AccueilSagesse et résistance dans les littératures francophones

Sagesse et résistance dans les littératures francophones

Wisdom and resistance in Francophone literatures

*  *  *

Publié le lundi 04 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Tout au long de son histoire, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a manifesté son souci d’intégrer à ses enjeux politiques la dimension francophone. Après avoir organisé il y a deux ans des rencontres autour des Francophonies d’Europe, du Maghreb et du Machrek, le Parlement est heureux d’ouvrir ses portes à un nouveau colloque, qui s’attachera aux formes de résistance non violente, aux sagesses que les littératures francophones ne cessent de déployer. Les sujets traités comme l’origine des orateurs attestent une pluralité de voix qui répond dans l’aujourd’hui à l’humanisme dont se firent notamment les chantres des écrivains tels Léopold Sédar Senghor.

Annonce

Colloque international organisé par l’Association européenne des études francophones et les Archives & Musée de la Littérature

En collaboration avec le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Présentation

Tout au long de son histoire, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a manifesté son souci d’intégrer à ses enjeux politiques la dimension francophone, dimension transversale en dehors de laquelle le combat de chaque Francophonie pour son destin propre demeure bancal.

Après avoir organisé il y a deux ans des rencontres autour des Francophonies d’Europe, du Maghreb et du Machrek, le Parlement est heureux d’ouvrir ses portes à un nouveau colloque francophone organisé par l’AEEF et les AML.

Celui-ci s’attachera aux formes de résistance non violente, aux sagesses que les littératures francophones ne cessent de déployer. Tant par rapport aux sujétions historiques dont chaque Francophonie culturelle fut, à un moment ou un autre, victime, qu’à la dimension dialectique que les écrivains francophones réussissent à mettre en œuvre, à partir de la tension entre l’héritage franco-français d’unification linguistique et les diversités historiques et culturelles dont proviennent les littératures francophones.

Les sujets traités comme l’origine des orateurs attestent cette pluralité de voix qui répond dans l’aujourd’hui à l’humanisme dont se firent notamment les chantres des écrivains tels Léopold Sédar Senghor.

Programme

Jeudi 28 novembre

9h00 Accueil

9h30 Allocutions d’ouverture

  • Jean-Charles Luperto, président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Georges Bovy, président des Archives & Musée de la Littérature
  • Marc Quaghebeur, directeur des Archives & Musée de la Littérature et président de l’Association européenne d’études francophones

Séance du matin

Présidence : Anna Soncini

  • 10h15 Marc Quaghebeur, Archives & Musée de la Littérature, Inscrire et transcender les contradictions de l’Histoire : Victor Serge, Henry Bauchau, Cheikh Hamidou Kane, Valentin-Yves Mudimbe

11h00 Pause-café

  • 11h15 Samia Kassab, Université de Tunis, Résistances tunisiennes: de la critique à la fiction
  • 12h00 Valentin-Yves Mudimbe, Duke University, Au nom de la décence. Un témoignage concernant une pratique subjective dans la configuration contemporaine

12h45 Déjeuner

  • 14h30 Présentation des actes des colloques précédents

Présidence : Peter Klaus

Jean-Charles Luperto, Marc Quaghebeur

Séance de l’après-midi

Présidence : Léon-François Hoffmann

  • 15h15 Joanna Teklik, Université de Poznán, Traces littéraires de la Résistance européenne de l’après-guerre : Belgique, Pologne, Italie, France

16h00 Pause café

  • 16h15 Gasana Ndoba, Université de Butare, Résistances et sagesse dans les littératures francophones d'Afrique centrale
  • 17h00 Cristina Robalo Cordeiro, Université de Coimbra, La pensée recueillie : à l’écoute d’un poète marocain d’aujourd’hui

18h30 Assemblée générale de l’AEEF

Vendredi 29 novembre

9h15 Accueil

9h30 Ateliers thématiques (en parallèle)

Séance A1 – Quand la résistance à l’Histoire devient sagesse

Présidence : Joanna Teklik

  • Kathleen Gyssels, Université d’Anvers, Marrane et marronne: l’écriture résistante d’André et de Simone Schwarz Bart
  • Brigitte Dodu, Université de Strasbourg, Des Marrons aux Batoutos. Le peuple inverse d’Edouard Glissant
  • Fritz Peter Kirsch, Université de Vienne, La recherche d’une sagesse face aux horreurs : La Nuit sauvage de Mohammed Dib

10h30 Pause-café

  • Yves Chemla, Université Paris-Descartes, Voix triomphantes en demi-teinte : le récit comme résistance dans Ouatann, d’Azza Filali
  • Concilie Bigirimana, Université de Bujumbura, Mémoires parallèles et concurrentes : la mythification de l’Histoire à travers Les Années avalanche de Juvénal Ngorwanubusa
  • Emilia Surmonte, Université de Naples (Orientale), L’éternelle résistance de la vie face à la guerre dans Sous le Pont Mirabeau de Madeleine Bourdouxhe

Échanges

Séance A2 – Société et politique : une poét(h)ique de la résistance

Présidence: Cristina Robalo Cordeiro

  • Léon-François Hoffmann, Princeton University, Résistance et prudence de la littérature haïtienne
  • Agnese Silvestri, Université de Salerne, René Kalisky et la difficile sagesse au Moyen Orient
  • Bogumila Oleksiak, Université pédagogique de Cracovie, La résistance comme choix humain dans L’Éducation européenne et Les Racines du ciel de Romain Gary

10h30 Pause-café

  • Cynthia Eid, Université, Middlebury College, Fady Fadel, The American Business School of Paris, Lecture politique d’écrits littéraires sur la résistance au Liban : la géopolitique source inspiratrice de romans francophones ?
  • Margarita Alfaro, Université Autónoma de Madrid, Tradition hassanophone et littérature sahraouie engagée en langue française. Analyse de La Plume prisonnière (2008) de Na’Ana Labbat El-Rachid
  • Jean-Claude Kangomba, Archives & Musée de la Littérature, Ecriture et pensée unique, sous les années Mobutu

Échanges

Séance A3– Identité, altérité, hybridation

Présidence : Abderrhamane Ajbour

  • Maurice Amuri, Université de Lubumbashi, Rencontre des cultures et quête d’identité. Démystification du discours sur l’Autre dans Exils africains d’Albert Russo
  • Peter Klaus, Freie Universität Berlin, Résister et en parler : les auteurs de la diaspora haïtienne à Montréal ‘se souviennent’
  • Georges Songabo Kikongo, Université de Kinshasa, La culture subsaharienne : quid ?

10h30 Pause-café

  • Sylvie Jeanneret, Université de Fribourg, Ecriture et formes de résistance en Suisse romande : l’œuvre d'Etienne Barilier
  • Marie Joqueviel-Bourjea, Université de Montpellier, Dany Laferrière : ‘Ceci n’est pas un roman’
  • Claudia Bianco, Université de Strasbourg, Egmont(s) sur scène. Parcours identitaire(s) autour de la pérennité d’un mythe belge

Echanges

12h45 Déjeuner

14h15 Ateliers thématiques

Séance B1 - Une autre voie vers la sagesse : les chemins de traverse de la résistance

Présidence: Samia Kassab

  • Kasereka Kavwahirehi, Université d’Ottawa, ‘… pour vivre une autre dimension d’humanité’ : la philosophie de la relation 
  • Ruggero Campagnoli, Université de Bologne, Le Jambot de Malva ou la résistance au modernisme
  • Jean de Dieu Itsieki Putu, Université Laval, Résister à la violence par la sagesse : détours et retours des questions sur l’(être) homme dans Le Régiment noir de Henry Bauchau

15h15 Pause café

  • Bernadette Desorbay, Université Humboldt de Berlin, Opacités francophones – sagesses post-senghoriennes : résistances à la Métropole et aux monopoles de la conscience
  • Leonor de Abreu, Université catholique de Louvain, Léon-Gontran Damas : le marronnage rituel comme lieu de résistance symbolique
  • Benedetta De Bonis, Université de Bologne, Héroïsme, sagesse et résistance dans Gengis Khan d’Henry Bauchau

Echanges

Séance B2 –L’écriture comme mode de résistance

Présidence: Gasana Ndoba

  • Fabrice Schurmans, Université de Coimbra, La littérature pour vivre, l’alcool pour oublier. Verre cassé (2005) d’Alain Mabanckou
  • Olfa Abdelli, Université de Tunis, La sagesse de l’opacité khatibienne : stratégie scripturaire
  • Susan Bainbrigge, Université d’Edimbourg, Sagesse et résistance, deuil et écriture : Comment j’ai vidé la maison de mes parents (2004) de Lydia Flem

15h15 Pause café

  • Abderrhamane Ajbour, Université d’El Jadida, Heureux celui qui, comme l’Ecclésiaste, est revenu de tout
  • Chloé Money, Université de Bordeaux 3, L’art d’être un ‘sage ennemi’ : Kateb Yacine face aux ‘vaincus d’Hitler’
  • Anna Soncini, Université de Bologne, M. Delplanche et la résistance par le rire

Echanges

17h30 Clôture du colloque

Informations

Entrée libre

Inscription préalable par mail à etudesfrancophones@hotmail.com

Lieux

  • Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rue Royale 72 - Rue Royale 72
    Bruxelles, Belgique (1000)

Dates

  • jeudi 28 novembre 2013
  • vendredi 29 novembre 2013

Mots-clés

  • francophonie, littérature, résistance, sagesse, humanisme

Contacts

  • Laurence Boudart
    courriel : laurence [dot] boudart [at] aml-cfwb [dot] be

Source de l'information

  • Laurence Boudart
    courriel : laurence [dot] boudart [at] aml-cfwb [dot] be

Pour citer cette annonce

« Sagesse et résistance dans les littératures francophones », Colloque, Calenda, Publié le lundi 04 novembre 2013, http://calenda.org/263800