : malik [dot] mazbouri [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Figures et acteurs du scandale en Suisse (XVIIIe -XXe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 octobre 2013, http://calenda.org/263050