AccueilDe l'université de Paris aux universités franciliennes

De l'université de Paris aux universités franciliennes

From the University of Paris to universities in the Paris region

*  *  *

Publié le mardi 31 décembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Le propos de ce colloque est de réinterroger les temporalités et les modalités de la réorganisation institutionnelle, scientifique mais aussi matérielle de l’université de Paris. Ce colloque, quatrième manifestation initiée par la chancellerie des universités de Paris, prend la suite des événements organisés pour célébrer la création des universités dans l’espace francilien et est le fruit d’un partenariat scientifique et financier avec les universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris-Est Créteil UPEC et Paris-Est Marne-la-Vallée. Sa réalisation bénéficie également du soutien des Archives nationales, de la Conférence des présidents d’université et du ministère de la Culture et de la Communication.

Annonce

Á la charnière des années 1960 et 1970, l’université de Paris est remaniée en profondeur et divisée en treize universités autonomes. Cette transformation, dont le fondement institutionnel repose sur le décret du 21 mars 1970, mérite d’être mise en perspective à l’heure où de nouvelles formes de regroupement recomposent l’espace universitaire francilien. La mémoire collective fait généralement de la crise de Mai 1968 l’origine et la cause de ce qui, pour certains, constitue un « démantèlement » de la Sorbonne. Le propos de ce colloque est de réinterroger les temporalités et les modalités de la réorganisation institutionnelle, scientifique mais aussi matérielle de l’université de Paris.Cet objectif repose tout d’abord sur une mise en débat de la question des origines qui s’avèrent être plurielles, au-delà même de l’importante séquence 1968-1972. Il passe ensuite par la prise en compte des jeux et des luttes d’acteurs (enseignants, chercheurs, administrateurs, étudiants) qui contribuent à faire émerger de nouvelles formes de gouvernances, de hiérarchies et de pratiques universitaires. Il induit également une mise à distance des expériences pédagogiques, pour partie légendaires, de l’après 1968, aujourd’hui permise par les avancées d’une histoire de l’Éducation qui articule mieux l’horizon d’actions ouvertement soutenues par le ministère Faure et la réalité de trajectoires d’enseignants-chercheurs qui participent de la réinvention des logiques facultaires. Il invite enfin à considérer l’impact patrimonial de l’éclatement de l’université de Paris, qui a contribué à multiplier les implantations dans des contextes territoriaux différents, selon des modalités architecturales ou paysagères pour lesquelles se posent aujourd’hui des questions d’usage et de devenir.

Le propos de ce colloque est de réinterroger les temporalités et les modalités de la réorganisation institutionnelle, scientifique mais aussi matérielle de l’université de Paris. Ce colloque, quatrième manifestation initiée par la chancellerie des universités de Paris, prend la suite des événements organisés pour célébrer la création des universités dans l’espace francilien et est le fruit d’un partenariat scientifique et financier avec les universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris-Est Créteil UPEC et Paris-Est Marne-la-Vallée. Sa réalisation bénéficie également du soutien des Archives nationales, de la Conférence des présidents d’université et du ministère de la Culture et de la Communication.

Programme

Jeudi 30 janvier 2014

(Chancellerie des universités de Paris, Grand salon de la Sorbonne, 9 h 15 - 19 h 00)

- 9h15 : Accueil

  • - 9h45 : Ouverture du colloque, par François Weil (Recteur de l’académie, chancelier des universités de Paris), Jean-Loup Salzmann (Président de la Conférence des présidents d’université)
  • - 10h15 : Session introductive, par Florence Bourillon (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Créteil UPEC, CRHEC EA 2352) et Stéphanie Méchine (ingénieur de recherche, responsable du service des archives de la chancellerie des universités de Paris 

Première session : Réinventer l’université de Paris, des intentions auxpremières réalisations

Présidence : Jean-Noël Luc (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne)

  • - 10h30 : La genèse de la carte universitaire francilienne : du Padog aux villes nouvelles (1960-1974), par Loïc Vadelorge (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP EA 3350)
  • - 10h50 : Au sein de la réforme, le secrétaire général de l’académie, Pierre Bartoli (1951-1976), par Marie-Claude Delmas (conservateur général honoraire du patrimoine archives)
  • - 11h10 : La création des universités parisiennes et la question de leur financement (1970-1981), par Arnaud Desvignes (doctorant en histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne)

- 11h30 : Discussion et pause

  • - 12h00 : La nouvelle faculté des sciences à Orsay dans la construction de la carte scientifique francilienne (1954-1965), par Ana Bela De Araujo (architecte, maître assistante associée à l’école nationale supérieure d’architecture de Marseille)
  • - 12h20 : Les premiers bâtiments de la faculté des sciences de Jussieu, 1956-1960. Une architecture universitaire méconnue dans le paysage des berges de la Seine, par Franck Delorme (doctorant en histoire de l’architecture à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, attaché de conservation à la Cité de l’architecture et du patrimoine)

- 12h40 : Discussion et déjeuner

Deuxième session : Innovations pédagogiques et recompositions disciplinaires

Présidence : Thérèse Charmasson (conservateur en chef du patrimoine archives détaché à la Cité des sciences et de l’industrie, Universcience, CRHST)

  • - 14h30 : Paul Ricoeur, un philosophe à l’épreuve des transformations de l’université de Paris (1964-1970), par Charles Mercier (maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Montesquieu Bordeaux 4, IUFM)
  • - 14h50 : Une origine, deux destins ? Les centres universitaires de Dauphine et de Vincennes de 1968 aux années 1970, par Christelle Dormoy-Rajramanan (doctorante en science politique à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, CRESPPA-CSU et GAP) et Laurène Le Cozanet (doctorante en science politique à l’université Paris-Dauphine, IRISSO)
  • - 15h10 : Différenciation et recomposition de l’enseignement de l’économie dans les universités franciliennes (1970-2003), par Brice Le Gall (doctorant en sociologie à l’école des hautes études en sciences sociales, CESSP)

- 15h30 : Discussion et pause

  • - 16h00 : La faculté de médecine de Paris et ses transformations au cours du second XXe siècle, par Emmanuelle Giry (conservateur du patrimoine aux Archives nationales, DECAS) et Edith Pirio (chargée d’études documentaires aux Archives nationales, DECAS)
  • - 16h20 : Le théâtre à l’université de Paris : institutionnalisation et développement dans la seconde moitié du XXe siècle, par Stéphanie Méchine (ingénieur de recherche, responsable du service des archives de la chancellerie des universités de Paris) et Êve-Marie Rollinat-Levasseur (maître de conférences de langue et littérature françaises à l’université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, DILTEC EA 2288)
  • - 16h40 : Le démembrement de l’université de Paris et les bibliothèques interuniversitaires (1968-1978), par Daniel Renoult (conservateur général honoraire des bibliothèques)

- 17h00 : Discussion et pause

- 17h30 : Table-ronde, L’espace universitaire francilien en perspective. Regards croisés de chercheurs, témoins et acteurs

Table-ronde animée par Éléonore Marantz et Loïc Vadelorge avec la participation d’Armand Frémont, Christine Musselin, Alain Sinou et, sous réserve, Jean-Yves Mérindol, Pierre Merlin et Antoine Prost

- 19h00 : Cocktail

Vendredi 31 janvier 2014

(Archives nationales, Auditorium, 9 h 15 - 17 h 15)

- 9h15 : Accueil

- 9h30 : Ouverture de la journée, par Agnès Magnien (Directrice des Archives nationales) et Danièle Tartakowsky (Présidente de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis)

Troisième session : Acteurs et luttes

Présidence : Christophe Charle (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

  • - 9h45 : Le rôle des mouvements étudiants dans l’éclatement de l’université de Paris en lettres et sciences, par Jean-Philippe Legois (responsable du service des archives municipales de Sevran, membre-fondateur du groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants, GERME)
  • - 10h05 : Place et rôle respectifs des universitaires franciliens et des universitaires provinciaux dans les projets réformateurs autour de Mai 68. Étude de cas à partir de la réforme du Comité consultatif des universités (CCU), par Emmanuelle Picard (maître de conférences en histoire contemporaine à l’école normale supérieure de Lyon, LARHA UMR 5190)
  • - 10h25 : Histoire des personnels BIATOSS à l’université de Vincennes, par Guy Briot (ancien secrétaire du département de sociologie de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis) et Charles Soulié (maître de conférences en sociologie à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, CESSP)

- 10h45 : Discussion et pause

  • - 11h15 : Tolbiac, haut-lieu des luttes étudiantes (1973-1989), par Marina Marchal (responsable des archives et des ressources documentaires de la Cité des mémoires étudiantes)
  • - 11h35 : La grève des étudiants en droit à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis en 1983. Une filière juridique originale dans une université de lettres et de sciences humaines atypique, par Robi Morder (enseignant en droit et en sciences sociales à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, président du groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants, GERME)

- 11h55 : Discussion

- 12h15 : Pause déjeuner et visite du site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales

Quatrième session : Les nouveaux territoires de l’espace universitaire francilien

Présidence : Christine Mengin (maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, conseiller scientifique pour l’histoire de l’architecture à l’Institut national d’histoire de l’art, INHA)

  • - 14h00 : Construire l’université avec les architectes. Pratiques et enjeux autour du choix des architectes des universités parisiennes et franciliennes depuis les années 1960, par Éléonore Marantz (maître de conférences en histoire de l’architecture contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA EA 4100)
  • - 14h20 : De la déconcentration à la dislocation. Stratégies et tactiques de l’immobilier universitaire parisien (1955-1975), par Christian Hottin (conservateur du patrimoine archives au ministère de la Culture et de la Communication, DPRPS)
  • - 14h40 : Nanterre université : rigueur et préfabrication en réponse à l’urgence et au retard de l’administration, par Géraud Kerhuel (étudiant en master 2 à l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles)

- 15h00 : Discussion et pause

  • - 15h30 : Entre recentrement et dispersion, les enjeux d’une université « multi-sites », l’université Paris 12 de sa création au milieu des années 1990, par Florence Bourillon (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Créteil, UPEC, CRHEC EA 2352)
  • - 15h50 : Le patrimoine paysager des universités franciliennes 1950-1990 : rétrospectives et perspectives, par Bernadette Blanchon (architecte DPLG, maître de conférences à l’école nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille, LAREP) et Sonia Keravel (paysagiste DPLG, maître de conférences à l’école nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille, LAREP) 
  • - 16h10 : Structurations du paysage universitaire francilien. Ce que disent les représentations et les parcours des étudiants de droit et d’administration économique et sociale (AES), par Myriam Baron (maître de conférences HDR en géographie à l’université Paris Diderot, UMR NRS 8504 Géographie-cités) et Leïla Frouillou (doctorante à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR CNRS 8504 Géographie-cités, CRIA)

- 16h30 : Discussion et pause

  • - 17h00 : Conclusion du colloque, par Patrick Fridenson (directeur d’études à l’école des hautes études en sciences sociales, EHESS)

Comité scientifique

Myriam Baron, Florence Bourillon, Ludovic Bouvier, Hélène Caroux, Christophe Charle, Thérèse Charmasson, Jean-Richard Cytermann, Patrick Fridenson, Isabelle Gallois, Emmanuelle Giry, André Grelon, Christian Hottin, Jean-Philippe Legois, Jean-Noël Luc, Charlotte Maday, Eléonore Marantz, Marina Marchal, Charles Mercier, Pierre Merlin, Catherine Mérot, Gérard Monnier, Christine Musselin, Sandrine Nicourd, Fabien Oppermann, David Peyceré, Emmanuelle Picard, Edith Pirio, Benoît Pouvreau, Antoine Prost, Anne Rohfritsch, Monique Ronzeau, Charles Soulié, Loïc Vadelorge.

Comité d’organisation : Florence Bourillon, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Créteil UPEC, centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC) ; Eléonore Marantz, maître de conférences en histoire de l’architecture contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, équipe d’accueil histoire culturelle et sociale de l’art (HiCSA) ; Loïc Vadelorge, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est Marne-la- Vallée, laboratoire d’analyse comparée des pouvoirs (ACP) ; Stéphanie Méchine, chef de service et Ludovic Bouvier, adjoint, service des archives de la chancellerie des universités de Paris.

Accès et informations pratiques

- Jeudi 30 janvier 2014 : Chancellerie des universités de Paris, Grand salon de la Sorbonne (47, rue des Écoles, 75005 Paris)

Accès : ligne 10 > Cluny-la-Sorbonne ; ligne 4 > Saint-Michel ; RER B > Luxembourg ou Cluny-la-Sorbonne

- Vendredi 31 janvier 2014 : Archives nationales, Auditorium (59, rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine)

Accès : ligne 13 > Saint-Denis université

L’inscription à la première et/ou à la deuxième journée du colloque est obligatoire. Merci de nous adresser une confirmation par mèl : ce.archives@ac-paris.fr

Pour toute information, veuillez contacter Stéphanie Méchine - 01 40 46 23 95

Lieux

  • Grand salon de la Sorbonne Chancellerie des universités de Paris ( - 47, rue des Écoles
    Paris, France (75007)
  • Auditorium - Archives nationales (59, rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine)
    Pierrefitte-sur-Seine, France (93)

Dates

  • jeudi 30 janvier 2014
  • vendredi 31 janvier 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • université, Paris, Ile-de-France, universitaire, réforme, francilien

Contacts

  • Éléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz-jaen [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Éléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz-jaen [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« De l'université de Paris aux universités franciliennes », Colloque, Calenda, Publié le mardi 31 décembre 2013, http://calenda.org/272398