AccueilPolitique et idéologies en didactique des langues

Politique et idéologies en didactique des langues

Policy and ideology in language teaching and learning

Acteurs et discours

Actors and discourses

*  *  *

Publié le mardi 03 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

L’équipe EA 4514 Plidam (Pluralité des langues et des identités : didactique, acquisition, médiations) développe ses recherches autour de la didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme sur la base des 93 langues enseignées à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris). Dans ce colloque, nous interrogerons les rapports de force entre langues en période de mutation géopolitique, que celle-ci soit contemporaine ou au fil de l’histoire, et leurs incidences sur l’enseignement-apprentissage des langues.

Annonce

Argumentaire

L’équipe EA 4514 PLIDAM (Pluralité des Langues et des Identités : Didactique, Acquisition, Médiations) développe ses recherches autour de la didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme sur la base des 93 langues enseignées à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris). PLIDAM établit des synergies entre langues nationales, régionales, minoritaires, en danger, évoluant dans un contexte mondialisé, dont les locuteurs ont ou non des parcours de mobilité internationale. Résultant d’ancrages français, européens et internationaux, ce colloque ouvre le quinquennal 2014-2018 de l’équipe PLIDAM. Ce colloque se tient en partenariat avec l’EA 2288 DILTEC (Didactique des langues des textes et des cultures), l’EA 4661 ELLIAD-D (Édition, langages, littératures, informatique, arts, discours, didactiques), le Centre for Language Pedagogy (School of oriental and African studies, London) et le Research Centre for Languages and Cultures (University of South Australia, Adelaide). Dans ce colloque, qui bénéficie également de la collaboration de la SIHFLES (Société Internationale pour l’Histoire du Français langue étrangère ou seconde) et du DoRiF-Università, nous interrogerons les rapports de force entre langues en période de mutation géopolitique, que celle-ci soit contemporaine ou au fil de l’histoire, et leurs incidences sur l’enseignement-apprentissage des langues.

Toute idéologie se construit sur des valeurs, des idées, des opinions, des représentations qui suscitent des appréciations et déterminent des conduites et des pratiques. Produit et reflet des oppositions sociales, elle contribue au maintien des rapports de domination ou inversement tente de les modifier. En ce sens, la pratique des langues et leur mode d’acquisition sont conditionnés par des discours et des dispositifs qui hiérarchisent, condamnent, occultent ou légitiment…

Le champ de la didactique des langues est déterminé par des acteurs (enseignants, apprenants, chercheurs en didactique, décideurs, institutions, concepteurs de méthodes, éditeurs, médias, etc.) qui s’emploient à établir la continuité ou la rupture entre des espaces linguistiques et culturels divers, désormais aux frontières du réel et du virtuel, de la salle de classe à l’univers numérique.

Axes thématiques

Les communications s’organiseront autour des quatre axes suivants :

1. Des langues de pouvoir aux langues minorées : discours et institutions

En s’appuyant sur une analyse plurilingue des discours portés sur les langues, les communications se référant à cet axe aborderont la pluralité à travers la relation ou les rapports de force entre langues que déterminent la politique linguistique des Etats ou des entités locales, régionales, supranationales et les visions du monde qui la justifient. Cet axe croisera les points de vues historiques et actuels associés aux retombées didactiques, telles que les catégorisations construites pour classer les langues (valorisation des relations sud / sud, hiérarchies dans lesquelles se côtoient les langues « occidentales » et les langues géopolitiquement proches, etc.), les approches internationalisées de l’évaluation, l’anglais comme langue de communication scientifique, même en didactique des langues.

2. Acteurs et dispositifs didactiques en situation de mutation géopolitique

A partir d’actions pédagogiques plurilingues, en cours ou étudiées au fil de l’histoire, les communications de cet axe étudieront comment des mutations géopolitiques, assises sur des évolutions politiques, économiques, religieuses se traduisent dans la mise en place de priorités éducatives. Dans la mesure où les discours des différents acteurs s’influencent ou s’excluent, seront abordés le credo pédagogique mobilisé pour l’enseignement des langues et le jeu des représentations - contradictoires ou solidaires - justifiant ou rejetant la pluralité linguistique.

3. Objectifs, programmes, méthodes, évaluation à l’épreuve de la mondialisation

Entendus sous un angle idéologique, économique ou autre, les effets concrets de la mondialisation de l’éducation seront étudiés dans cet axe : prise en compte ou non des cultures d’enseignement et d’apprentissage des langues ; trajectoires plurilingues des enseignants ou des apprenants de langue, reconnues ou ignorées ; objectifs, méthodologies et dispositifs qui déplacent les frontières des langues en présence.

4. Pratiques traditionnelles - espaces dématérialisés : quelles (r)évolutions ?

Cet axe interrogera les idéologies éducatives qui sous-tendent la conception d’outils dématérialisés : plateformes de travail collaboratif, classes et mondes virtuels, chats, échanges exolingues, forums, réseaux sociaux, dictionnaires électroniques, dispositifs de traduction en ligne, etc. Comment les enseignants et les apprenants s’approprient-ils ces outils ? En quoi modifient-ils leurs statuts respectifs ? S’agit-il d’une rénovation des activités traditionnelles ou d’une révolution pédagogique ?

Modalités de soumission

Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Les propositions de communication préciseront les mots clés, la nature du corpus exploité, les apports méthodologiques développés. Un résumé de la communication de 2500 signes (références bibliographiques incluses), accompagné du questionnaire ci-dessous (et ci-joint) rempli, sera envoyé

avant le 15 décembre 2013

à l’adresse électronique suivante : colloqueplidam2014@gmail.com.

Les propositions de communication feront l’objet d’une double évaluation anonyme. Il est prévu de publier des actes après une seconde évaluation des communications écrites reçues.

Les droits d’inscription sont de 100€ pour les enseignants-chercheurs et de 40 € pour les étudiants justifiant d’une inscription universitaire. Les repas de midi et les pauses café sont inclus dans ces droits.

Comité scientifique

Coordination : Odile Racine-Issa et Geneviève Zarate, Institut national des Langues et Civilisations orientales, Sorbonne Paris Cité, EA 4514 PLIDAM

  • Joël Bellassen, Institut national des Langues et Civilisations orientales, Sorbonne Paris Cité, EA 4514 PLIDAM
  • Claire Bourguignon, Institut national des Langues et Civilisations orientales, Sorbonne Paris Cité, EA 4514 PLIDAM
  • Jean-Louis Chiss, Université de Paris III - Sorbonne Paris Cité, EA 2288, DILTEC
  • Emmanuel Fraisse, Université de Paris III - Sorbonne Paris Cité, EA 2288, DILTEC
  • Noriko Iwasaki, University of London, School of Oriental and African Studies, Centre for Language Pedagogy
  • Claire Kramsch, University of California at Berkeley (Etats-Unis)
  • Anthony Liddicoat, University of South Australia, Research Centre for Languages and Cultures
  • Danielle Lévy, Università di Macerata (Italie), Présidente du Comité scientifique de Transit-Lingua
  • Danielle Londei, Université de Bologne, Présidente du DORIF-Università
  • Jean-Paul Narcy Combes, Université de Paris III - Sorbonne Paris Cité, EA 2288, DILTEC
  • FU Rong, Université des Etudes Etrangères, Pékin
  • Angela Scarino, University of South Australia, Research Centre for Languages and Cultures
  • Valérie Spaëth, Université de Paris III - Sorbonne Paris Cité, EA 2288, DILTEC
  • Thomas Szende, Institut national des langues et civilisations orientales, Sorbonne Paris Cité, EA 4514 PLIDAM

Comité d’organisation

Evelyne Argaud, Amel Boughnim, Claire Bourguignon , Stella Cambrone-Lasnes (au titre d’Elliad-d), Jin-Ok Kim, Heba Lecocq, Diana Lemay, Min Liao, Delombera Negga , Louise Ouvrard , Anthippi Potolia, Odile Racine-Issa, Elli Suzuki, Thomas Szende (coordination), Rong Zhang-Fernandez

Fiche individuelle d’intervenant

NOM (en majuscules) :

Prénom :

Sexe masculin / féminin : 

Titre/Fonction :

(Pour les doctorants) NOM du directeur :                                     

Institution de rattachement (nom, ville, pays): 

Adresse:

Téléphone portable :

Adresse e-mail :

Lieux

  • Institut national des langues et civilisations orientales - 65 Rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • mercredi 11 juin 2014
  • samedi 14 juin 2014

Mots-clés

  • didactique, linguistique, langues, cultures, apprentissage, enseignement

Contacts

  • Thomas Szende
    courriel : colloqueplidam062016 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Thomas Szende
    courriel : colloqueplidam062016 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Politique et idéologies en didactique des langues », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 03 décembre 2013, http://calenda.org/266765