AccueilRegards socio-historiques sur la santé comme problème public

Regards socio-historiques sur la santé comme problème public

Socio-historical perspectives of health as a public problem

Don et transplantation d’organes, cancer, sida, dépendance au jeu et santé mentale

Giving and transplantation of organs, cancer, AIDs, gambling addiction and mental health

*  *  *

Publié le lundi 16 décembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Organisée dans le cadre du projet de recherche en cours « La constitution du don d’organes comme problème public en Suisse : approches historique et sociologique » (FNRS, Div. I), cette journée d’étude interdisciplinaire vise à alimenter la réflexion et la discussion autour de la définition des problèmes publics dans le champ de la santé. En prenant appui sur des travaux empiriques dans les domaines du don et de la transplantation d’organes, du cancer, du sida, de la dépendance au jeu et de la santé mentale, il s’agira de mettre en perspective différents enjeux médico-sanitaires dans divers contextes nationaux. La journée d’étude aura plus particulièrement pour ambition de s’interroger sur les processus de catégorisation et d’émergence d’un problème de santé et sur le rôle des collectifs de profanes (citoyens, patients, usagers du système de soins...) dans le façonnement des problèmes publics et sur l’action publique.

Annonce

Organisée dans le cadre du projet de recherche en cours « La constitution du don d’organes comme problème public en Suisse : approches historique et sociologique » (FNRS, Div. I), cette journée d’étude interdisciplinaire vise à alimenter la réflexion et la discussion autour de la définition des problèmes publics dans le champ de la santé. En prenant appui sur des travaux empiriques dans les domaines du don et de la transplantation d’organes, du cancer, du sida, de la dépendance au jeu et de la santé mentale, il s’agira de mettre en perspective différents enjeux médico-sanitaires dans divers contextes nationaux. La journée d’étude aura plus particulièrement pour ambition de s’interroger sur les processus de catégorisation et d’émergence d’un problème de santé et sur le rôle des collectifs de profanes (citoyens, patients, usagers du système de soins...) dans le façonnement des problèmes publics et sur l’action publique. Les questions de méthodologie, liées notamment à l’identification et à l’usage des sources historiques dans l’analyse des problèmes publics, seront également abordées.

Cette journée d’étude est organisée conjointement par l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (IUHMSP), la Haute école de santé Vaud (HESAV), ainsi que par le Centre de transplantation d’organes du CHUV et de la Faculté de biologie et de médecine à Lausanne (Suisse).

Programme 

9h-9h15

Ouverture de la journée et accueil des participants

  • Manuel Pascual, médecin interniste et néphrologue, professeur et directeur du Centre de transplantation d’organes du CHUV et de la FBM

9h15-9h45

« Présentation de la journée – le don d’organes : questionnements autour d’un problème public particulier »

  • Raphaël Hammer, sociologue, Professeur, Haute école de santé Vaud

9h45-10h30

« Les associations de patients en Suisse : acteurs politiques du don d’organes ? »

  • François Kaech, collaborateur scientifique et doctorant en anthropologie, Haute école de santé Vaud et Université de Lausanne

10h30-11h pause café

11h-12h

« La construction sociale d’une maladie comme problème public : une comparaison entre la lutte contre le cancer et la lutte contre le sida en France »

  • Patrice Pinell, médecin et sociologue, Directeur de recherche (INSERM), membre du Centre de sociologie européenne (CNRS-EHESS)

12h-13h15 repas-buffet

13h15-14h

« La construction de la dépendance au jeu comme problème public : regards croisés Canada-Suisse »

  • Claudia Dubuis, anthropologue et sociologue, Université de Neuchâtel et collaboratrice libre de l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (Université de Lausanne)

14h-14h45

« Se mobiliser pour les droits des patient·e·s en psychiatrie : la question des modes d’action »

  • Virginie Stucki, doctorante en sociologie, Professeure, Haute école de travail social et de la santé (EESP, Lausanne) et Université de Lausanne

14h45-15h15 pause café

15h15-16h

« L’intégration de la transplantation d’organes dans les hôpitaux suisses (1960-1990) »

  • Alexia Cochand, collaboratrice scientifique et doctorante en histoire, Haute école de santé Vaud et Université de Lausanne

16h-16h45

« Le CICR sur le terrain sanitaire et médical durant la Deuxième Guerre mondiale : méthodes et sources »

  • Sébastien Farré, historien, maître assistant, Université de Genève

16h45-17h15

Synthèse et discussion générale

  • Vincent Barras, médecin et historien, Professeur et directeur de l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (Université de Lausanne)

Lieux

  • Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (IUHMSP) Accès par métro m1, arrêt Malley - Avenue de Provence 82
    Lausanne, Confédération Suisse (CH­1007)

Dates

  • jeudi 13 février 2014

Mots-clés

  • sociologie, histoire, problème public, santé, don et transplantation d’organes, cancer, sida, dépendance au jeu, santé mentale

Contacts

  • François Kaech
    courriel : francois [dot] kaech [at] hesav [dot] ch

Source de l'information

  • Raphaël Hammer
    courriel : raphael [dot] hammer [at] hesav [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Regards socio-historiques sur la santé comme problème public », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 16 décembre 2013, http://calenda.org/268653