AccueilL’écrit en LANSAD

L’écrit en LANSAD

Writing at the LANSAD

Revue EDL (Études en Didactique des Langues, Laboratoire LAIRDIL)

EDL journal (Études en Didactique des Langues, Laboratoire LAIRDIL)

*  *  *

Publié le jeudi 28 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

La revue EDL lance un appel à contribution autour du thème de l'écrit en didactique des langues. L’écrit, appréhendé comme acte d'écriture ou production d'énoncés écrits, est défini, sur le plan cognitif, comme une activité de gestion de contraintes (Plane, Olive & Alamargot, 2010). Hétérogénéité et complexité dominent notre société (Lahire, 2012 ; Morin & Lemoigne, 1999) et cet acte, également hétérogène et complexe, est réalisé au travers de multiples moyens de communication. Dans nos sociétés actuelles, il s’effectue non seulement en langue maternelle mais aussi en langues étrangères, ce qui contribue à en accroître la difficulté.

Annonce

Argumentaire

L’écrit, appréhendé comme acte d'écriture ou production d'énoncés écrits, est défini, sur le plan cognitif, comme une activité de gestion de contraintes (Plane, Olive & Alamargot, 2010). Hétérogénéité et complexité dominent notre société (Lahire, 2012 ; Morin & Lemoigne, 1999) et cet acte, également hétérogène et complexe, est réalisé au travers de multiples moyens de communication. Dans nos sociétés actuelles, il s’effectue non seulement en langue maternelle mais aussi en langues étrangères, ce qui contribue à en accroître la difficulté. Il existe une société du savoir qui est essentiellement une société de l’écrit et de l’écriture. « Le travail lié à la production de connaissances s’appuie sur l’écrit ou prend forme dans l’écrit » (Hart-Davidson & Grabill, 2011). La plupart des diplômé-e-s universitaires se dirigent vers des professions où ils/elles devront rédiger efficacement divers documents professionnels aussi bien en français qu’en langue étrangère et ainsi se qualifier comme rédacteurs/rédactrices fonctionnel-le-s dans leur communauté discursive (Labasse, 2006). Ils/elles utiliseront différents types d’écritures avec des normes et des processus spécifiques comme, par exemple, l’écriture professionnelle (cf. travaux de Mireille Cifali et de Françoise Cros). En outre, les nouvelles technologies ont envahi nos vies et l’usage des TICE s’est largement répandu, ce qui a modifié en profondeur l’enseignement/apprentissage des langues étrangères en LANSAD. La production d'énoncés écrits n’est plus prépondérante en tant que compétence visée à l'université. Toutefois, le multimédia l’a rendu omniprésente, mais sous des formes nouvelles (blogs, traitements de texte, « eTextes », etc.). La relation à l’écrit modifie les rapports entre les apprenant-es, entre l’apprenant-e et l’écrit, entre l’enseignant-e et l’apprenant-e. Du fait des contraintes cognitives qui pèsent sur cet acte, il est essentiel de se pencher sur le rôle et le fonctionnement de ce mécanisme compliqué ainsi que sur les difficultés qui lui sont inhérentes. Peut-on alors parler de « compétence par l’écrit » ou même de « valeur ajoutée » des TICE pour l’écrit en classe de langue? La production écrite n’est pas la simple transposition de quelques connaissances, mais une construction élaborée qui résulte de l’interaction entre scripteur/scriptrice, texte, contexte et destinataires virtuels.

Les problématiques, non-exhaustives, suivantes pourront être abordées :

  • Quels sont/quels devraient être le rôle et la place de l’écrit en LANSAD ?
  • Quelles sont les compétences écrites à l’œuvre en LANSAD ?
  • Quel(s) type(s) d’écrit doivent être développés selon les contextes ?
  • Etc.

Modalités de soumission

Les propositions de contributions peuvent se faire en français ou en anglais. Les articles, entre 10 et 15 pages, aborderont un des aspects de la problématique pour le numéro 24 de la revue Études en didactique des langues.

Le format de soumission est le suivant (toutes les rubriques doivent être renseignées pour que la proposition soit prise en considération):

  • Titre (10 mots maximum)
  • Justification / Pertinence de la proposition
  • Problématique / Question de recherche
  • Méthodologie (questionnaires, entretiens, corpus etc.)
  • Originalité /Nouveauté par rapport à l'état de la recherche
  • Niveau d'enseignement concerné
  • Langue(s) concernée(s)
  • 4 références bibliographiques principales
  • Mots-clés (5 maximum)

La feuille de style de la revue EDL disponible dans le fichier attaché.

Les propositions peuvent être adressées par courrier électronique ou par la poste

avant le 30 novembre 2013

(réponse quant à l’acceptation des propositions avant le 31 décembre 2013).

Les articles devront être remis pour le 28 février 2014. Le numéro paraîtra à la fin de l’année 2014.

Références bibliographiques

Hart-Davidson, William & Jeffrey T. Grabill. 2011. Understanding and Supporting Knowledge Work in Schools, Workplaces, and Public Life. Starke-Meyerring, Doreen et al. Writing in Knowledge Societies. Perspectives on Writing. Fort Collins, Colorado: The WAC Clearinghouse and Parlor Press, 161-176. <http://wac. colostate. edu/books/winks>.

Labasse, Bertrand. 2006. La communication écrite. Une matière en quête de substance. Paris: Éditions Colbert.

Lahire, Bernard. 2012. Monde Pluriel. Paris: Seuil.

Morin, Edgar & Jean-Louis Lemoigne. 1999. L’intelligence de la complexité. Paris: L’Harmattan.

Plane, Sylviane, Thierry Olive & Denis Alamargot. 2010. Traitement des contraintes de la production d'écrits : aspects linguistiques et psycholinguistiques. Langages 177 : 1, 7-9.

Comité scientifique

Joëlle Aden (Université du Mans), David Banks (Université de Brest), Khadoudja Belkhenchir (Université Es Sénia, Oran, Algérie), Jean-Claude Bertin (Université du Havre), Sue Birch (Université Bordeaux 2), Françoise Bonnet (Université Bordeaux 3), Michèle Catroux (Université Bordeaux 4), Ray Cooke (Université Bordeaux 2), Marie-Christine Deyrich (Université Bordeaux 3), Joaquín Díaz-Corralejo Conde (Université Complutense, Madrid, Espagne), Oksana Gavriluk (Université  de Krasnoïark, Russsie), Carmen Fonseca (Université de Huelva, Espagne), Pierre Frath (Université  de Reims), Claudie Gourg (Université de Guyane), Haramboure Françoise (Université Bordeaux 3), Hélène Knoerr (Université d’Ottawa, Canada), Lutz Küster (Université Humboldt, Berlin, Allemagne), Férida Lakhdar Barka (Université Es Sénia, Oran, Algérie), (Jean-Rémi Lapaire (Université Bordeaux 3), Catherine Lisak (Université Bordeaux 3), Dominique Macaire (Université de Nancy), Franz-Joseph Meissner (Université de Giessen, Allemagne), Jean-Paul Narcy-Combes (Université Paris 3), Narcy-Combes M.-Françoise (Université de Nantes), Nicole Ollier (Université Bordeaux 3), John Osborne (Université de Savoie), Christian Puren (Université de Saint-Etienne), Françoise Raby (Université Toulouse 3), Martine Schuwer (Université Rennes 2), Gail Taillefer (Université Toulouse I), Claire Tardieu (IUFM de Paris), Anne-Marie-Voise (Université de Bourgogne), Dominique Vinet (Université de Bordeaux 4), Annalissa Zanola (Université de Brescia, Italie)

Contact

EDL-LAIRDIL

IUT-Université Toulouse III

115 B route de Narbonne

31077  TOULOUSE  Cedex 4 - France

lairdil@lairdil.org

http://www.lairdil.org

Dates

  • samedi 30 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • didactique, lansad, anglais, écriture, écrit

Contacts

  • Elizabeth Crosnier
    courriel : elisabeth [dot] crosnier [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Elizabeth Crosnier
    courriel : elisabeth [dot] crosnier [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’écrit en LANSAD », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 28 novembre 2013, http://calenda.org/265868