AccueilLes rapports de domination liés à l'âge

Les rapports de domination liés à l'âge

Relationships based on age-related dominated

Histoire, sociologie, anthropologie

History, sociology, anthropology

*  *  *

Publié le vendredi 27 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Le groupe « vieillissement » du réseau « Santé Société » organise sa prochaine journée d'étude sur les rapports de domination liés à l'âge. Penser  les  âges  en  termes  de  domination  constitue  un moyen,  d’une  part,  d’éviter  l’écueil  de  la  naturalisation  en  travaillant  sur  la  production  des catégories, et d’autre part, de questionner la performativité des catégories associées à l’âge dans le quotidien de nos sociétés contemporaines. Nous recherchons des communications appuyées sur un corpus empirique mettant en avant les relations sociales entretenues entre des individus et des groupes selon leur catégorie d’âge. Une attention particulière sera portée aux questions de domination, qu’on pourra par exemple étudier au sein d’institutions telles que la famille, le système éducatif, les hébergements collectifs dont l’organisation interne est segmentée par âges…

Annonce

Argument de la journée

Les sciences sociales font souvent de l'âge une donnée contribuant à la présentation des individus, à la délimitation des objets et à la qualification des publics. Une importante tradition des sciences sociales s’appuie donc sur la prise en considération de l’âge pour analyser ses objets d’étude. En même temps, un plus petit nombre de chercheurs analyse la manière dont l’âge, en tant qu’ensemble de catégories historiquement et culturellement variables (Ariès, 1960 ; Bourdelais, 1994 ; Feller, 2005), détermine dans différentes sociétés les positions que les individus peuvent occuper, le pouvoir qu’ils peuvent prétendre exercer et les rôles sociaux qu’ils peuvent jouer (Lagrave, 2009 ; Carbonnelle, 2010). On constate à la fois la critique des catégories segmentant par âge l’étude de la population (Lenoir, 1979 ; Bourdieu, 1978), et l’autonomisation de certains champs qui construisent leur spécificité à partir de certaines catégories d’âge (sociologie de la jeunesse (Galland, 2011), du vieillissement (Caradec, 2008), etc.). Cette forme de spécialisation suppose l’assimilation de la sociologie « généraliste » à celles des « adultes », et une tendance à penser de façon distincte des classes d’âge qui, pourtant, se trouvent en interaction continue dans le monde social, et se construisent les unes en rapports aux autres (Van de Velde 2008).

En intersection avec le genre, le milieu social ou l’origine « ethnique » des individus (Dorlin, 2009) et au même titre qu’eux, l’âge et la manière dont il est catégorisé donne lieu à des rapports de domination (Achin et Rennes, 2009). C’est le cas explicite des enfants et des adolescents face à l’autorité des adultes, mais également celui des personnes âgées en perte d’autonomie. Ces rapports de domination sont souvent naturalisés et relayés par le biais de catégories médicales, psychologiques, administratives, et par les acteurs qui les portent, des professionnels de santé à ceux du monde publicitaire. Ces catégories associent à chaque âge de la vie un ensemble de caractéristiques, de droits, de contraintes, de possibilités (Bessin et Levilain, 2011 ; Bessin et Blidon, 2012 ; Jablonka et Bantigny, 2009). Penser les âges en termes de domination constitue alors un moyen, d’une part, d’éviter l’écueil de la naturalisation en travaillant sur la production des catégories, et d’autre part, de questionner la performativité des catégories associées à l’âge dans le quotidien de nos sociétés contemporaines.

Proposition de programme et appel à contributions

La matinée interviendront Rose-Marie Lagrave, sociologue, et Ludivine Bantigny historienne. L’après-midi sera consacrée à des interventions de « jeunes chercheurs », de 15 minutes, qui appelleront, nous l’espérons, à discussions.

Cette journée d’étude visera à discuter cette problématique de travail. Nous recherchons des communications appuyées sur un corpus empirique (archives, entretiens, observations, documents, statistiques, etc.) mettant en avant les relations sociales entretenues entre des individus et des groupes selon leur catégorie d’âge. Elles pourront par exemple porter sur la constitution historique de telles catégories et des relations entre les classes d’âge, sur le déroulement de relations intergénérationnelles ou de leur encadrement par divers acteurs. Il s’agira à la fois de déconstruire ces catégories, de montrer comment elles sont produites et agissent sur la vie sociale. Une attention particulière sera portée aux questions de domination, qu’on pourra par exemple étudier au sein d’institutions telles que la famille, le système éducatif, les hébergements collectifs dont l’organisation interne est segmentée par âges…

Modalités de soumission

Les propositions de communication, d’environs 300 mots, devront faire apparaître clairement la méthodologie employée, la problématique de recherche et les résultats obtenus.

Elles sont à envoyer pour le 20 janvier 2014 à Solène Billaud : solene_billaud@yahoo.fr, Baptiste Brossard : baptiste.brossard@hotmail.fr et Martha Gilson : martha.gilson@gmail.com

Responsabilité scientifique

  • Solène Billaud
  • Baptiste Brossard
  • Martha Gilson

Journée proposée par Solène Billaud, Baptiste Brossard et Martha Gilson

La journée aura lieu le 11 mars 2014, de 10h à 18h à Paris (EHESS, adresse à préciser)

Inscriptions jusqu’au 1 février 2014 auprès de martha.gilson@gmail.com

Lieux

  • EHESS - à préciser
    Paris, France (75)

Dates

  • lundi 20 janvier 2014

Mots-clés

  • âges, domination, discrimination, vieillissement, jeunesse, adultes, enfance

Contacts

  • Baptiste Brossard
    courriel : baptiste [dot] brossard [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Baptiste Brossard
    courriel : baptiste [dot] brossard [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les rapports de domination liés à l'âge », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 27 décembre 2013, http://calenda.org/271750