AccueilImmersions et modifications du corps marin

Immersions et modifications du corps marin

Immersion and modification of sailor bodies

Une anthropologie écologique

Ecological anthropology

*  *  *

Publié le mercredi 18 décembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Ce colloque invite chercheurs, praticiens et acteurs du monde maritime à interroger les usages de la mer sous l'angle de l’immersion et des modifications du corps dans ce milieu naturel. Le dialogue se veut ouvert entre sciences humaines, sciences médicales et personnes de terrain, l’objectif premier étant de mettre en commun les connaissances sur le corps immergé et modifié par le milieu marin. Le second objectif est de s’interroger sur la notion de culture commune aux gens de mer, entendue ici au sens large, au prisme du corps. 

Annonce

COLLOQUE ORGANISÉ PAR L’UMR 7268 ADES Anthropologie bioculturelle, Droit, Ethique et Santé, CNRS - Université Aix-Marseille - EFS

Argumentaire

L'Homme occidental entretien un rapport ambivalent avec le milieu marin, fait « d’attractions fortes et de répulsions tout aussi intenses qui mêlent, dans les images toujours manipulées, le passé et le présent. » (Cabantous, Lespagnol, Péron, 2005 : 10). Entre amour et haine, souffrance et plaisir, nombres de mythologies, d'artistes, d'écrivains ont mis en scène cette ambiguïté, notamment à travers des récits de corps humain subissant, au contact de la mer, des mutations plus ou moins repoussantes. En ces « lieux de tous les croisements hors nature » (Cabantous, 392) où les femmes et hommes poissons, « altérations monstrueuses » (op.cit., 393), côtoient nombre de créatures imaginaires, les corps, au contact de la mer, sont l'objet de modifications fantasmées ou bien réelles.

Ce colloque invite chercheurs, praticiens et acteurs du monde maritime à interroger les usages de la mer sous l'angle de l’immersion et des modifications du corps dans ce milieu naturel. Le dialogue se veut ouvert entre sciences humaines, sciences médicales et personnes de terrain, l’objectif premier étant de mettre en commun les connaissances sur le corps immergé et modifié par le milieu marin. Le second objectif est de s’interroger sur la notion de culture commune aux gens de mer, entendue ici au sens large, au prisme du corps.

À la suite d’une introduction recontextualisant l'histoire des immersions, des croyances et des savoirs médicaux liés au milieu marin, trois thématiques seront abordées.

La première porte sur le travail du corps dans les métiers de la mer : marins pêcheurs, marine marchande, marine nationale, sauvetage côtier, plongeur sauveteur, plongeurs industriels, moniteur de surf, de plongée, etc.., et dans les activités de loisirs en mer où le corps est régulièrement en immersion.

Axes thématiques

Trois points seront développés : les savoir-faire du corps, les modes de transmission de ces savoir-faire et les dispositions sensibles mobilisées lors du travail en mer. Quels savoir-faire corporels sont employés lors des périodes en mer et comment se transmettent-ils ? Est-ce de manière formelle ou bien informelle ? Est-ce une transmission traditionnelle (Sayeux, 2006, 2008, 2010) basée sur le « frayage » (Delbos, Jorion, 1990), dont la pierre angulaire est un système d'essai/erreur/recadrage ou sommes nous devant d’autres formes de transmission ? Si côtoyer la mer au quotidien élargit la « carte des sens » (Howes, 1990, p.101, Andrieu, 2010 : 140-141, Sayeux, 2013), dès lors, quels sont les « sens de la mer » et comment peuvent se transmettre ces savoir-faire sensibles ?

Cette première partie nous amènera à examiner en seconde part les modifications corporelles et les pathologies reliées à cet environnement marin. Pour cela, il sera fait appel au corps médical à travers ses observations et ses savoirs liés à ce milieu naturel. En effet, outre les risques de noyade, le travail en mer engendre certaines pathologies. Chez les marins pêcheurs par exemple, la médecine du travail (Geraut, 1995 : 251) a observé des ulcérations de la peau comme suite à des blessures cicatrisant mal à cause du chlorure de sodium. Chez les plongeurs professionnels ou non, des atteintes de l'oreille interne moyenne et du système vestibulaire, des sinus et des dents sont présentes, tout comme des surpressions pulmonaires ou encore des atteintes digestives. Ce regard médical sera croisé à celui des femmes et des hommes qui vivent la mer au quotidien, témoignant « des dimensions sensibles de l'expérience » (Bromberger, 2004 : 119) à travers le corps vécu. Ce dialogue entre professions médicales et personnes pratiquant régulièrement la mer interrogera les observations et diagnostics des deux parties afin d'expliciter les représentations des modifications corporelles dues au milieu marin.

Enfin, l'écologie du corps marin élargira la discussion aux représentations actuelles de la mer en occident, notamment « l’identification » (Descola, 2005 : 169) avec cet environnement. La morphologie d'une vague, pour les surfeurs par exemple, a une chevelure, une lèvre, une épaule, un ventre (Sayeux, 2010). Ils ne sont pas les premiers à mettre en place des systèmes de correspondance entre nature et corps, Geneviève Delbos le relevait déjà en 1983 à propos des paludiers : « Lorsqu’il parle de son marais, le paludier se place dans cette perspective où « le vivant parle au vivant». » (1983 : 39). Cependant qu'en est-il si l'on déplace le point de vue, et que l'on questionne ce que l’on pourrait nommer « l'enmaritimement » du corps : ces transformations que l'élément marin lui fait subir à l’exemple de l'exostose du conduit auditif chez les plongeurs et les surfeurs ? Existe-t-il alors un renversement, un « naturomorphisme » où, pour ces personnes, le corps s'hybriderait avec la mer ?

Le colloque se conclura autour de cette question : Appartenir aux gens de mer, appartenir à la mer : un corps marin pour une culture commune ?

Pré-programme

Immersions et modifications du corps marin. Une anthropologie écologique.

Marseille, les 19-20 juin 2014

Jeudi 19 juin 2014

Accueil à partir de 9h
9h30 : session inaugurale
10h – 12h : Projection du film documentaire Léviathan de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel et débats.
12h – 13h00 : Pause déjeuner

13h00 – 16h : Travail du corps en mer
17h – 18h30 : Visite des Calanques
20h : Repas

Vendredi 20 juin 2014

Accueil à partir de 9h
9h30 – 10h30 : Modifications corporelles et pathologies dues au milieu marin
10h30 – 11h : Pause café
11h – 13h : Reprise de la session Modifications corporelles et pathologies dues au milieu marin
13h – 14h : Pause déjeuner

14h – 16h : Ecologie du corps marin
16h – 16h30 : Pause café
16h30 – 18h : Reprise de la session Ecologie du corps marin
18h – 18h30 : Conclusion Appartenir à la mer, appartenir aux gens de mer : un corps marin et une culture commune ?
19h : Apéritif dinatoire

Soumission des propositions

Les propositions de communication se feront sous forme d’un résumé de 2 000 signes maximum (fichier word enregistré sous cette forme : IMCM.NOM.doc) et de cinq mots clefs, accompagnés d’un CV et d’une courte présentation de l’auteur, par voie électronique

avant le 15 février 2014

à : Sayeux.annesophie@gmail.com ET Bandrieu59@orange.fr

Les réponses seront transmises fin février 2014
Le texte complet des communications (entre 30 000 et 35 000 signes maximum, espaces et bibliographie comprise) devra être envoyé au plus tard le 30 avril 2014.

Comité d’organisation

  • Bernard Andrieu
  • Laetitia Girollet
  • Anne-Sophie Sayeux

Comité scientifique

  • Jean CORNELOUP – MCU HDR – Clermont-Ferrand
  • Nathalie GALL-PETIFAUX - MCU HDR – Clermont Ferrand
  • Serge FAUCHÉ – PU - Bordeaux
  • Olivier SIROST – PU - ROUEN
  • Pascal ADALIAN – MCU HDR - Marseille

 

 

 

 

Lieux

  • 27, Bd Jean Moulin
    Marseille, France (13)

Dates

  • samedi 15 février 2014

Mots-clés

  • corps, nature, milieu marin, sens, culture

Contacts

  • Anne-Sophie Sayeux
    courriel : sayeux [dot] annesophie [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anne-Sophie Sayeux
    courriel : sayeux [dot] annesophie [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Immersions et modifications du corps marin », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 18 décembre 2013, http://calenda.org/270071