AccueilThe Connected Past

The Connected Past

Réseaux en archéologie et en histoire

Networks in archaeology and history

*  *  *

Publié le jeudi 26 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

« The Connected Past » est un groupe de chercheurs doté d’un comité scientifique international et interdisciplinaire. Son objectif est d’offrir des lieux de discussion autour du développement d’applications originales des approches en termes de réseaux et de complexité en archéologie et en histoire. Les objectifs de la journée sont de proposer un lieu commun de présentation pour des recherches appliquant des approches des réseaux à des questions archéologiques ou historiques, discuter les spécificités et les implications de ces approches pour ces questions et types de données particuliers et contribuer à la constitution d’un groupe de chercheur.se.s intéressé.e.s par le potentiel de ces approches en archéologie et en histoire. Les présentations seront organisées autour de quatre grands thèmes : réseaux et mobilités ; dynamique des réseaux et comparaisons entre périodes ;  échanges interculturels ; interactions politiques.

Annonce

Dans le cadre du congrès CAA 2014 (informatique et méthodes quantitatives en archéologie) à Paris, un événement organisé par le réseau “The Connected Past”

Avec le soutien de Sciences Po Paris, du programme de recherche DYREM, du Médialab, the CAA committee, et du groupe Res-Hist, Réseaux et Histoire

Présentation

Organisation : Claire Lemercier (CNRS, Sciences Po, Paris), Tom Brughmans (University of Southampton), le comité scientifique de The Connected Past

« The Connected Past » est un groupe de chercheurs doté d’un comité scientifique international et interdisciplinaire. Son objectif est d’offrir des lieux de discussion autour du développement d’applications originales des approches en termes de réseaux et de complexité en archéologie et en histoire. Pour cela, il organise depuis 2011 des colloques, séminaires et ateliers de formation.

Les objectifs de la journée sont de :

  • Proposer un lieu commun de présentation pour des recherches appliquant des approches des réseaux à des questions archéologiques ou historiques
  • Discuter les spécificités et les implications de ces approches pour ces questions et types de données particuliers
  • Contribuer à la constitution d’un groupe de chercheur.se.s intéressé.e.s par le potentiel de ces approches en archéologie et en histoire
  • Encourager le dialogue interdisciplinaire et la recherche collective dans le domaine des réseaux complexes
  • Faire vivre les débats sur l’application des théories et méthodes sur les réseaux, en histoire, archéologie, et en retour dans d’autres disciplines.

La journée de Paris se tiendra dans la foulée du congrès d’archéologie CAA, afin de permettre à ses participants d’être présents s’ils le souhaitent ; mais les propositions pour la journée émanant d’autres disciplines et notamment de l’histoire sont tout à fait bienvenues, indépendamment de toute participation au congrès CAA.

Les présentations orales seront limitées à 15 minutes, de manière à laisser un temps important aux discussions. La plupart des communications orales seront présentées en anglais, mais certaines seront en français avec des résumés et supports visuels en anglais. Il sera possible d’intervenir en français dans les discussions. Des posters seront également affichés et, en plus des discussions auxquelles ils pourront donner lieu pendant les pauses, une session sera dédiée à leur présentation orale très rapide (2 minutes) et à une discussion générale à leur sujet.

Il n’y a pas de frais d’inscription, mais, du fait de la taille des amphithéâtres, il est nécessaire de s’inscrire au préalable en suivant ce lien.

Notez enfin deux autres événements connexes auxquels nous vous encourageons également à participer

  • Un atelier pratique “The Connected Past” dans le cadre de la CAA : introduction aux réseaux sociaux pour archéologues (en anglais), voir CAA.
  • Les 9-11 avril 2014 à Toulouse, les secondes rencontres Res-Hist sur l’analyse de réseaux en histoire, avec des invités étrangers, des présentations de recherches en cours et des ateliers pratiques de formation.

Programme

(certains détails d'organisation interne peuvent changer)

9h-9h45 Accueil, café, introduction

9h45-11h Première session : Réseaux et mobilités

  • Eivind Heldaas Seland : Tracing trade routes as networks: From Palmyra to the Persian Gulf in the first three centuries CE
  • Henrik Gerding et Per Östborn : Network analyses of the diffusion of Hellenistic fired bricks
  • Marie Lezowski : Cohesion through mobility : the networks of relics in 17th-century Lombardy

11h-11h15 Pause café

11h15-12h30 Deuxième session : Dynamique des réseaux et comparaisons entre périodes

  • Habiba, Jan C. Athenstädt et Ulrik Brandes : Inferring Social Dynamics from Spatio-Temporal Network Data in the US Southwest
  • Ana Sofia Ribeiro : Resilience in times of Early Modern financial crises: the case study of Simon Ruiz network, 1553-1606
  • Marion Beetschen : Social Network Analysis as a Complementary Methodological Tool in History

12h30-13h45 Pause déjeuner

13h45-15h Troisième session : Echanges inter-culturels

  • Angus A. A. Mol et Floris W. M. Keehnen : Tying up Columbus: A historical and material culture study of the networks that resulted from the first European voyages into the Caribbean (AD 1492-1504)
  • Francisco Apellaniz : Cooperating in Complex Environments: Cross-cultural Trade, Commercial Networks and Notarial Culture in Alexandria (Egypt) : 1350-1500
  • Florencia Del Castillo et Joan Anton Barceló : Inferring the intensity of Social Network from radiocarbon dated Bronze Age archaeological contexts

15h-15h15 Pause café

15h-15h50 Quatrième session : Interactions politiques

  • Stanley Théry : Social network analysis between Tours notables and Louis XI (1461-1483)
  • Laurent Beauguitte : Models of historical networks: A methodological proposal

15h50-16h45 Dernière session. Courtes présentations orales (2 mn) des posters, discussions des posters et discussion générale

Posters de :

  • Zeynep Aktüre : The Ancient Theatre Network in the Mediterranean: A Structuralist Interpretation Inspired from Fernand Braudel’s Three Planes of Historical Time
  • Thibault Clérice et Anthony Glaise : Network analysis and distant reading: The Cicero’s Network
  • Damian Koniarek, Renata Madziara et Piotr Szymański : Towards a study of the structure of the business & science social network of the 2nd Polish Republic
  • Susana Marcos : Familial alliances, social links et geographical network. The example of the province of Lusitania in the Roman Empire (to be confirmed)
  • Stefania Merlo Perring : The ChartEx Project. Reconstructing spatial relationships from medieval charters: a collaboration between Data Mining and Historical Topography
  • Sébastien Putniak : Archaeology as practical mereology: an attempt to analyze a set of ceramic refits using network analysis tools
  • Grégoire van Havre : Interactions and network analysis of a rock art site in Morro do Chapéu, Bahia, Brazil
  • Beatrice Zucca Micheletto : Network analysis and gender's studies: some issues from the Italian case (Turin, 17th-18th centuries)

16h45 Pot de clôture et discussions informelles

Lieux

  • Sciences Po, amphithéâtres Albert Sorel et Anatole Leroy-Beaulieu - 27 rue Saint-Guillaume
    Paris, France (75007)

Dates

  • samedi 26 avril 2014

Mots-clés

  • réseaux, mobilités, archéologie

Contacts

  • Tom Brughmans
    courriel : connectedpast [at] soton [dot] ac [dot] uk
  • Claire Lemercier
    courriel : reshist2013 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Claire Lemercier
    courriel : reshist2013 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« The Connected Past », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 26 décembre 2013, http://calenda.org/271367