AccueilGenre et création dans l'histoire des arts vivants

Genre et création dans l'histoire des arts vivants

Gender and Creation in the History of Performing Arts

*  *  *

Publié le mardi 03 décembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Étudier les actes de création au prisme du genre nous confronte à un certain nombre de paradoxes inhérents aux arts vivants et nous invite à répondre à une série de questions. Quel rôle joue le corps genré dans l’interprétation ? Comment traiter la complexité de la mémoire de l’événement et de sa création ? Dans quelle mesure les traces et les lacunes font-elles apparaître l’histoire genrée des arts vivants ? La difficulté de nommer au féminin certaines fonctions ne relève-t-elle pas d’une division sexuée du travail de création ? Enfin, comment la construction des identités de genre façonne, et est modelée en retour par le contenu des œuvres et les techniques d’interprétation ? Nous proposons trois axes de réflexion qui répondent au caractère éphémère des arts vivants et à la complexité temporelle de leurs traces éparses et polymorphes. Le premier, « Gestes et interprétation », porte sur le moment de l’action et de son incarnation ; le second, « Fabrique de l’art et construction de soi », sur sa mise en discours et en normes ; le troisième, « Transmission et héritages », sur son inscription dans le temps.

Annonce

Argumentaire

Si depuis plusieurs décennies, en France, les différentes disciplines artistiques (littérature, histoire de l’art et cinéma, notamment) se sont considérablement ouvertes à l’histoire des femmes, aux théories féministes et aux études de genre, le dialogue avec l’histoire des arts vivants (théâtre, musique, danse) reste encore à établir. De ce fait, la périodisation, et les cadres géographiques et culturels de cet appel restent volontairement ouverts. Nous souhaitons appuyer des initiatives de recherches, impulser des propositions, en évitant de restreindre un champ de recherche amené à s’épanouir dans des directions que les communications viendront en partie circonscrire. Aussi, le périmètre des « arts vivants » est entendu au sens large : nous sollicitons des recherches sur l’histoire du théâtre, de la musique et de la danse, mais aussi sur le cirque, les cultures populaires, les performances rituelles, les décors, l’éclairage, les costumes, le maquillage, etc.

Étudier les actes de création au prisme du genre nous confronte à un certain nombre de paradoxes inhérents aux arts vivants et nous invite à répondre à une série de questions. Quel rôle joue le corps genré dans l’interprétation ? Comment traiter la complexité de la mémoire de l’événement et de sa création ? Dans quelle mesure les traces et les lacunes font-elles apparaître l’histoire genrée des arts vivants ? La difficulté de nommer au féminin certaines fonctions ne relève-t-elle pas d’une division sexuée du travail de création ? Enfin, comment la construction des identités de genre façonne, et est modelée en retour par le contenu des œuvres et les techniques d’interprétation ?

Nous proposons trois axes de réflexion qui répondent au caractère éphémère des arts vivants et à la complexité temporelle de leurs traces éparses et polymorphes. Le premier, « Gestes et interprétation », porte sur le moment de l’action et de son incarnation ; le second, « Fabrique de l’art et construction de soi », sur sa mise en discours et en normes ; le troisième, « Transmission et héritages », sur son inscription dans le temps.

Axes

1. Gestes et interprétation (le jeudi 12 décembre 2013)

Ce premier axe invite à une réflexion sur le geste (théâtral, musical, dansé) et son lien avec le corps genré. Nous interrogerons : (1) la notion d’interprétation, d’une tradition, d’un texte, d’une partition, d’une chorégraphie, et leur réception ; (2) les mécanismes qui ont abouti à la distinction et à la hiérarchisation entre interprètes et créateurs /créatrices ; (3) la marginalisation de certaines pratiques dites féminines, privées ou amateures notamment, et leur mise à l’écart des définitions traditionnelles du mot art.

2. Fabrique de l’art et construction de soi (le vendredi 13 décembre 2013)

Ce deuxième axe porte sur les représentations et la mise en discours et en normes des pratiques de création selon une logique genrée. Nous verrons la façon dont les créateurs et créatrices se sont positionné-e-s et construit-e-s avec, contre ou en dehors de ces discours. Nous sollicitons des études terminologiques et des analyses discursives qui permettent de discerner, pour chacun des arts, les représentations sociales collectives associées aux pratiques, et/ou aux stratégies de résistance aux contraintes et aux normes.

3. Transmission et héritages (le samedi 14 décembre 2013)

Dans ce dernier axe, nous proposons d’examiner l’inscription mémorielle des créatrices/créateurs et de leurs pratiques, ainsi que les amnésies volontaires et les mécanismes de l’oubli. Nous questionnerons l’histoire des lacunes, des silences et des processus genrés d’invisibilisation dans l’historiographie. Il s’agira également d’explorer les liens entre des « pratiques artistiques » qui s’inscrivent dans un héritage culturel qu’elles répètent et inventent, l’histoire de la construction des savoirs, et la mise en forme des disciplines académiques, elles-mêmes traversées par des stéréotypes de genre.

CLAIRE (CRH-EHESS-CNRS), Catherine DEUTSCH (Univ. Paris-Sorbonne), Raphaëlle DOYON (LABEX CAP, CRAL-HICSA)

Programme

12 décembre 2013

Reid Hall, Columbia Univ. in Paris

Geste et interprétation / Gesture and Interpretation

9h00-9h30 – Accueil avec café & croissants

9h30-10h00 – Introduction

Elizabeth Claire, Catherine Deutsch, Raphaëlle Doyon

10h-11h30 – Le genre du geste / The Gender of Gesture

Président de séance : Henry Phillips (Univ. of Manchester, UK)

  • Samuel Breene (Rhode Island College, USA) - Amazons and Men of Feeling: Gender Transgressions in Eighteenth-Century Instrumental Practice
  • Tomoko Takase (Univ. Meiji, Tokyo, Japon) - La Rose de Versailles, et la fonction du rôle de « travesti » dans le théâtre populaire contemporain Takarazuka au Japon
  • Rachana Vajjhala (Univ. of Califonia, Berkeley, USA) - Flex, Flex, Flex! Constructions of French Masculinity in Jeux [1913]

11h30-12h00 – Pause café

12h-13h – Le genre et le règne animal / Gender and the Animal Kingdom

Présidente de séance : Anne Simon (CRAL-EHESS-CNRS, France)

  • Charlotte Foucher Zarmanian (Univ. François Rabelais, Tours, France) - Quand les femmes entrent en piste ! Domptage et émancipation féminine au passage du xixe au xxe siècle
  • Julien Aubert (Univ. de Toulouse 2 - Le Mirail, France) - Le corps du torero : une affirmation complexe d’un corps genré

13h-14h30 – Pause déjeuner

14h30-16h – Normes expressives du genre / Gender and norms of expression

Président de séance : Esteban Buch (CRAL-EHESS-CNRS, France)

Constructions of Femininity in Late-19th/Early-20th-Century French and Belgian Music:

  • Melissa L. Khong (City Univ. of New York, USA) - Lekeu’s Ophelia : Construction the Feminine Ideal
  • Mary Hubbell (City Univ. of New York, USA) - Reynaldo Hahn and the Construction of Female Performance Practice
  • Sylvia Kahan (City Univ. of New York, USA) - « La musique faite femme » : Poulenc, Vilmorin, Polignac, and the Gendered Mélodie

16h-16h30 – Pause café

16h30-18h00 – Interprétations et regards / Interpretation and Perspectives

Présidentes de séance : Elizabeth Claire, Catherine Deutsch, Raphaëlle Doyon

  • Marcia J. Citron (Rice Univ., Houston, USA) - The Female Dancing Body in Opera-Film: Powell & Pressburger’s The Tales of Hoffmann
  • Christine Jeanneret (Univ. de Genève, Suisse) - Femmes privées, femmes publiques : Chanteuses et comédiennes en Italie au xviie siècle
  • Juan Vallejos (Conicet, Argentine) - Les danseuses des passions de Jean-Georges Noverre

13 décembre 2013

Reid Hall, Columbia Univ. in Paris

Fabrique de l’art et construction de soi / Making Art and Constructing the Self

9h00-9h30 – Accueil avec café & croissants

  • 9h30h-10h30 – Session plénière : Shannon Jackson (UC Berkeley, USA)

Varieties of Gendered Performance

10h30-11h30 – Féminisme I / Feminism I

Présidente de séance : Hélène Marquié (Univ. Paris 8, France)

  • Pierre Philippe-Meden (Univ. Paris 8 - MSH Paris Nord, France) - La danse naturelle des athlétesses de La Palestra hébertiste à Deauville (1919-1939)
  • Damien Delille (INHA, Univ. Paris 1, France) - Danses androgynes : les utopies du genre de Valentine de Saint-Point, Ricciotto Canudo et Vivian Postel du Mas

11h30-12h00 – Pause café

12h-13h00 – Féminisme II / Feminism II

Présidente de séance : Yvonne Hardt (Köln Univ., Allemagne)

  • Anne Searcy (Harvard Univ., USA) - « She Danced Like an Angel Because She was One » : Galina Ulanova Shapes a New Role for the Soviet Ballerina, 1944-1959
  • Sabine Feisst (Arizona State Univ., USA) - Negotiating Nature and Music Through Technology : Ecological Reflections in the Works of Maggi Payne and Laurie Spiegel

13h00-14h30 – Pause déjeuner

14h30-15h30 – Éducation, corps & pratiques de soi / Education, the self and the body in practice

Président de séance : Rafael Mandressi (CNRS, Centre Alexandre-Koyré, France)

  • Rebecca Dowd Geoffroy-Schwinden (Duke Univ., USA) - L'école des jeunes filles de Madame Campan : musique, performance et genre au lendemain de la Révolution française
  • Elena Lazzarini (Univ. di Pisa, Italie) - Le corps féminin à la Renaissance : construction de l’art et construction d’une identité

15h30-16h00 – Pause café

16h00-17h30 – Créer, Interpréter… / Creating, Interpreting…

Président de séance : Fabien Guilloux (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, France)

  • Elodie Oriol (Aix-Marseille Univ., France / Université de Rome I La Sapienza, Italie) - Organisations et représentations genrées dans les métiers de la musique : le cas de Rome au xviiie siècle
  • Sarah Caissie Provost (Univ. of North Florida, USA) - Innovation and Emulation in Reception History of Early Jazz Women
  • Annelis Kuhlmann (Aarhus Univ., Danemark) - Traces in the Snow in Words : Written Artistic Autobiography as an Actress’ Transmission of her Living Archive

17h30-17h45 – Pause café

17h45-19h00 – …Diriger (Table ronde) / …Directing (Round Table)

Anne-Françoise Benhamou (École Normale Supérieure, France), Roberta Pierangela Gandolfi (Univ. degli Studi di Parma, Italie), Felicia McCarren (Tulane Univ., USA), Hyacinthe Ravet (Univ. Paris-Sorbonne, FR)

14 décembre 2013

INHA, Auditorium

Transmission et héritage / Transmission and heritage

9h00-9h30 – Accueil avec café & croissants

  • 9h30-10h30 – Session plénière : Suzanne Cusick (New York Univ., USA)

Gender, Performativity and Musical Bodies

10h30-11h30 – Extase et magie / Ecstasy and Magic

Président de séance : Alessandro Arcangeli (Univ. degli Studi di Verona, Italie)

  • Kathryn Dickason (Stanford Univ., USA) - Partnering Divinity : Ecstatic Dance and the Gendered Turn of Medieval Mysticism
  • Virginia Preston (Stanford Univ./McGill Univ., Montréal, Canada) - Baroque Gender, Magic, and Transformation: Examining Records of Early Ballet

11h30-12h00 – Pause café

12h-13h00 – Mysticism et dévotion / Mysticism and Devotion

Présidente de séance : Xenia von Tippelskirch (Humboldt-Univ., Berlin, Allemagne)

  • Henry Phillips (Univ. of Manchester, GB) - La prise de voile d’Yvonne Hautin, actrice de la Comédie-Française
  • Mara Nerbano (Accademia di Belle Arti di Carrara, Italia) - Les femmes mystiques et le théâtre religieux médiéval

13h00-14h30 – Pause déjeuner

14h30-15h30 – Écriture de soi / Writing the self

Présidente de séance : Michèle Le Doeuff (CRAL-EHESS-CNRS, France)

  • David Kennerley (Oxford Univ., GB) - « Who would be a Singer! » : Gender and artistic identity in the diary of a female professional singer in early Victorian society
  • Vannina Olivesi (CRAL-EHESS-CNRS, France) - La création chorégraphique dans les ‘Souvenirs’ de Marie Taglioni : la voie du « je »

15h30-17h00 – Historiographie de la création / Historiography of Creative Practice

Présidente de séance : Raphaëlle Legrand (Univ. Paris-Sorbonne, France)

  • Bertrand Porot (Univ. Reims Champagne -Ardenne, France) - La vision historiographique des chanteuses du XVIIIe siècle à travers le cas de Rosalie Levasseur
  • Flora Mele (Univ. Paris-Sorbonne, France) - Le théâtre de la Foire et les manuscrits oubliés de Madame Favart
  • Hélène Marquié (Univ. Paris 8, France) - Idéologies et enjeux de l'historiographie en danse au tournant de la Belle époque

17h00-17h30 – Pause café

  • 17h30-18h30 – Session plénière : Lynn Garafola (Columbia Univ.)

Discourses of Memory: The Marginalization of Bronislava Nijinska

  • 18h30-19h00 – Discussion & débat de clôture / Final Debate & Reflections

Présidente de séance : Felicia McCarren (Tula)

Comité scientifique / Scientific Committee 

  • Alessandro Arcangeli (Univ. di Verona, Italie)
  • Esteban Buch (cral-ehess-cnrs, France)
  • Susan Manning (Northwestern Univ., USA)
  • Hélène Marquié (Univ. Paris 8, France)
  • Roxane Martin (Univ. de Nice-Sophia Antipolis, France)
  • Felicia McCarren (Tulane Univ., USA)
  • Raphaëlle Legrand (Univ. Paris-Sorbonne, France)
  • Stefano Lorenzetti (Conservatorio di Vicenza, Italie)
  • Annelis Kuhlmann (Aarhus Univ., Danemark)
  • Henry Phillips (U. of Manchester, UK) 

INSCRIPTIONS : genre.vivarts@gmail.com

Lieux

  • Reid Hall, Columbia University in Paris, La Grande Halle, salle de conférences | Auditorium de l'INHA - 4 rue de Chevreuse | 2 rue Vivienne
    Paris, France (75006 | 75002)

Dates

  • jeudi 12 décembre 2013
  • vendredi 13 décembre 2013
  • samedi 14 décembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire, arts vivants, études de genre, histoire culturelle, performance

Contacts

  • Catherine Deutsch
    courriel : catherine [dot] deutsch [at] paris-sorbonne [dot] fr

Source de l'information

  • Catherine Deutsch
    courriel : catherine [dot] deutsch [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre et création dans l'histoire des arts vivants », Colloque, Calenda, Publié le mardi 03 décembre 2013, http://calenda.org/266726