AccueilLa politique en contrebande : dimensions politiques de la culture populaire

La politique en contrebande : dimensions politiques de la culture populaire

Smuggling politics: the political dimensions of popular culture

Atelier du congrès 2014 de la Société québécoise de science politique

Workshop at the 2014 conference of the Société québécoise de science politique

*  *  *

Publié le mercredi 30 octobre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Cet atelier à vocation pluridisciplinaire se donne pour objet les occurrences de la politique dans la culture de masse qui s’est développée au sein des sociétés industrielles avancées. Centrées sur l’étude des dimensions politiques de la culture populaire – que l’on définira par facilité comme l’« autre » de la culture des élites – les communications attendues pourront mobiliser les matériaux les plus variés. Ces supports seront appréhendés dans la perspective des popular culture studies et conformément au principe de pluralisme méthodologique : le but est de faire travailler ensemble des politistes, des sociologues, des philosophes, des internationalistes ou encore des historiens.

Annonce

Note de cadrage

Cet atelier à vocation pluridisciplinaire se donne pour objet les occurrences de la politique dans la culture de masse qui s’est développée au sein des sociétés industrielles avancées. Centrées sur l’étude des dimensions politiques de la culture populaire – que l’on définira par facilité comme l’« autre » de la culture des élites – les communications attendues pourront mobiliser les matériaux les plus variés. On pense, entre autres, au cinéma (superproductions, cinéma d’animation, cinéma de genre…), aux séries télévisées (à intrigue politique ou non), à la bande dessinée (traditionnelle, comics, pulps…), à la musique (variété, pop music, reggae, hip-hop, rock, jazz…), à la littérature populaire (romans de gare, romans policiers, romans noirs, science-fiction…) ou encore aux jeux vidéo (jeux de gestion, jeux de guerre, jeux de géopolitique…). Ces supports seront appréhendés dans la perspective des popular culture studies et conformément au principe de pluralisme méthodologique : le but est de faire travailler ensemble des politistes, des sociologues, des philosophes, des internationalistes ou encore des historiens.

La ligne directrice de cet atelier est fournie par le thème de la « politique en contrebande », soit la présence plus ou moins discrète, voire furtive, de thématiques politiques dans la culture populaire. Ce fil rouge peut conduire à des questionnements multiples et l’on se contente de proposer ici quatre axes d’analyse afin d’orienter la réflexion :

1. L’analyse des conditions de production 

quel est l’impact des conditions de production sur le contenu des matériaux considérés ? Sont-elles neutres ou conditionnent-elles plus ou moins fortement ce contenu ? Dans ce dernier cas, comment l’auteur intègre-t-il ces contraintes ? Négocie-t-il avec elles ? De quelles possibilités de « jeu » bénéficie-t-il ?

2. L’analyse de contenu ou l’intention de l’auteur 

le propos sur la politique est-il manifeste ou latent ? Quels sont les outils linguistiques et sémantiques utilisés pour le développer ? Quel aspect de la politique est privilégié ? Quelle vision de la politique est délivrée ? Quelles valeurs sont mises en avant ou critiquées ? Quels sont les liens entre culture populaire et contre-culture ?

3. L’analyse de la réception par les acteurs 

comment et pourquoi les acteurs s’exposent-ils à ces supports à connotation politique ? Comment perçoivent-ils cette dimension politique ? Comment la traitent-ils ? Par le refoulement ? Par l’intériorisation ? Par la réinterprétation ? Par la critique ?

4. L’analyse des effets politiques 

les effets sur les citoyens sont-ils univoques ou contradictoires ? Vont-ils dans le sens d’un renforcement de l’idéologie, de la légitimation de l’ordre établien termes politiques, de classes, de race ou de genre ? Ou au contraire, ouvrent-ils des perspectives de nature utopiques en subvertissant les différentes formes de domination ?

Atelier "La politique en contrebande : dimensions politiques de la culture populaire" Congrès 2014 de la Société Québécoise de Science Politique

Université de Sherbrooke, Québec, Canada 21-23 mai 2014

Calendrier

Les propositions de communication doivent être envoyées aux deux organisateurs en format Word ou PDF

d’ici au lundi 11 novembre 2013

(gwendal.chaton@univ-angers.fr et sebastien.care@univ-catholille.fr).

Chaque proposition comprendra un titre, un résumé de 250 mots, une brève notice biographique, ainsi que les coordonnées complètes de l’auteur. 

Lieux

  • Sherbrooke, Canada

Dates

  • lundi 11 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • culture populaire, dimensions politique, atelier, littérature, science politique

Contacts

  • Gwendal Châton
    courriel : gwendal [dot] chaton [at] univ-angers [dot] fr

Source de l'information

  • Gwendal Châton
    courriel : gwendal [dot] chaton [at] univ-angers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La politique en contrebande : dimensions politiques de la culture populaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 30 octobre 2013, http://calenda.org/263484