AccueilCinquante ans après Les Héritiers

Cinquante ans après Les Héritiers

Fifty years after Les Héritiers

La question étudiante des années 1960 à aujourd'hui

The student question from the 1960s to the present day

*  *  *

Publié le lundi 09 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Les relations existant entre les trajectoires sociales et scolaires des étudiants, leurs rapports aux études et leurs visions du monde constituent l’un des apports majeurs de l’analyse de Bourdieu et Passeron dans Les Héritiers. Ces relations peuvent être replacées dans leur contexte historique, en restituant les débats politico-universitaires du début des années 1960. On peut également se donner pour projet d’actualiser cette analyse structurale et dispositionnelle du monde étudiant, à un moment où l’on enregistre à la fois les effets en retour de la massification de l’enseignement supérieur et ceux des réformes issues du « processus de Bologne ». Le militantisme et les mobilisations étudiantes, les débats publics sur la condition étudiante voire la publication de travaux scientifiques (comme en leur temps Les Héritiers) peuvent eux-mêmes être rapportés à ces conditions historiques. Mais ils peuvent aussi être envisagés comme contribuant à la production de la question étudiante.

Annonce

La question étudiante des années 1960 à aujourd'hui. Trajectoires sociales, conditions d'études et politisation

Séminaire inter-laboratoires, ouvert à toutes et à tous

Présentation

Cette journée est la 2e séance du séminaire inter-laboratoires « 50 ans après Les Héritiers », organisé par le CENS (Université de Nantes), le CESSP-CSE (CNRS/Université de Paris-1 Panthéon Sorbonne), le CRESSPA-CSU (CNRS-Université de Paris 8), le CURAPP (CNRS-Université de Picardie Jules Verne), le CIRCEFT-ESCOL (Université de Paris 8) et le GRESCO (Universités de Poitiers et de Limoges).Les relations existant entre les trajectoires sociales et scolaires des étudiants, leurs rapports aux études et leurs visions du monde constituent l’un des apports majeurs de l’analyse de Bourdieu et Passeron dans Les Héritiers. Ces relations peuvent être replacées dans leur contexte historique, en restituant les débats politico-universitaires du début des années 1960. On peut également se donner pour projet d’actualiser cette analyse structurale et dispositionnelle du monde étudiant, à un moment où l’on enregistre à la fois les effets en retour de la massification de l’enseignement supérieur et ceux des réformes issues du « processus de Bologne ». Le militantisme et les mobilisations étudiantes, les débats publics sur la condition étudiante voire la publication de travaux scientifiques (comme en leur temps Les Héritiers) peuvent eux-mêmes être rapportés à ces conditions historiques. Mais ils peuvent aussi être envisagés comme contribuant à la production de la question étudiante.

Comité d’organisation

Samuel Bouron, Maïa Drouard, Bertrand Geay, Robi Morder et Patrick Lehingue

Programme

9h Accueil

  • 9h15 Présentation : Bertrand GEAY, professeur de science politique à l’Université de Picardie (CURAPP) et Robi MORDER, juriste et politiste, président du GERME, chargé d’enseignement à l’Université de Versailles-Saint-Quentin.
  • 9h40 Ludivine BANTIGNY, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Rouen (GRHIS) : « Engagements et politisations des étudiants durant les années 1960 »

10h30 Pause

  • 10h50 Jean-Philippe LÉGOIS, président de la Cité des mémoires étudiantes et vice-président du GERME : « Eléments sur les propriétés sociales, universitaires et politiques des militants étudiants des années 1960 »
  • 11h40 Emmanuel PORTE, doctorant en science politique à l’université Lumière Lyon-2 (TRIANGLE) : « De l’intégration dans le travail à l’insertion dans l’emploi : Enjeux militants de la description de l’étudiant et de son milieu par la revendication de l’allocation d’études »

12h30 Buffet

  • 13h30 Vanessa PINTO, maître de conférences en sociologie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (CEREP) : « La question de l’emploi étudiant 50 ans après Les Héritiers »
  • 14h20 Diane DELACOURT , ingénieure d’études, Julien FRETEL et Patrick LEHINGUE, professeurs de science politique (CURAPP) : « ‘Héritiers’, ‘Boursiers’ et rapports à la politique en 2012 : premiers résultats d’une enquête par questionnaire »

15h10 Pause

  • 15h30 Samuel BOURON, doctorant en sociologie à l’Université de Picardie (CURAPP) : « ‘Héritiers’ et ‘boursiers’ dans les écoles de journalisme : sélection sociale, rapports pédagogiques et styles de vie »
  • 16h20 Nicolas BRUSADELLI, doctorant en sociologie à l’Université de Picardie (CURAPP) : « Les étudiants mobilisés à Amiens en 2007-2009 : origines, trajectoires, dispositions »

17h10 Conclusions

Lieux

  • UFR des sciences humaines et sociales, philosophie, Bâtiment E, salle 110 - CAMPUS, Chemin du Thil
    Amiens, France (80)

Dates

  • mardi 10 décembre 2013

Fichiers attachés

Contacts

  • Corinne Robinson
    courriel : corinne [dot] robinson [at] u-picardie [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Corinne Robinson
    courriel : corinne [dot] robinson [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cinquante ans après Les Héritiers », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 09 décembre 2013, http://calenda.org/268602