AccueilLe dindon en Mésoamérique

Le dindon en Mésoamérique

The turkey in Meso-America

Approches anthropologiques, ethnohistoriques et archeologiques

Anthropological, ethno-historical and archaeological approaches

*  *  *

Publié le lundi 02 décembre 2013 par Élodie Faath

Résumé

À la différence d’aires culturelles dans lesquelles de nombreuses espèces animales ont été domestiquées au cours de l’histoire, dans les sociétés précolombiennes de Mésoamérique, ce processus n’a concerné que le chien, la cochenille et le dindon. Or, en dépit de l’importance de ce dernier dans les pratiques et les systèmes de représentation des populations indiennes, peu de travaux lui ont été consacrés, alors que Meleagris gallopavo se présentait comme l’animal domestique autochtone par excellence, avant l’arrivée des espagnols au XVIe siècle. L’abondante littérature traitant des relations que les humains entretiennent avec le bétail, les chevaux ou les animaux de compagnie dans diverses régions du monde, confirme l’existence d’un vaste champ d’étude encore partiellement inexploré sur le continent américain. C’est en ce sens qu’il est proposé d’engager une réflexion collective sur la place occupée en Mésoamérique par la gallina de tierra, comme l’appelaient les espagnols, depuis la période préhispanique jusqu’à nos jours.

Annonce

Présentation

À la différence d’aires culturelles dans lesquelles de nombreuses espèces animales ont été domestiquées au cours de l’histoire, dans les sociétés précolombiennes de Mésoamérique, ce processus n’a concerné que le chien, la cochenille et le dindon. Or, en dépit de l’importance de ce dernier dans les pratiques et les systèmes de représentation des populations indiennes, peu de travaux lui ont été consacrés, alors que Meleagris gallopavo se présentait comme l’animal domestique autochtone par excellence, avant l’arrivée des Espagnols au XVIe siècle. L’abondante littérature traitant des relations que les humains entretiennent avec le bétail, les chevaux ou les animaux de compagnie dans diverses régions du monde, confirme l’existence d’un vaste champ d’étude encore partiellement inexploré sur le continent américain. C’est en ce sens qu’il est proposé d’engager une réflexion collective sur la place occupée en Mésoamérique par la gallina de tierra, comme l’appelait les Espagnols, depuis la période préhispanique jusqu’à nos jours.

Dans cette perspective, les participants pourront mobiliser des données ethnographiques, archéologiques, ethnohistoriques et ethnolinguistiques pour aborder des problèmes relatifs à la position du dindon dans l’iconographie précolombienne, dans les ethnoclassifications du monde animal, notamment après la Conquête, à son rôle dans les mythes et dans la tradition orale, à son utilisation lors des pratiques sacrificielles et culinaires, aux relations, notamment de substitution, qu’il entretient avec d’autres oiseaux de basse-cour et d’autres espèces animales, ou encore aux spécificités que lui confère son statut d’animal domestique,pour ne tracer que quelques unes des pistes que les participants pourront choisir d’explorer. Quelles que soient la thématique et/ou l’hypothèse choisie – le dindon comme agent, patient, médiateur, animal sacrificiel, commissionnaire, entremetteur, porteur, émissaire…–, il serait intéressant, lorsque cela est possible, de restituer, par l’analyse textuelle ou l’examen d’éléments visuels, les séquences d’actions à l’intérieur desquelles le dindon s’insère.

Afin de faciliter le dialogue pluridisciplinaire et le comparatisme avec d’autres parties des Amériques ou du monde, nous inviterons à cette journée d’étude des commentateurs/rices venant d’autres horizons géographiques et disciplinaires. Une fois les propositions de communication acceptées par le comité d’organisation, il est demandé que les textes des interventions (en français, espagnol ou anglais) soient envoyés deux mois à l’avance pour donner le temps aux commentateurs/rices de les lire et de préparer leurs exposés. À l’issue de la journée d’étude, les contributions seront réunies, sous réserve de validation, en vue d’une publication collective.

Programme

9h30 Accueil des participants

9h45 Ouverture

ARCHEOLOGIE ET HISTOIRE DU DINDON MESOAMERICAIN

10h-11h15


  • Eduardo Corona-M. (INAH Morelos), Restos prehispánicos de guajolote (Meleagris gallopavo) en México.
  • Aurélie Manin (MNHN), Données archéozoologiques sur la place du dindon dans le nord de la Mésoamérique précolombienne: l’exemple des sites Postclassiques de Vista Hermosa (Tamaulipas) et du Malpaís Prieto (Michoacán)
  • Nicolas Latsanopoulos (CG93 - Service du Patrimoine Culturel), Un panorama del guajolote en la plástica mesoamericana.

11h15-11h30 Pause café

11h30- 12h20

  • Michel Gillone, Le Dindon des origines : approche ethno-ornithologique d’un oiseau sacré.

  • Nathalie Ragot (EPHE), Le dindon dans les codex mexicains.

12h20 Discussion animée par Danièle Dehouve (EPHE) & Philippe Nondédéo (CNRS)

13h00 Pause déjeuner

ETHNOHISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DU DINDON MESOAMERICAIN

14h00-15h15


  • Elena Mazzetto (Université libre de Bruxelles), Le dindon dans la liturgie alimentaire mexica : pratiques culinaires et relations de substitution.

  • Olivia Kindl (El Colegio de San Luis), Comment le dindon révéla le nom du soleil. Fragments de mythologie huichol.
  • Marie-Noëlle Chamoux (CNRS-Institut des Amériques), Le sang, la tête et la cuisse. Représentations du dindon, pratiques rituelles et commensalité chez les Nahua du Nord de Puebla.

15h15 Discussion animée par Carole Ferret (CNRS) et Aline Hémond (Univ. Paris 8)

16h00 Pause café

16h15-17h30


  • Ana Luisa Izquierdo y de la Cueva & María Elena Vega Villalobos (IIF-UNAM), El lugar del pavo ocelado entre las energías divinas del pensamiento maya.

  • Saúl Millán (ENAH – INAH), La exogamia alimenticia : el guajolote en la ontología nahua.
  • David Lorente Fernández (DEAS-INAH), El guajolote ‘bailado’ en la Sierra de Texcoco : concepciones nahuas del cuidado y la crianza vinculadas al concepto de vida y prosperidad.

17h30 Discussion animée par Anath Ariel de Vidas (CNRS) & Perig Pitrou (CNRS)

Lieux

  • Amphithéâtre Lévi-Strauss, Collège de France, site Cardinal Lemoine - 52, rue du Cardinal Lemoine
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 04 décembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • sociétés amérindiennes, symbolisme, cosmologie, archéologie préhispanique, ethnohistoire, Mésoamérique

Contacts

  • Perig Pitrou
    courriel : viao [at] univ-psl [dot] fr
  • Anath Ariel de Vidas
    courriel : anathari [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Anath Ariel de Vidas
    courriel : anathari [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le dindon en Mésoamérique », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 02 décembre 2013, http://calenda.org/269495