AccueilSoldats d’entre-deux

Soldats d’entre-deux

Soldiers and regional identities

Les identités nationales dans les témoignages des combattants

National identities in soldiers' accounts post-WW1

*  *  *

Publié le vendredi 29 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Au cours de la première guerre mondiale, chaque armée fait coexister en son sein des soldats de langues et de cultures parfois très différentes, toutefois appelés à mêler leur sang pour le même souverain ou le même régime politique. La fin de la guerre signifie à la fois le changement de nationalité de dizaines de millions d’entre eux, et pour d’autres la consolidation de leur identité régionale, dont le rapport à l’État est à interroger. C’est à tous ces « soldats d’entre-deux » et à leur mémoire de la guerre que nous nous intéressons. La journée d'études du 4 décembre 2013 est le second volet du projet « Soldats d'entre-deux » débuté en octobre 2012.

Annonce

Argumentaire

Au cours de la Première Guerre mondiale, chaque armée fait coexister en son sein des soldats de langues et de cultures parfois très différentes, toutefois appelés à mêler leur sang pour le même souverain ou le même régime politique. La fin de la guerre signifie à la fois le changement de nationalité de dizaines de millions d’entre eux, et pour d’autres la consolidation de leur identité régionale, dont le rapport à l’Etat est à interroger.  C’est à tous ces « soldats d’entre-deux » et à leur mémoire de la guerre que nous nous intéressons. En partant du cas emblématique des soldats alsaciens-lorrains, nous commencerons par aborder certains mouvements régionalistes en France, un pays construit sur le modèle d’État-nation unitaire, avant de les mettre en perspective avec des identités nationales évoluant dans le cadre d’Etats multinationaux. Toutes ces identités seront interrogées sous le prisme des témoignages écrits (ou oraux) de soldats afin d’y analyser les traces de constructions mémorielles particulières. Comment, notamment, a-t-on transmis l'expérience de la guerre lorsque l'on a combattu dans le camp des vaincus, mais que l'on s'est retrouvé après la guerre dans celui des vainqueurs ? C’est une des questions que nous poserons au cours de cette Journée d’études.

Programme

  • 9h30 Ouverture par Jean-Noël Grandhomme (Université de Strasbourg)

Président de séance : Raphaël Georges (Université de Strasbourg)

  • 9h45-10h15 Erwan Le Gall (Université de Rennes II), « Une mémoire bretonne de la Première Guerre mondiale ? Réflexions à partir de quelques témoignages »
  • 10h15-10h45 Yves Pourcher, (IEP de Toulouse) « Les champs d’honneur du Pays basque »

Questions

Pause

Présidente de séance : Ségolène Plyer (Université de Strasbourg)

  • 11h20-11h50  Jean Lamarre (Collège militaire royal, Kingston), « À la recherche de témoignages: La participation des Canadiens français émigrés au sein de l'armée américaine lors de la Première Guerre mondiale »
  • 11h50-12h20  Francis Balace (Université de Liège), « A la périphérie mouvante de l'Armée Belge en 1914-1918: miliciens germanophones, "fils d'Allemands", Belges du Nord de la France, prisonniers de guerre recrutés par l'ennemi... »

Questions

Pause de midi

Président de séance : Valentin Trifescu (Université de Cluj, Roumanie)

  • 14h15-14h45 Maurice Carrez (Université de Strasbourg),  « La saga des guerriers blancs ou l'utilisation de la mémoire de la Première Guerre mondiale au service d'une cause politique dans la Finlande des années 1920 »
  • 14h45-15h15 Fabien Schaeffer (UE, Skopje), « Le soldat Macédonien (slave) dans les armées  serbes et bulgares de 1913 à 1919 »

Questions

Pause

Président de séance : Maurice Carrez (Université de Strasbourg)

  • 15h45-16h15 Joseph Yacoub (Université catholique de Lyon), « Les soldats assyro-chaldéens sur le front d’Orient. Entre le pays servi et le pays de leur rêve »
  • 16h15-16h45 Paul Dumont (Université de Strasbourg), « Les Juifs ottomans dans la Grande Guerre »

Questions

  • 17h05-17h20 conclusions par Joseph Yacoub (Université catholique de Lyon)

Lieux

  • salle de conférences de la MISHA - 5, allée du Général Rouvillois
    Strasbourg, France (67000)

Dates

  • mercredi 04 décembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • première guerre mondiale, identités nationales, minorités, témoignages, mémoire

Contacts

  • Raphaël Georges
    courriel : georges [dot] raphael3 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Raphaël Georges
    courriel : georges [dot] raphael3 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Soldats d’entre-deux », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 29 novembre 2013, http://calenda.org/268585