AccueilL'abbaye Sainte-Marie, Arles-sur-Tech

L'abbaye Sainte-Marie, Arles-sur-Tech

Saint Mary's Abbey, Arles-sur-Tech

Redécouverte d'un monastère

Rediscovering a monastery

*  *  *

Publié le mardi 12 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

L’abbaye Sainte-Marie d’Arles-sur-Tech est l’un des ensembles monastiques majeurs de la Catalogne médiévale, longtemps négligé des historiens, historiens de l’art et archéologues dont l’intérêt s’est focalisé sur Saint-Michel-de-Cuxa. Lors de ce colloque international, les différents intervenants du PCR, ainsi que des chercheurs associés, présenteront leurs découvertes et les nouvelles données qui seront mises en perspective par rapport à un contexte historique et archéologique plus large.

Annonce

Présentation

L’abbaye Sainte-Marie d’Arles-sur-Tech est l’un des ensembles monastiques majeurs de la Catalogne médiévale, longtemps négligé des historiens, historiens de l’art et archéologues dont l’intérêt s’est focalisé sur Saint-Michel-de-Cuxa.

Certainement, la première fondation bénédictine de la région (vers 780), son rayonnement et sa puissance furent réels, comme l’attestent les documents d’archives et ses nombreuses possessions de part et d’autre de la chaîne des Pyrénées. Aujourd’hui, son église, son cloître, sa salle capitulaire et d’autres pièces annexes, ainsi que de nombreux vestiges de mobilier liturgique et funéraire, de même que les décors sculptés et peints témoignent encore de l’art des XIe, XIIe, XIIIe et XIVe siècles dans la région.

L’église se démarque dans le paysage monumental catalan et plus largement des régions méridionales par sa double polarité, avec un chevet principal à l’ouest auquel répondent trois absides orientales, dont une placée en hauteur, au-dessus d’un porche. Il semblerait que cet aménagement original, auquel s’ajoute celui de la partie basse de la tour sud-ouest, avec ses quatre portes et son décor pictural, puise sa source dans le monde carolingien septentrional et réponde à des exigences liturgiques précises, où le culte des reliques des saints Abdon et Sennen joue un rôle non négligeable.

Les premières véritables synthèses historiques et archéologiques ne sont apparues qu’en 1954 et 1955, à l’occasion de la venue en Roussillon des membres de la Société française d’archéologie pour leur congrès annuel. Elles sont signées par l’érudit roussillonnais Pierre Ponsich dans Études roussillonnaises et dans les actes du Congrès archéologique de France. Quelques années plus tard, Marcel Durliat, éminent professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge, s’intéresse à son tour au monument et à son décor sculpté pour l’ouvrage Roussillon roman, publié par Zodiaque en 1958 et qui fut l’objet de plusieurs rééditions jusqu’en 1986. Les publications postérieures, même récentes comme Catalunya romànica (Barcelone, Enciclopèdia catalana, 1996), ne vont guère au-delà de ce qui avait été écrit entre 1954 et 1958. Seul l’article co-signé par Yvette Carbonell-Lamothe et Henri Loreto, publié en 1987 dans Le paysage monumental autour de l’an mil, apporte par la suite de nouvelles données en révélant la présence d’éléments antérieurs au XIe siècle pris dans les murs de l’abbatiale.

À la suite de fouilles non autorisées, menées dans la partie basse de la tour sud-ouest, où furent mis au jour une dalle épigraphe du XIIIe siècle et des vestiges de peinture murale, un projet collectif de recherche, dirigé par Géraldine Mallet, alors maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’université Paul-Valéry de Montpellier, avec l’appui du laboratoire de Lattes (UMR 154, CNRS-UPV-MCC) fut mis en place. Quatre campagnes de fouilles et d’étude du bâti, placées sous la responsabilité d’Isabelle Parron, docteur en archéologie médiévale, alors archéologue rattachée à l’UMR 5648 de l’université Lyon 2, furent menées entre 2001 et 2004, auxquelles participèrent des étudiants des universités de Montpellier et de Lyon. Parallèlement des recherches et des travaux universitaires ont permis d’approfondir les connaissances sur l’ancien monastère, certaines découvertes ayant également été portées à la connaissance du public par le biais, entre autres, de publications.

Grâce à ces travaux, les connaissances sur l’abbaye Sainte-Marie d’Arles-sur-Tech ont progressé. Lors de ce colloque international, les différents intervenants du PCR, ainsi que des chercheurs associés, présenteront leurs découvertes et les nouvelles données qui seront mises en perspective par rapport à un contexte historique et archéologique plus large.

Programme

Vendredi 15 novembre 2013

  • 9h-9h20Accueil des participants

Salle capitulaire de l’Abbaye

  • 9h20-9h30 : Ouverture

René Bantoure, Maire d’Arles-sur-Tech

Francis Manent, Président du Pays Pyrénées-Méditerranée

Delphine Christophe, Conservatrice Régionale des Monuments Historiques

Modérateur de la journée : Delphine Christophe, Conservatrice Régionale des Monuments Historiques

  • 9h30-10h Henri Loreto (Ancien Conservateur des Antiquités et Objets d’Art, Arles-sur-Tech) : Ouverture du colloque
  • 10h-10h30 Géraldine Mallet (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Montpellier 3-CEMM) : Présentation du projet collectif de recherche

10h30-11h – Pause

Possibilité de découvrir l’exposition de photos de François Gorrée

  • 11h-11h30 Gilles Rollier (Archéologue INRAP, Cluny) : Arles-sur-Tech : un parangon d’une installation

monastique caroligienne

  • 11h30-12h Aymat Catafau (Maître de conférences en histoire médiéval, Université de Perpignan) : Formation et développement d’un bourg monastique

12h-12h30 - Temps de débats

12h30-14h - Déjeuner

  • 14h-14h30 Simone Piazza (Maître de conférences en histoire de l’art médiéval,  Université Montpellier 3-CEMM): Aux origines du culte des martyrs Abdon et Sennen: la catacombe de Pontien et ses peintures (Rome, VI e – VIIe siècle)
  • 14h30-15h Jean-Pierre Ferrari (Association « Animations et loisirs arlésiens », Arles-sur-Tech) : Le développement du culte des reliques d’Abdon et Sennen en Occident (Moyen Âge, Epoque Moderne)

15h-15h30 - Pause

  • 15h30-16h Julien Cicconardi (Historien de l’art, Montpellier) : Essai de restitution du monastère médiéval d’après le rapport Chambon (XVIIIe siècle)   
  • 16h-16h30 Olivier Poisson (Conservateur général du Patrimoine, Ministère de la Culture) : L’histoire patrimoniale de l’abbaye depuis la Révolution

16h30-17h - Temps de débats

17h-18h30 Visite de l’Abbaye par la guide-conférencière d’Arles-sur-Tech et responsable de l’abbaye, Christine Corbel

Nombre de places limitées, sur inscription

18h30 Concert de musique médiévale par l’Ensemble de musique SAURIMONDA avec Gisela Bellsolà

Lieu : église d’Arles-sur-Tech

Samedi 16 novembre 2013

  • 9h-9h30 Accueil des participants

Salle capitulaire de l’Abbaye

Modérateur de la matinée : Sylvain Demarthe, Docteur en histoire de l’art médiéval – ATER, Université de Grenoble / UMR ARTeHIS (Dijon)

  • 9h30-10h Isabelle Parron (Docteur en archéologie médiévale / archéologue, Archéodunum Lyon) : Etude du bâti. Proposition d’évolution architecturale des constructions
  • 10h-10h30 Géraldine Mallet (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Université Montpellier 3-CEMM) : Architecture et liturgie

10h30-11h - Pause

  • 11h-11h30 Eric Permingeat (Doctorant en histoire médiévale, Université Montpellier 3) : La pratique liturgique à Arles-sur-Tech d’après un bréviaire du XIVe siècle conservé à la Médiathèque du Grand Narbonne
  • 11h30-12h Morgane Gourgues (Doctorante en histoire de l’art médiéval, Université Montpellier 3) : Sainte-Marie d’Arles-sur-Tech : fil d’Ariane du préroman roussillonnais

12h-12h30 - Temps de débats

12h30-14h - Déjeuner

Modérateur de l’après-midi : Claire Pequignot, Docteur en histoire de l’art médiéval / archéologue Archéoterre

  • 14h-14h30 Immaculada Lores i Otzet (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Universitat de Lleida) : Le décor sculpté roman de l’abbatiale Sainte-Marie
  • 14h30-15h Anne Leturque (Doctorante en histoire de l’art médiéval, Université Montpellier 3 et Universitat Autònoma de Barcelona) : Les peintures médiévales de l’abbaye d’Arles-sur-Tech : étude du décor de la tour sud-ouest
  • 15h-15h30 Carles Mancho (Docteur en histoire de l’art médiéval, Universitat de Barcelona) : L’iconographie des décors peints romans de l’abbatiale

15h30-16h - Pause

  • 16h-16h30 Francesca Español Bertran (Professeur d’histoire de l’art médiéval, Universitat de Barcelona): Le cloître gothique: une œuvre préfabriquée par les ateliers de Gérone
  • 16h30-17h Sylvie Chauvain-Marc (Doctorante en histoire de l’art médiéval, Université de Montpellier 3) : Le mobilier funéraire à l’abbaye

17h-17h30 - Temps de débats

  • 17h30-18h Jacques Michaud (Professeur d’histoire du Droit, Faculté de Droit, Montpellier) :Pour une lecture de la prédelle du retable Saint-Benoît (1644) en l’abbatiale Sainte-Marie
  • 18h-18h30 Présentation des projets du Pays d’Art et d’Histoire :

Les Portes du Temps : présentation de « Son’Art », projet de l’été 2013 réalisé par des enfants et des artistes (vidéaste, danseur/chorégraphe et plasticien) en séjour dans l’abbaye (thèmes : exploitation du fer et du patrimoine minier).

V@lls : projet de bande-dessinée interactive autour de la ville d’Arles-sur-Tech (CAUE des PO)

  • 18h30-19h Clôture du colloque

Mot de remerciement de Géraldine Mallet et Henri Loreto

René Bantoure, Maire d’Arles-sur-Tech

Francis Manent, Président du Pays Pyrénées-Méditerranée

Lieux

  • Abbaye Sainte-Marie d'Arles-sur-Tech
    Arles, France (66)

Dates

  • vendredi 15 novembre 2013
  • samedi 16 novembre 2013

Mots-clés

  • Arles-sur-Tech, abbaye Sainte-Marie, Moyen Âge, archéologie du bâti, histoire de l'art, histoire, liturgie

Contacts

  • Géraldine Mallet
    courriel : geraldine [dot] mallet [at] univ-montp3 [dot] fr
  • Aurélia Greiveldinger
    courriel : valls [dot] catalanes [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Sylvain Demarthe
    courriel : sylvain [dot] demarthe9 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'abbaye Sainte-Marie, Arles-sur-Tech », Colloque, Calenda, Publié le mardi 12 novembre 2013, http://calenda.org/264013