AccueilLes mystères urbains au XIXe siècle : circulations, transferts, appropriations

Les mystères urbains au XIXe siècle : circulations, transferts, appropriations

Urban mysteries in the 19th century: circulations, transfers, appropriations

Littérature, histoire, médias

*  *  *

Publié le vendredi 15 novembre 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Entre le 19 juin 1842 et le 15 octobre 1843, la France vit avec la parution des Mystères de Paris d’Eugène Sue dans le Journal des débats une véritable déflagration médiatique. Le romancier saisi par l’abondant courrier des lecteurs qu’il reçoit, pris par le succès de son œuvre, fait considérablement évoluer son récit et enrichit le roman des bas-fonds urbains et de la pègre destiné à la bourgeoisie d’une véritable réflexion sociale et politique. Le roman est publié en de multiples éditions, adapté sur scène et décliné en produits dérivés. Mais ce premier succès de masse de la littérature n’est pas seulement le phénomène médiatique le plus important que la France ait jamais connu à cette époque, c’est aussi un premier phénomène de globalisation culturelle.

Annonce

Colloque  international organisé par le RIRRA21 (université Montpellier III), le centre d’histoire du XIXe siècle (Paris 1/Paris 4) et le programme medias19

Argumentaire

Entre le 19 juin 1842 et le 15 octobre 1843, la France vit avec la parution des Mystères de Paris d’Eugène Sue dans le Journal des débats une véritable déflagration médiatique. Le romancier saisi par l’abondant courrier des lecteurs qu’il reçoit, pris par le succès de son œuvre, fait considérablement évoluer son récit et enrichit le roman des bas-fonds urbains et de la pègre destiné à la bourgeoisie d’une véritable réflexion sociale et politique. Le roman est publié en de multiples éditions, adapté sur scène et décliné en produits dérivés. Mais ce premier succès de masse de la littérature n’est pas seulement le phénomène médiatique le plus important que la France ait jamais connu à cette époque, c’est aussi un premier phénomène de globalisation culturelle. Dans les mois qui suivent sa parution en France, le roman est traduit dans de multiples langues et connaît un succès international de l’Europe du Sud à l’Amérique du Nord, de l’Europe du Nord à l’Amérique latine, en Russie, dans le Commonwealth et même finalement au tournant du siècle au Japon et en Chine. Mais surtout ce roman déclenche l’écriture sur tous les continents de centaines de romans dérivés, dont l’intrigue varie considérablement suivant les contextes locaux. On trouve bien sûr les Mysteries of London par Reynolds (1844-1848), The mysteries and miseries of New York de Ned Buntline (1848), Antonino y Anita ó los nuevos mysterios de Mexico d’Edouard Rivière (1851), Os Mistéros de Lisboa de Camilo Castelo Branco (1854)… Au-delà de la reprise du titre, dans chacun de ces pays, apparaît une nébuleuse de romans articulant la question urbaine, la représentation du crime et l’exploration sociale. Ces romans participent aussi de la démocratisation de la littérature en étant généralement diffusés sur des supports à bon marché (journaux, penny blood, dime novels…) qui créent la possibilité de cultures véritablement nationales. Car beaucoup de ces romans en adaptant la matrice initiale de Sue à la situation du pays de réception et en l’hybridant aux traditions génériques de la littérature locale participent d’une réflexion sur la question de la nation.

Le congrès que nous proposons de tenir à Montpellier et à Paris entre le 8 et le 16 novembre 2013 souhaite étudier ce premier large phénomène de mondialisation médiatique.

Programme

Vendredi 8 novembre 2013

(Café des lettres, Médiathèque Emile Zola, Montpellier)

19h00 Les mystères urbains au XIXe siècle. Aux sources de notre culture médiatique globale.

  • Conférence par Marie-Ève Thérenty, professeur de littérature française.

Mardi 12 novembre 2013

(Cinéma Diagonal, rue de Verdun)

19h45 Soirée d’ouverture au cinéma Diagonal de Montpellier : les mystères urbains au cinéma.

Projection de Gangs of New York de Martin Scorcese.États-Unis, Italie, 2002, 2h47, avec Leonardo Di Caprio, Daniel Day-Lewis, Cameron Diaz, Liam Neeson, John C. Reilly. Golden Globe du meilleur réalisateur et de la meilleure musique originale en 2003.

Jeudi 14 novembre 2013

(Salle des colloques 1, site Saint-Charles, Montpellier)

9h00 Ouverture par Marie-Ève Thérenty et Dominique Kalifa

La source : Les Mystères de Paris

Présidente de séance : Adeline Wrona (Université de Paris IV)

  • 9h30 Paul Bleton (Teluq, Canada), « Les mystères de Paris : échangeur générique»
  • 10h00 Guillaume Pinson (université Laval, Quebec) :  « Les Mystères et le feuilleton : aux sources d’une culture médiatique francophone transatlantique »

Pause

  • 11h30 Filippos Katsanos (Montpellier III, RIRRA 21/Université de Patras, Grèce), « Réceptions croisées : les enjeux de la traduction des Mystères de Paris en Angleterre et en Grèce »
  • 12h00 Corinne Saminadayar-Perrin (Montpellier III, RIRRA21), « L’effet-titre »

Mysterymania (1)

Présidente de séance : Catherine Nesci (Université de California, Santa Barbara)

  • 14h30 Nelson Schapochnik (Université de Sao Paulo, Brésil), « Mysterymana, de Paris au Plata ».
  • 15h00 Kirill Chekalov (LPCM, Moscou), « Les mystères urbains en Russie au XIXe siècle : la réception contradictoire de l’héritage de Sue ».
  • 15h30 Kalai Sandor (Université de Debrecen, Hongrie), « Les Secrets hongrois d’Ignac Nagy, le premier mystère urbain hongrois ».

Pause

  • 16h30 Santiago Diaz Lage (Universidade de Santiago de Compostela, Espagne) : « Histoire et géographie : les mystères urbains espagnols »
  • 17h 00 François Amy de la Bretèque (Université Montpellier III, RIRRA21), « L’art d’accommoder les restes : Les Mystères de Paris, de Baroncelli »

18 h : Projection de mystères cinématographiques et cocktail (salle 102)

20h 30 Dîner du colloque

Vendredi 15 novembre 2013

(Salle des colloques 1,  site Saint-Charles, Montpellier)

Poétique des Mystères

Président de séance : Jean-Christophe Valtat (Université de Montpellier III)

  • 9h30 Nicolas Gauthier (Université de Waterloo, Canada), « Un masque derrière un masque : la note de bas de page dans les mystères urbains »
  • 10h00 Anaïs Goudmand (EHESS, UNIL, Suisse), « Economie et socialité du suspense dans les mystères urbains »

Pause

  • 11h00 Laëtitia Gonon (Université de Grenoble), « Stylistique du vengeur dans les Mystères de Paris et quelques-uns de ses avatars » (1842-1847)

11h30 Présentation du site medias19 et de la base de données mystères

Politique des mystères urbains

Président de séance : Dominique Kalifa (Université de Paris I)

  • 14 h 00 John Savage (Lehigh university, Etats-Unis), « Les Mystères des Antilles: les racines coloniales du sentiment d'horreur chez Sue »
  • 14h30 Amy Wigelsworth (Durham University, Grande-Bretagne), « Sex and the city, rewriting the feminine in the mystères urbains »

Pause

  • 15h30 Yoan Vérilhac (université de Nîmes, RIRRA21), « Les mystères urbains, un réflexe républicain »
  • 16h00 Rebecca Powers (John Hopkins university, Etats-Unis), « Charles Testut and Les Mystères de la Nouvelle-Orléans : Journalism in Exile ?  »

18h 24 Départ par le TGV pour Paris

Samedi 16 novembre 2013

(Amphithéâtre Turgot, Université Sorbonne, Paris)

9h 00 Ouverture par Dominique Kalifa et Marie-Eve Thérenty

Mysterymania (2)

Présidente de séance :  Anne-Marie Thiesse (CNRS)

  • 9h30 Paul Aron (ULB, Belgique), « Les Mystères des mystères de Bruxelles »
  • 10h00 Laura Suárez de la Torre (Instituto Mora, Mexique), « Sur les traces des mystères à Mexico (1843-1900)»

Pause

  • 11h00 Françoise Genevray (Université de Lyon III), « Trois décennies de mystères urbains en Russie : de la peinture du peuple à l’inventaire des bas-fonds »
  • 11h30 Ana Porto (Université de Campinas, Brésil), « Mysteries and crimes in Brazilian newspapers in the end of the nineteenth century »
  • 12h00 Yvan Daniel (Université La Rochelle), « Mystères urbains » en France, en Chine, des perspectives incomparables ?

Le devenir des Mystères urbains

Président de séance : Guillaume Pinson (Université Laval, Québec)

  • 14 h30 Silvia Disegni (Université de Naples, Italie), « Les mystères napolitains entre les mystères d’Isis et ceux de la modernité »
  • 15h00 Matthieu Letourneux (Université Paris-Ouest, Nanterre), « La disparition du genre des mystères  au début du XXe siècle »
  • 15h30 Andrea Goulet (University of Pennsylvania, Etats-Unis), « Race, space and criminal choreographies from Les Mystères de Paris to The Wire »
  • 16h00 Guillaume Boulangé (Montpellier III, RIRRA21)  et Prisca Grignon (Montpellier III, RIRRA21), « « To be continued » ou l’aventure infinie des Mystères de New York au cinéma »

 

Lieux

  • Médiathèque Emile Zola | Cinéma Diagonal | Site Saint-Charles - 240, rue de l’acropole | rue de Verdun | rue du professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34)
  • Université Paris-Sorbonne - 1, rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 14 novembre 2013
  • vendredi 08 novembre 2013
  • mardi 12 novembre 2013
  • vendredi 15 novembre 2013
  • samedi 16 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mondialisation, XIXe siècle, roman, ville, Eugène Sue, mystères

Contacts

  • Marie-Eve Thérenty
    courriel : marieeve [dot] therenty [at] sfr [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie-Eve Thérenty
    courriel : marieeve [dot] therenty [at] sfr [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les mystères urbains au XIXe siècle : circulations, transferts, appropriations », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 15 novembre 2013, http://calenda.org/265858