AccueilL’art déco

L’art déco

Art Deco

Une modernité à rebours ?

Modernity backwards?

*  *  *

Publié le mercredi 20 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Dans le cadre de l’exposition « 1925, quand l’Art Déco séduit le monde », l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et la Cité de l’architecture et du patrimoine (CAPA) organisent avec le soutien du Labex CAP (Créations, Arts, Patrimoines), un séminaire de recherche dont les quatre séances auront alternativement lieu sur leur site respectif de 14h à 18h00.

Annonce

Dans le cadre de l’exposition « 1925, quand l’Art Déco séduit le monde », l’Institut nNational d’histoire de l’art (INHA) et la Cité de l’architecture et du patrimoine (CAPA) organisent avec le soutien du Labex CAP (Créations, Arts, Patrimoines), un séminaire de recherche dont les quatre séances auront alternativement lieu sur leur site respectif de 14h à 18h00.

Programme 2013-2014

Inscription gratuite et obligatoire en raison de la jauge de l’auditorium sur le site wwwCitechaillot.fr

22 novembre 2013 (CAPA) : L’invention de l’Art Déco, le Moderne des postmodernes

Auditorium de la Cité de l’architecture et du patrimoine – 7 rue Albert de Mun, 75116, métro Iéna ou Trocadéro

Si l’Art Déco est aujourd’hui un courant très apprécié, il n’en a pas toujours été ainsi, et sa réévaluation n’a commencé que vers le milieu des années soixante. L’étiquette « Art Déco » elle-même a été inventée à ce moment-là et n’est donc pas contemporaine des objets qu’elle désigne. Peu à peu ensuite, des marchands, des amateurs, des historiens et des architectes se sont intéressés à ces créations longtemps oubliées, voire méprisées. Il convient aujourd’hui d’identifier les acteurs qui ont oeuvré à cette redécouverte et d’analyser les discours qui l’ont accompagnée. Le développement du discours postmoderne en architecture a ainsi joué un rôle majeur dans la réévaluation de l’architecture Art Déco et a contribué à mettre en évidence sa modernité en insistant sur le fait que celle-ci n’était nullement l’exclusivité des Modernes. A travers le monde, aux États-Unis notamment, cette définition d’une modernité alternative de l’Art Déco s’est accompagnée de démarches patrimoniales qui ont largement contribué à le redéfinir comme un style à la fois moderne, universel et adaptable aux différentes identités.

14h

  • Accueil par Guy Amsellem, président de la CAPA
  • Présentation générale du séminaire par Jean-Philippe Garric (Université Paris 1)
  • Présentation du thème de la séance par Elodie Lacroix (Historienne de l’art)
  • Les premières expositions sur l’Art Déco en France par Yvonne Bruhammer et Tim Benton (Open University)

Pause

  • Miami Art Deco redécouvert par Jean-François Lejeune (University of Miami)
  • L’Art Déco et la collecte des Archives d’architecture du XXe siècle par Gilles Ragot (Université Bordeaux III)
  • Antimoderniste et Art Déco dans l’action de l’IFA par Jean-Philippe Garric

Débat animé par Odile Nouvel

Visites de l’exposition sur la conduite de l’un des commissaires 17h00 ; 17h15 ; 17h30

13 décembre 2013 (INHA) : Entre Moderne et Art Déco, une frontière ?

17 janvier 2014 (CAPA) : L’ornement Art Déco : « chaîne des styles » et rupture moderniste

7 février 2014 (INHA) : Expansions internationales et formes régionales de l’Art Déco

Lieux

  • Capa, auditorium de la Cité de l’architecture et du patrimoine | INHA - 7 rue Albert de Mun | 2 Rue Vivienne
    Paris, France (75116 | 75002)

Dates

  • vendredi 22 novembre 2013
  • vendredi 13 décembre 2013
  • vendredi 17 janvier 2014
  • jeudi 13 février 2014

Mots-clés

  • art déco, modernité

Contacts

  • Sarah Féron
    courriel : sarah [dot] feron [at] inha [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Féron
    courriel : sarah [dot] feron [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’art déco », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 20 novembre 2013, http://calenda.org/264746