AccueilNorbert Elias et la sociologie

Norbert Elias et la sociologie

Norbert Elias and sociology

Un héritage en questions

A heritage in questions

*  *  *

Publié le jeudi 26 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

A quand découvrira-t-on l'apport de Norbert Elias à la sociologie ? Cet auteur, au terme d'une longévité remarquable s'était attaché à comprendre la civilisation européenne, les moeurs de la cours et les comportements infimes de la vie sociale quotidienne. Ce pionnier de la sociologie, aujourd'hui enseigné et consacré dans la plupart des départements de sociologie de par le monde, mérite à coup sûr toute sa part dans l'héritage de la discipline sociologique. Elias compte parmi les sociologue visionnaire qui n'ont eu de cesse de pratiquer et d'exhorter à la pluridisciplinarité, la perspective la mieux à même de rendre compte de la complexité du réel.

Annonce

Argumentaire

A quand découvrira-t-on l’apport essentiel de Norbert Elias à la sociologie ? Cet auteur, au terme d’une longévité remarquable (1897 – 1990), s’était attaché à comprendre la civilisation européenne, les mœurs de la cour et les comportements infimes de la vie sociale quotidienne. Ce pionnier de la sociologie, aujourd’hui consacré et enseigné dans la plupart des départements de sociologie de par le monde, mérite à coup sûr toute sa part dans l’héritage de la sociologie. Philosophe de formation comme bon nombre des pionniers de la sociologie, il définissait celle-ci par rapport à celle-là dans ces termes : « La sociologie est une science, une science sociale, qui lie en une connaissance concrète des données empiriques à des théories, alors que la philosophie peut spéculer sur le désir d’un cœur sans avoir à se légitimer elle-même à travers des tests empiriques. Quand je suis venu à Heidelberg comme étudiant, j’étais en très bons termes avec Jaspers. Mais quand j’y suis retourné la seconde fois, je l’ai regardé plus durement ». Norbert Elias compte parmi ces sociologues qui ont le plus prôné et pratiqué la pluridisciplinarité, aujourd’hui la perspective la mieux à même de rendre compte de la complexité du réel.
Ce colloque organisé par l’équipe de recherche « Société, Organisation, Mondialisation » du département de sociologie vient déployer un regard sociologique sur une œuvre sociologique en sélectionnant 8 communications étalées sur deux demi-journées autour des deux axes suivants :

Axe I : L’originalité sociologique de Norbert Elias : apports et critiques

Axe II : L’actualité de Norbert Elias et ses prolongements possibles

S’ensuivront deux autres demi-journées qui s’attèleront à penser l’œuvre de Norbert Elias dans les contextes autres qu’occidentaux.

Les communications sélectionnées seront confrontées à la diversité des « configurations » sociales en faisant la part belle aux concepts forgés par l’auteur pour comprendre aussi bien les lourdeurs historiques, les relations internationales et les vocations de la sociologie.

Soumission des propositions

Les propositions de communication doivent être envoyées

avant le 25 mars 2014

aux Pr. Hassan Majdi et Brahim Labari : hassan6f@gmail.com et labarib@yahoo.ca

Le colloque aura lieu dans l’enceinte de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Ibn Zohr d’Agadir les 24 et 25 avril 2014.

De quelques références bibliographiques de Norbert Elias traduite en langue française

  • 1973, La civilisation des mœurs (Paris: Calmann-Lévy).
  • 1974, La société de cour (Paris: Calmann-Lévy)
  • 1975, La dynamique de l’Occident (Paris: Calmann-Lévy).
  • 1976, (avec Eric Dunning) « Sport et violence », Actes de la recherche en sciences sociales 2 (6), pp. 2–19.
  • 1977, La dynamique de l’Occident (Paris: Calmann-Lévy).
  • 1981, Qu'est-ce que la sociologie ? (Aix-en-Provence: Pandora).
  • 1981, « La solitude du mourant dans la société moderne », Le Débat: Histoire, politique, société 12, pp. 83–104.
  • 1985, La société de cour (Paris: Flammarion).
  • 1985, « Remarques sur le commérage », Actes de la recherche en sciences sociales 60, pp. 9-23.
  • 1987, La solitude des mourants (Paris: Christian Bourgois).
  • 1991, La société des individus (Paris: Arthème Fayard).
  • 1991, Mozart: Sociologie d’un génie (Paris: Éditions du Seuil).
  • 1991, Norbert Elias par lui-même (Paris: Arthème Fayard).
  • 1993, Engagement et distanciation: Contributions à la sociologie de la connaissance (Paris: Arthème Fayard).
  • 1994, (avec Eric Dunning) Sport et civilisation: La violence maîtrisée (Paris: Arthème Fayard).
  • 1997, Du temps (Paris: Arthème Fayard).
  • 1997, La civilisation des mœurs (Paris, France Loisirs).
  • 1998, (avec John L. Scotson) Logiques de l’exclusion. Enquête sociologique au cœur des problèmes d’une communauté (Paris: Arthème Fayard).
  • 2000, « Les transformations de la balance de pouvoir entre les sexes », Politix, 51, pp. 15–53.
  • 2002, Écrits sur l’art africain (Paris: Éditions Kimé).
  • 2003, « Études sur les origines de la profession de marin », Les Champs de Mars, 13.
  • 2003, « Le repli des sociologues dans le présent », Genèses 52, pp. 133–44.

Coordinateur du colloque Pr. Hassan Majdi

Comité d’organisation

  • Hassan Majdi, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Kanza Kassimi, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Mhamed Mahdane, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Abderrahim Anbi, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Habiba Hafsaoui, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Brahim Labari, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Zoubida Achahboune, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • Rachid Ben Bih, Sociologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.
  • bouyaakoubi lahoucine, Anthropologue, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.


Comité scientifique

Coordinateurs du comité scientifique : Hassan Majdi et Brahim Labari, Professeurs de Sociologie, FLSH, Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc.

  • Baudouin Dupret, Juriste et politiste. Directeur du Centre Jacques Berque, Rabat.
  • Alain Garrigou, Politiste et sociologue, Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense. Directeur de l’Observatoire des sondages. Il a notamment co-dirigé l’ouvrage « Norbert Elias, la politique et l'histoire », La Découverte, 1997.
  • Georges Bertin, Socio-anthropologue au CNAM. Directeur de la Revue Esprit Critique.
  • Marc Joly, Historien, auteur de l’ouvrage “Devenir Norbert Elias”, Fayard, 2012
  • Nathalie Heinich, Sociologue et linguiste, auteur de l’ouvrage, « Sociologie de Norbert Elias », La Découverte, 1997
  • Rabah Nabli, Maître de conférences (HDR) en Sociologie à l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis (ISSHT), Université de Tunis El-Manar. Tunisie.
  • Renée Vigneron, Sociologue, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense.
  • Sylvie Chiousse, Socio-anthropologue, Laboratoire Méditerranéen de sociologie, Directrice du comité scientifique de la Revue Esprit Critique
  • Rabah Kechad, Sociologue, Université de Blida, Algérie.
  • Yves Couturier, M.s.s., Ph. D. Chaire de recherche du Canada sur les pratiques professionnelles d'intégration de services en gérontologie. Canada.

Lieux

  • Agadir, Maroc

Dates

  • mardi 25 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Norbert Elias, sociologie, apports

Contacts

  • Brahim Labari
    courriel : labarib [at] yahoo [dot] ca
  • Hassan Majdi
    courriel : hassan6f [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Brahim Labari
    courriel : labarib [at] yahoo [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Norbert Elias et la sociologie », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 26 décembre 2013, http://calenda.org/272543