AccueilMémoire et oubli

Mémoire et oubli

Memory and forgetting

*  *  *

Publié le lundi 30 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Les notions de « mémoire » et d’« oubli » sont, depuis quelques années, des concepts clés pour plusieurs disciplines et se retrouvent au cœur de nombreuses manifestations scientifiques. L’école doctorale 58 « Langues, littératures, cultures, civilisations » propose aux jeunes chercheurs de participer aux interrogations récentes portant sur ces notions et d’apporter leur contribution au renouvellement sémantique et conceptuel les touchant.

Annonce

Argumentaire

Les notions de « mémoire » et d’« oubli » sont, depuis quelques années, des concepts clés pour plusieurs disciplines et se retrouvent au cœur de nombreuses manifestations scientifiques. L’école doctorale 58 « Langues, littératures, cultures, civilisations » propose aux jeunes chercheurs de participer aux interrogations récentes portant sur ces notions et d’apporter leur contribution au renouvellement sémantique et conceptuel les touchant.

La démarche historique est épistémologiquement opposée à l’oubli, proposant de reconstruire un passé « mort », afin de le « réactiver » selon les expressions proposées par Walter Benjamin. Les traces laissées par les civilisations et les sociétés passées, qu’elles soient visuelles ou textuelles, portent en elles-mêmes le souvenir de ces sociétés. La mise au jour de ces traces présente un double processus : celui de la conservation, dont les modalités conditionnent la réception dans le présent, et paradoxalement celui de la destruction, certaines traces devant être détruites afin d’en faire apparaître de nouvelles. Le processus mémoriel, dans sa construction tout comme dans sa déconstruction, ne peut s’établir sans une validation éthique de la collectivité, passant par une acceptation individuelle du phénomène. Ces mêmes manifestations, de rejet ou d’adéquation, de rupture ou de continuité, se retrouvent dans la démarche artistique et littéraire.

S'il nous semble évident d'associer l'apprentissage à la mémoire, la démarche d'oubli qu'un tel processus nécessite l'est beaucoup moins. Pourtant, l'élaboration du savoir n'est possible qu'à condition d'oublier, ne serait-ce qu'un instant, le corps qui nous tient dans l'« ici et maintenant ». À cet endroit, l'homme qui parle projette et représente, articule un ensemble de références qui se renvoient les unes aux autres pour tisser la cohérence d'un monde qui se rappelle à lui-même. Se raconter ou écrire l'Autre pose le point de butée de cette cohérence dans une mise en dialogue de l'identité et de l'origine. La trace, comme moyen et comme fin d'une quête qui saisit l'être et la civilisation, renvoie alors vers le témoin comme tiers dont l'art joue et se joue en cultivant l'illusion. Ce sont les grandes dialectiques telles que corps-esprit, soi-autre, individuel-collectif, présence-absence mais aussi savoir-ignorance, qu'un colloque sur le thème de la mémoire et de l'oubli se propose d'observer sous un jour nouveau.

Dans une visée pluridisciplinaire voire transdisciplinaire, nous invitons les chercheurs en littérature, langues et arts, sciences de l’éduction et du langage, sciences humaines et sociales, philosophie, psychanalyse et archéologie, à inscrire leur contribution dans trois thématiques principales :

  • Fonction, structure et dynamique des processus mémoriels
  • Approche de la dialectique dans sa dimension sélective
  • La mémoire : entre illusion et certitudes

Les modalités de soumission

Les propositions, présentées sous les formats Word (.doc et .docx) ou Pdf, ne devront pas excéder 500 mots. Elles seront précédées, dans l’ordre : du nom, des coordonnées institutionnelles, du titre de la communication proposée, d’un résumé et des mots-clés.

Elles peuvent être envoyées à l’adresse suivante : colloquememoireetoubli@gmail.com

avant le 15 mars.

Un retour sur l’examen des candidatures sera donné fin mars.

Le colloque qui se tiendra à l’Université Montpellier 3 (site Saint Charles) les 12 et 13 juin 2014, sera suivi d’une publication en 2015.

Le comité scientifique

Elisabeth Astruc (doctorante en histoire de l’art médiéval), Lucie Galano (doctorante en histoire médiévale), Jean-Michel Ganteau (directeur de l’école doctorale 58) et Julia Monge (doctorante en psychanalyse).

Lieux

  • Site Saint Charles, salle des colloques 2 - Rue du Professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34080)

Dates

  • samedi 15 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mémoire, oubli, littérature, langues, arts, sciences de l'éducation, sciences du langage, sciences humaines et sociales

Contacts

  • Lucie Galano
    courriel : colloquememoireetoubli [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Lucie Galano
    courriel : colloquememoireetoubli [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Mémoire et oubli », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 30 décembre 2013, http://calenda.org/272120