AccueilPartir pour mieux rester ? L’exil allemand du XIXe siècle à 1945 au prisme du transnational

Partir pour mieux rester ? L’exil allemand du XIXe siècle à 1945 au prisme du transnational

Weggehen und gleichzeitig da sein. Das deutschsprachige Exil vom 19. Jahrhundert bis 1945 aus transnationaler Perspektive.

Leaving to stay? German exile in the 19th century to 1945 through the prism of transnationalism

*  *  *

Publié le mardi 26 novembre 2013 par Élodie Faath

Résumé

Journée d'études internationale consacrée aux recherches sur l'exil germanophone du XIXe siècle à 1945 dans une persepctive transnationale. Dans une démarche réflexive, les intervenants se proposeront de discuter des apports et limites de la théorie transnationale pour les mouvements migratoires contraints antérieurs à 1945.

Annonce

Journée d’études internationale, 29 novembre 2013 - Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Programme

9h- Introduction: Katell BRESTIC (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3) et Emilie OLERON-EVANS (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/ Queen Mary University London)
9h15- Keynote: Prof. Joachim SCHLÖR (University of Southampton)

10h Panel 1 - Le « troisième espace » (Modération : Laurence GUILLON- Université Paris Ouest-Nanterre)

  • Dr. Patrick FARGES (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), So wie ich deutschnational eingestellt war, so bin ich dann jüdisch-national geworden (Moshe Max Ballhorn). Vers une histoire transnationale du masculin à l’exemple des récits de vie des Yekkes en Palestine/Israël.
  • Susanne HOHLER (Universität Heidelberg), Harbin : Deutsch-Jüdisches Exil in der Mandschurei 1939-1945.
  • Dr. Kristina SCHULZ (Universität Bern), « Nur ein Durchgangsland »? Schweizer und transnationale Perpsektiven auf das Exil 1933-1945.

12h30-14h : Déjeuner

14h: Panel 2 - Exil et transnationalisme en art et en littérature (Modération : Céline TRAUTMANN-WALLER- Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

  • Aurélie JULIEN (Université Rennes 2), Pour une littérature transnationale : l’hybridité linguistique, générique et culturelle d’Austerlitz de W. G. Sebald.
  • Anna-Carolin AUGUSTIN (Walter Rathenau Kolleg, Berlin), Jenseits von Deutschland – Diesseits von Afrika. Transnationaler Austausch kultureller Praxis: Zum Sammeln, Fördern und Stiften bildender Kunst in Südafrika (1870-1948).
  • Jennifer BORRMANN (Albert-Ludwigs Universität, Fribourg-en-Brisgau), « Transnationaler Raum » Exilpresse – Filmkritik in Pariser Tageblatt / Pariser Tageszeitung und Aufbau.

16h30 Panel 3 - Enjeux politiques du transnationalisme (Modération : Céline TRAUTMANN-WALLER)

  • Dr. Laurent DEDRYVÈRE (Université Paris Diderot-Paris 7), Les communautés allemandes de l’étranger comme surface de projection pour les aspirations politiques des Allemands de « métropole ». Friedrich Gerstäcker (1816-1872) et sa postérité.
  • Stefan LUBOSCHIK (Universität Potsdam), « Seyen wir standhaft in der Vaterlandsliebe »: Transnationale Perspektiven auf die Lebenswege deutscher Jakobiner.

18h-Conclusion: Prof. Michel ESPAGNE (ENS / CNRS)


Contacts : katell.brestic@univ-paris3.fr et emilie.oleron@univ-paris3.fr
http://exiltransnational2013.wordpress.com/

Journée d’études organisée avec le soutien du CEREG (EA 4223 Sorbonne Nouvelle- Paris 3) et de l’UMR Pays Germaniques.(UMR 8547- CNRS/ENS)

Lieux

  • Salle 410 (4ème étage du bâtiment A)- Métro Censier-Daubenton (ligne 7) - 13 rue Santeuil
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 29 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • exil, transnational, Allemagne,

Contacts

  • Katell Brestic
    courriel : katell [dot] brestic [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Emilie Oléron-Evans
    courriel : emilie [dot] oleron [at] univ-paris3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Katell Brestic
    courriel : katell [dot] brestic [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Partir pour mieux rester ? L’exil allemand du XIXe siècle à 1945 au prisme du transnational », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 26 novembre 2013, http://calenda.org/265689