AccueilRegards croisés sur le développement dans les Suds

Regards croisés sur le développement dans les Suds

Comparative approaches to development in the South

Bilans, enjeux et perspectives

Assessment, issues and perspectives

*  *  *

Publié le vendredi 27 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

L’UFR des Sciences Economiques et  Sociales de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) organise son premier colloque sur les enjeux du développement dans les pays du Suds. Ce colloque interdisciplinaire et traitant de thématiques transversales sera l’occasion de faire communier et discuter différents spécialistes. En effet, depuis les indépendances la problématique du développement constitue un axe privilégié dans les politiques et dynamiques sociétales. Il s’agira d’évaluer les décisions prises et les actions menées par les différents acteurs ou parties prenantes pour renforcer la productivité dans les Suds. Revenir sur le ou les concepts même qui ont guidé les processus de développement ne serait pas superflu : de quel développement parle-t-on ?

Annonce

En  2007 l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) ouvrait ses portes avec l’ambition de former une main d’œuvre qualifiée en lien avec les préoccupations de développement de la région et de la sous-région. Elle met ainsi en place des formations à vocation professionnelle, comme en témoigne la structuration de ses Unités de Formation et de Recherche (UFR).

L’UFR des Sciences Economiques et  Sociales (composée des filières Economie-Gestion, Droit des Affaires, Informatique Appliquée à la Gestion des Organisations, Sociologie et Tourisme) se veut pluridisciplinaire et s’intéresse à plusieurs problématiques transversales. Ce colloque, le premier qu’organise le Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et Sociales (LARSES), est l’occasion d’interroger, suivant plusieurs approches, les questions de développement dans les pays du Sud. C’est aussi l’occasion de faire communier et discuter différents spécialistes sur cette question afin de contribuer à clarifier les enjeux du développement dans les pays du Sud. C’est enfin l’occasion d’inscrire le laboratoire dans des traditions académiques de recherche et de vulgarisation des produits de la recherche. Cette jeune université offre un espace idéal pour poser un regard croisé sur le développement.

Argumentaire du Colloque

 « On ne développe pas, on se développe » disait déjà l’historien Joseph Ki-Zerbo (1992). Tel est posé le point de départ de tout processus de développement : les territoires ou les hommes. Toutefois, du développement des territoires ou du développement de soi, la frontière peut sembler mince et les deux réalités liées.

Quand beaucoup de pays du sud accèdent à la souveraineté nationale, la question du développement était déjà un axe privilégié dans les politiques et autres démarches collectives. Il semble alors légitime de poser un regard sur les différentes politiques de développement initiées dans ces pays depuis les indépendances. Chacune des politiques ou mesures comporte un certain nombre d’objectifs précis. Ainsi, il s’agira d’évaluer, en se fondant sur des faits avérés, les décisions prises et les actions menées par les différents dirigeants publics des États du sud pour renforcer la productivité de leurs pays.

Revenir sur le ou les concepts même qui ont guidé les processus de développement ne serait pas superflu, d’autant plus qu’ils ont des soubassements idéologiques : de quel développement parle-t-on ? Partant de là, on s’interrogera sur les modalités de mobilisation des ressources (financières, techniques, technologiques et humaines) ainsi que leur allocation aux différents acteurs. Ce qui posera la question de la gestion des biens (matériels et immatériels) et des hommes. Quelles en sont la valeur ajoutée et les richesses créées ? Comment les richesses sont-elles réparties ?

Aujourd’hui, avec le Nouveau Management Public (New Public Management) qui instaure la contractualisation dans les secteurs de la santé et de l’éducation, la gestion axée sur les résultats, la modernisation de l’administration, la facilitation de l’accès aux services publics etc., il est important de voir comment les différents dispositifs mis en place par les États du sud, les ONG, les Bailleurs ou autres partenaires au développement, interagissent avec les dispositions mises en place dans les processus de développement. La théorie des choix publics décrivant les relations entre l’État et les comportements individuels offre des perspectives importantes sur l’économie comportementale vis-à-vis du développement (Buchanan, Tullock). Ceci pourra permettre de mesurer le hiatus entre les sommes dévolues aux projets de développement et les résultats observés sur le terrain.

De plus, s’il semble admis que le développement requiert un changement de comportements et de mentalités : quelles perspectives au regard des situations actuelles ?

Les communications les plus attendues porteront sur les axes de réflexion qui suivent même si la liste n’est pas exhaustive. Des thèmes ayant un rapport avec la thématique générale seront toujours les bienvenus.

Axes de réflexion

  • Conceptualisation, théorisation et modèles du développement : (Re) penser les idéaux du développement
  • Le développement par le haut : Politiques économiques, sociales, culturelles et technologiques
  • Participation, démocratie et institutions judiciaires : les dynamiques collectives
  • Dispositifs et programmes de développement : les territoires en action
  • L’impact du droit des affaires dans la gouvernance économique
  • Patrimoines matériels et immatériels (valorisations, protection…)
  • Conception  et Management de l’Entreprise en Afrique

Modalités pratiques

Les propositions de communication (2 pages maximum, bibliographie comprise) sont attendues pour le 21 mars 2014.

Elles devront être envoyées par e-mail à l’adresse suivante : colloque.larses@univ-zig.sn

Les propositions comporteront le nom de l’auteur, son affiliation institutionnelle et présenteront la problématique de la recherche, la méthodologie ainsi que quelques éléments de résultats ou axes d’analyses. Les auteurs dont les propositions de communication sont retenues recevront une notification le 21 avril 2014.

Les inscriptions au colloque seront ouvertes à partir du 18 juillet 2014.

Le colloque se tiendra à Ziguinchor, les 4 - 5 et 6 décembre 2014.

Comité scientifique

  • Pr. Jean COPANS, Université Paris V (France)
  • Pr. Adama DIAW, Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal)
  • Pr. Abdoul Aziz DIOUF, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Dr. Fatoumata HANE, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Pr. Babacar GUEYE, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Dr. Khalifa Ababacar KANE, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Pr Serge LATOUCHE, Université Paris 11 (France)
  • Pr. Maweja MBAYA, Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal)
  • Pr. Amadou Aly MBAYE, Université Cheikh Anta Diop/ FASEG (Sénégal)  
  • Pr. Mayatta Ndiaye MBAYE, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Pr. Ababacar MBENGUE, Université de Reims (France)
  • Dr. Melyan MENDY, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Ibou NDAO, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Pr. Babacar NDIAYE, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Pr. El hadji Abdoul Aziz NDIAYE, Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal)
  • Pr. Lamine NDIAYE, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  • Pr. Mbissane NGOM, Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal)
  • Pr. Jean Pierre OLIVIER de SARDAN, EHESS, IRD, LASDEL (Niger)
  • Pr.  Fatou Diop SALL, UCAD / Ecole Supérieure Polytechnique (Sénégal)
  • Pr. Moustapha TAMBA, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Comité d’organisation

  • Dr. Jean Alain GOUDIABY, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Benoit TINE, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Melyan MENDY, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Ndiouma NDOUR, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Mamadou DIOMBERA, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Dr. Dielya WANE BA, Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)

Lieux

  • Université Assane Seck de Ziguinchor
    Ziguinchor, République du Sénégal

Dates

  • samedi 21 mars 2015

Mots-clés

  • développement, suds, croissance, politiques, gouvernance

Contacts

  • Jean Alain Goudiaby
    courriel : ja [dot] goudiaby [at] univ-zig [dot] sn
  • Paul Diédhiou
    courriel : pauldied [at] hotmail [dot] com
  • Babacar Ndiaye
    courriel : bndiaye [at] univ-zig [dot] sn

Source de l'information

  • Jean Alain Goudiaby
    courriel : ja [dot] goudiaby [at] univ-zig [dot] sn

Pour citer cette annonce

« Regards croisés sur le développement dans les Suds », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 27 décembre 2013, http://calenda.org/271815