AccueilRenseigner en situation coloniale

Renseigner en situation coloniale

Information in a colonial situation

*  *  *

Publié le mardi 07 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

Dans la perspective des Intelligence studies qui ont ouvert la voie, dans les pays de langue anglaise, à une réflexion sur le politique et l'État dans les pays du Nord – réflexion dans laquelle le renseignement est interprété comme un attribut et une manifestation de l'exercice de l'État – l'ambition de ce deuxième ouvrage du Groupe d'études sur les mondes policiers en Afrique (GEMPA) est d'étendre aux problématiques coloniales et impériales ces questionnements.

Annonce

Appel à contribution pour le deuxième ouvrage collectif du Groupe d'études sur les mondes policiers en Afrique (GEMPA).

Argumentaire

Le deuxième projet éditorial du Groupe d'études sur les mondes policiers en Afrique (GEMPA) s'inscrit dans le prolongement des ateliers du GERN sur « Polices et Empires coloniaux : perspectives Européennes et Comparatives » (Georgina Sinclair et Chris Williams (The Open University/ICCCR), Margo De Koster, Xavier Rousseaux (Université Catholique de Louvain/CHDJ) et Emmanuel Blanchard (CESDIP/Paris)), et des travaux sur le colonial policing menés par The Colonial and Postcolonial Policing Group (COPP) hébergé par The Open University (UK).

Il poursuit de même l'étude du maintien de l'ordre et des métiers de l'ordre en situation coloniale initiée par le premier ouvrage du GEMPA, Maintenir l'ordre colonial. Afrique et Madagascar, XIXe – XXe siècles, PUR, Rennes, 2012.

Dans la perspective des Intelligence studies, qui ont ouvert la voie, dans les pays de langue anglaise, à une réflexion sur le politique et l'État dans les pays du Nord ; réflexion, dans laquelle le renseignement est interprété comme un attribut et une manifestation de l'exercice de l'État, l'ambition de ce deuxième ouvrage du GEMPA est d'étendre aux problématiques coloniales et impériales ces questionnements.

Cette étude collective ne prétendra pas à l'exhaustivité. Elle interrogera en premier lieu l'exercice et la pratique du renseignement dans les empires à l'aune de leurs spécificités et/ou de leurs continuités avec ce qu'ils sont dans les États métropolitains. Les études de cas sélectionnées seront celles qui témoigneront au mieux de l'évolution à la fois des pratiques mais aussi de la théorie du renseignement. C’est pour cette raison que “Renseigner en situation coloniale” abordera un cadre chronologique allant de la fin du XIXe siècle jusqu’au XXe siècle et couvrira de nombreuses aires géographiques coloniales en regroupant des territoires situés sur plusieurs continents et dominés par des puissances coloniales différentes.

Souhaitant dépasser avec cet ouvrage, l'approche exclusivement institutionnelle du renseignement pour un État colonial quelque puissant ou faible qu'il soit, le GEMPA considère que la qualité du renseignement ne provient pas seulement de son origine labellisée, c'est-à-dire de son authentification au prisme d'un service institutionnel. L'enjeu de cette contribution est de dépasser cette focale tout en l'intégrant néanmoins à la circulation de l'information en situation coloniale.

La loupe déformante accordée trop largement aux institutions coloniales dans l'historiographie a conduit a une survalorisation du véritable rôle du renseignement réalisé pour et par l'État. C'est pourquoi, à travers cet ouvrage, il ne s'agit ni de décliner un catalogue de services hétéroclites de renseignement ni une énième étude sur l'État colonial que ce soit via son économie politique, ses institutions et, dans le cas présent, son renseignement. Les institutions coloniales de renseignement pour stratégiques que soit leur rôle ne sont au final qu'une des voies et qu'un des catalyseurs de l'information en situation coloniale.

Pour se faire, la relecture des sources du renseignement est au cœur du prochain ouvrage du GEMPA. Cette relecture critique ne sacralise pas la puissance du renseignement comme un instrument omniscient et omnipotent présent dans la « boîte à outils » de l'État colonial. Bien au contraire le pouvoir, dans les colonies comme dans les États modernes métropolitains, est aveugle et/ou ne voit pas la société telle qu'elle est ; mais telle qu'il souhaite la voir ou telle qu'il la fantasme.

Les yeux du pouvoir, incarnés par les services de renseignement, souffrent ainsi souvent de myopie ; leur perception des sociétés coloniales ne dépasse pas une approche floue des réalités sociales. Ils peuvent être pris de strabisme, c'est à dire de torsion du réel, ce qui fait courir le risque d'une « amblyopie », étymologiquement « une vision émoussée » de la réalité. Enfin, suivant les territoires et les périodes historiques étudiées, l'hypermétrie gagne généralement les services de renseignement qui amplifient les menaces, par exemple sécuritaire, et exagèrent ou minorent l'amplitude des mouvements de résistances et de contestations à l'ordre colonial, pouvant aller jusqu'à une véritable « paranoïa sécuritaire».

Ces maladies ou ces défauts de vision des services de renseignement concourent à l'altération des buts recherchés : renseigner au mieux le pouvoir et l'État colonial. Et, « si on a assisté au développement de tant de rapports de pouvoir, de tant de systèmes de contrôle, de tant de formes de surveillance, c'est précisément parce que le pouvoir était toujours impuissant », affirmait Michel Foucault. Crawford Yound n’avait-il pas souligné lui aussi cette faiblesse de l’Etat colonial au Congo ? C’est bien parce qu’il était faible que l’Etat colonial congolais était violent. Cette dernière étude avait donné lieu à une vive polémique sur la représentativité du Congo belge ; mais ce débat est aussi nécessaire pour le renseignement tant les études de renseignement traitent les sociétés coloniales comme des objets passifs.

La création, l'évolution et le développement des services de renseignement n'en restent pas moins un point d'équilibre essentiel de la circulation et de la diffusion de l'information. Mais, le GEMPA souhaite privilégier une approche globale de la question du renseignement et de l'information. En effet, les vrais informateurs et les vraies informations sont ailleurs. Dès l'avènement de l'expansion européenne dans le monde et l'émergence des empires coloniaux, le renseignement et la circulation de l'information sont partout et surtout consubstantielles aux sociétés coloniales.

Ainsi, il s'agit de dépasser une approche minimale du renseignement - le renseignement à travers les institutions professionnelles en construction à l'époque contemporaine - pour ouvrir le champ à l'exercice et la pratique de l'information en situation coloniale à différentes échelles et dans différents milieux sociaux. Ces flux d'informations, qu'ils soient d'origine publique ou le fruit d'initiatives privées, ne sont ni le monopole du colonisateur ni celui de professionnels du renseignement. D'où des acteurs producteurs ou vecteurs d'informations qui sont hors des mondes martiaux et policiers et hors du champ de l'autorité administrative stricto sensu. 

Au final, le but de ce deuxième ouvrage du GEMPA est de montrer et d'expliquer comment l'information et le renseignement sont des matrices/ossatures tant de l'État que des sociétés coloniales.

Axes thématiques

Les articles proposés pourront s’inscrire dans divers champs :

  • L'État colonial à la lumière de ses Services
  • Renseigner « par le bas » (histoires inédites d'informateurs, d'agents de renseignement ou de réseaux d'informations étatiques, para-étatiques ou non étatiques).
  • Subaltern Intelligence Studies (l'envers du décor, c'est à dire l'étude de réseaux d'informations et de communications, d'informateurs « informels », tournés en direction du colonisateur, réseaux parallèles pouvant se croiser avec des réseaux institutionnalisés ; l'information et le renseignement dans ces contre-sociétés contre l'État).

Ces articles seront construits sur une analyse du « renseignement en action », en insistant sur la création, l'évolution et l’usage des dispositifs de recueil de l'information, étatiques, para-étatiques ou non-étatiques, en adoptant un point de vue symétrique des multiples acteurs et usagers du renseignement (informateurs et agents de renseignement dans leur diversité, etc.). Ils privilégieront une histoire sociale et culturelle des métiers du renseignement et de l'information en situation coloniale, en donnant une large place aux femmes et aux hommes qui ont fait cette histoire du renseignement dans les empires.

Calendrier

Le calendrier du deuxième ouvrage du GEMPA, susceptible de modifications est le suivant :

Faire acte de candidature, en envoyant une courte note d'intention d’une page, et ce au plus tard pour le 30 mars 2014 (problématique du texte ; rapide exposé du déroulé de l’argumentaire ; rapide exposé des données archivistiques/terrains mobilisé(e)s).

Réponse de la coordination de l'ouvrage aux auteurs, au plus tard le 15 avril 2014.

Envoi d’une première version des articles pré-sélectionnés le 1er juin 2014.

Les articles devront avoir un format de 35 000 signes (espaces compris, notes de bas de page et bibliographie comprises) dans leur version destinée à la publication.

Contacts

Vous pouvez adresser vos propositions d'articles par e-mail à :

Jean-Pierre Bat : bat.jeanpierre@gmail.com

Vincent Hiribarren : vhiribarren@gmail.com

Nicolas Courtin : ncnicolascourtin@gmail.com

Responsabilité scientifique

Dirigé par Jean-Pierre Bat, Nicolas Courtin et Vincent Hiribarren

Dates

  • dimanche 30 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • renseignement, information, histoire coloniale, histoire postcoloniale, empire, services, Afrique, Asie, Proche-Orient

Contacts

  • Vincent Hiribarren
    courriel : vincent [dot] hiribarren [at] kcl [dot] ac [dot] uk
  • Nicolas Courtin
    courriel : courtinn [at] afd [dot] fr
  • Jean-Pierre Bat
    courriel : jean-pierre [dot] bat [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Nicolas Courtin
    courriel : courtinn [at] afd [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Renseigner en situation coloniale », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 07 janvier 2014, http://calenda.org/273178