AccueilEsthétisation de l'espace public et tournant culturel des questions métropolitaines

Esthétisation de l'espace public et tournant culturel des questions métropolitaines

Aestheticisation of public spaces and the cultural twist of metropolitan issues

*  *  *

Publié le mardi 26 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Ce colloque interdisciplinaire (sociologie, science politique, géographie, urbanisme) se propose d’analyser quelques évolutions récentes des espaces publics à travers trois entrées principales : le tournant culturel, l’esthétisation de l’espace public et l’esthétique environnementale. Son originalité repose sur le fait qu’il souhaite interroger directement les artistes et créateurs comme producteurs de la ville.

Annonce

Présentation

Ce colloque se propose d’analyser quelques évolutions récentes des espaces publics à travers trois entrées principales : le tournant culturel, l’esthétisation de l’espace public et l’esthétique environnementale. Son originalité repose sur le fait qu’il souhaite interroger directement les artistes et créateurs comme producteurs de la ville.

Le premier temps du colloque (27 novembre) analysera d’abord le tournant culturel des questions métropolitaines. Celui-ci se déclinerait selon quatre modalités soulignées par la recherche contemporaine et proposées au débat. En premier lieu les recompositions territoriales contemporaines s’appuient sur des politiques d’image qui empruntent à l’art et à la culture leur puissance symbolique. En second lieu les processus de restructuration des systèmes productifs fordistes ont placé l’économie culturelle et les industries créatives au centre des débats sur l’avenir des territoires. En troisième lieu, la recherche contemporaine souligne les ressorts culturels de la créativité économique : les villes sont elles-mêmes sources de culture et de créativité susceptibles de refonder l’action collective urbaine et de nourrir leur développement. Enfin, les chercheurs et les décideurs mettent l’accent sur l’attraction de certaines franges du corps social capables, par leurs pratiques culturelles et les valeurs qui les animent, d’initier le changement urbain.

Les second et troisième temps du colloque (28 et 29 novembre) interrogeront directement les artistes et créateurs et non l’instrumentalisation de leur parole. Pour souligner l’importance du rôle des artistes dans ce tournant culturel métropolitain notre colloque croisera d’abord les analyses précédentes avec une approche complémentaire, celle de l’esthétisation de l’espace public. Ce terme désigne une série d’initiatives qui traduisent l’importance croissante de l’esthétique dans l’espace public : les interventions multiformes des artistes dans les espaces publics urbains ; la convocation du sensible dans la production urbaine ; le développement des mobilisations « esthétiques » impliquant artistes et habitants. Pour comprendre la portée de ces initiatives, nous préciserons d’abord la signification des notions utilisées. D’une part, l’espace public se conçoit comme l'espace concret des formes urbaines (places, rues…) accessibles au public (public space) cher aux urbanistes. L’espace public est aussi l'espace de dialogue (public sphere) que désigne le débat public analysé par les politistes. D’autre part, l’esthétique ne désigne pas seulement les pratiques et les productions artistiques : nos travaux portent depuis plusieurs années sur un élargissement de cette formulation essentiellement visuelle de l’esthétique à une conception pragmatique et sensible (aesthesis) dépassant les références aux œuvres d’art et au paysage. Ils accordent une place privilégiée à l’expérience esthétique pouvant se produire dans des domaines variés, scientifiques, philosophiques, ou dans la vie quotidienne. Cette conception pragmatique de l’esthétique se définit alors comme une compétence commune aux artistes et aux habitants et les artistes deviennent parfois les médiateurs de cette expérience de l’habitant, tout en favorisant l’émergence d’un débat public illustrant l’importance nouvelle des enjeux sensibles et habitants dans la production de la ville.

Le troisième temps s’appuiera sur le fait que l’espace public est également profondément transformé par la question environnementale. Les nouvelles politiques environnementales (biodiversité et nature en ville, politiques climatiques, développement urbain durable) transforment profondément la ville pour contribuer aux grands équilibres de la planète. Ils renforcent les conceptions de la ville comme écosystème. Mais l’environnement c’est aussi l’importance croissante des environnements ordinaires, vécus par et pour les habitants. Ainsi l’espace public tend à devenir un environnement public. Les questions de la « nature en ville » investissent l’espace public or le débat qui s’y déploie est lui aussi soutenu, stimulé par les ressorts de l’esthétique et la participation des artistes. L’approche esthétique pragmatique élargit l’expérience esthétique à l’appréhension de l’environnement. Cette esthétique environnementale permet d’aborder de manière renouvelée les initiatives de « réappropriation » de la nature en ville et les relations environnementales qui les sous-tendent. Elle permet notamment de penser le potentiel imaginaire des éléments naturels et le rôle des artistes et des autres acteurs de l’esthétique (architectes, paysagistes…) dans les actions de sensibilisation qui accompagnent les politiques environnementales dans la ville. Dans ce colloque nous nous focaliserons sur la place des fleuves et des littoraux dans la ville. 

Programme

Première journée : Le tournant culturel des questions métropolitaines

Matin 1

9h-9h30h Introduction colloque

  • Dominique Rigaux, Vice-Présidente recherche et relation internationales de l’UPMF
  • Romain Lajarge, Directeur adjoint du laboratoire PACTE pour le département Territoires
  • Jacques Lolive, responsable scientifique du colloque, Directeur de recherche CNRS PACTE
  • Philippe Chaudoir, Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Lyon

9h30-10h Présentation et animation de la session

  • Charles Ambrosino, Maître de conférences Institut d’Urbanisme Grenoble
  • Guy Saez, Directeur de recherche CNRS PACTE

10h-12H30 L’esthétisation de le production urbaine et les nouveaux  médiateurs culturels

Invités :

  • Pascale Bonniel-Chalier, Conseillère municipale Lyon, Conseillère communautaire Grand Lyon, Conseillère Pôle métropolitain
  • Ferdinand Richard, fondateur de l’A.M.I., Centre National de Développement pour les Musiques Actuelles à Marseille
  • Beatriz Garcia, Directeur de recherche à l’Université de Liverpool
  • Maria Gravari-Barbas, Professeur à l’Université Paris 1

12h30-14h00 Buffet

Après-midi 1

14h00-15h30 L’effet métropolitain sur (1) les pratiques culturelles

Invités :

  • Hervé Glevarec, Directeur de recherche CNRS
  • Kevin Mulcahy, Professeur à la Louisiana State University
  • Pierre Le Quéau, Maître de conférences à l’ Université de Grenoble
  • Carlos Vargas, Professeur à l’Université de Lisbonne

16h00-17h00 L’effet métropolitain sur (2) la production artistique ; l’ArtScience hype

Invités :

  • Jean-Paul Fourmentraux, Maître de conférences à l’Université de Lille
  • Laurent Chicoineau, Directeur du CCSTI de Grenoble

17h00-17h30 En guise de synthèse

Invité :

  • Menissier Thierry, Professeur à l’Université de Grenoble

Seconde journée : L’esthétique environnementale

Matin 2

9h-9h30 Présentation des sessions européennes du colloque Gilles Rouet, Professeur à l’Université de Paris Descartes

  • Présentation et animation de la session Jacques Lolive

9h30-12h Quand les artistes sensibilisent les populations au risque d’inondation

  • Elsa Venzende et Mael Palu (La Folie Kilomètre) : présentation de l’initiative «  Jours inondables »
  • Léa Marchand (Robin des Villes) présentation de l’initiative « des Rives et des Rêves »
  • David Désaleux (Amorces) présentation de l’initiative «  Qui l’eut cru ? »

Échanges avec la salle (60 mn)

Buffet

Après-midi 2

13h30-16H00 Quand les artistes participent à la réappropriation du fleuve et du littoral par les habitants

  • Bruno Schnebelin (Ilotopie) et Françoise Léger (le citron jaune) : présentation de l’intervention artistique nautique « AnApOs » et du festival itinérant « Envies Rhônements » croisant art et environnement (40 mn)
  • André Micoud (président de la Maison du fleuve Rhône) : présentation des actions de l’association, en particulier « l’artiste et le Rhône. Réalités fluviales et regards contemporains » qui s’était tenue le 29 novembre 2012 (40 mn)

Échanges avec la salle (40 mn)

16h00-16h30 Conclusions de la session

16h30-17h00 Pause

17h-18h Déplacement pour aller du campus au centre-ville (Cinémathèque de Grenoble)

18h-19h45 Le film d’une cinéaste qui évoque le passé, le présent et le futur des rivières urbaines enfouies

  • Projection du documentaire « Lost Rivers » de la réalisatrice Caroline Bacle à la cinémathèque de Grenoble (72 mn)

Échanges avec la salle (30 mn)

Troisième journée : L’esthétisation de l’espace public

Matin 2

9h-9h30

  • Présentation et animation de la session : Philippe Chaudoir, Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Lyon

9h30-12h30

  • Véronique Pény KMK (Nangis)
  • Pierre Sauvageot Lieux public (Marseille)

Échanges avec la salle

Buffet 

Après-midi 2

14h00-16H30

  • Nathalie Veuillet La Hors De (Lyon)
  • Pierre Duforeau KompleXKapharnaüM (Villeurbanne)

Échanges avec la salle

16h30-17h30 En guise de synthèse

  • Jean-Pierre Saez (Directeur de l’Observatoire de Politiques Culturelles)
  • Luc Gwiazdzinski (Président du pOlau et Professeur à l’Institut de Géographie Alpine)

Deux grands témoins qui réagiront aux interventions du colloque.

Comité d’organisation

Laboratoires PACTE, Triangle et EMC2

Coordination générale

Jacques Lolive (PACTE TERRITOIRES)

Logistique et communication

Nelson Rodrigo (EMC2)

Coordination scientifique

Charles Ambrosino, Philippe Chaudoir, Serge Dufoulon, Florent Gaudez, Nelson Rodrigo, Guy Saez, Jean-Pierre Saez, Anne Tricot.

Financeurs

Conseil Régional Rhône-Alpes (ARC 5), laboratoire PACTE (UMR 5194), Laboratoire Triangle (UMR 5206), Maison des Sciences de l’Homme Alpes

Lieux

  • Maison des Sciences de l’Homme Alpes, grand amphithéâtre - 1221 avenue centrale - Domaine universitaire - St Martin d'Hères - Grenoble
    Grenoble, France (38)

Dates

  • mercredi 27 novembre 2013
  • jeudi 28 novembre 2013
  • vendredi 29 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • espace public, esthétiqation, artistes, culture, métropoles, médiateurs culturels, nature en ville, sensibilisation, réappropriation fleuve

Contacts

  • Jacques Lolive
    courriel : jacques [dot] lolive [at] ujf-grenoble [dot] fr
  • Philippe Chaudoir
    courriel : pchaudoi [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Jacques Lolive
    courriel : jacques [dot] lolive [at] ujf-grenoble [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Esthétisation de l'espace public et tournant culturel des questions métropolitaines », Colloque, Calenda, Publié le mardi 26 novembre 2013, http://calenda.org/266603