AccueilRésister

Résister

Resistance

Individus, groupes sociaux et territoires face aux logiques des pouvoirs : désobéissance, revendications, identités

Individual, social groups and territories face with the logic of power: disobedience, demands and identities

*  *  *

Publié le vendredi 10 janvier 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Conçue dans une perspective interdisciplinaire, cette journée d'étude propose de faire dialoguer des spécialistes de sciences sociales et humaines autour de l'acte de résister et du concept de résistance. Elle accueillera les contributions de ceux qui voudront réfléchir, à partir de cas concrets mettant en scène des individus, des groupes sociaux ou territoriaux, aux questions de pourquoi l'on résiste, de comment se raconte l'insoumission, de la manière dont elle contribue à forger l'identité de ceux qui l'osent.

Annonce

Argumentaire

Conçue dans une perspective interdisciplinaire, cette journée d’études propose de faire dialoguer des spécialistes de sciences sociales et humaines autour de l’acte de résister et du concept de résistance. Elle accueillera les contributions de ceux qui voudront réfléchir aux questions si délicates de pourquoi l’on résiste, de comment se raconte l’insoumission, et de la manière dont elle contribue à forger l’identité de ceux qui l’osent.

Si Hannah Arendt a mis en avant les affinités unissant le mal au conformisme, on a plus de difficulté à saisir les motivations qui poussent des individus, des groupes sociaux, ou des communautés inscrites dans un territoire, à désobéir aux pouvoirs. C’est qu’elles peuvent trouver leur origine dans un espace social aussi bien que dans des équations personnelles, et déboucher sur des dynamiques collectives et conquérantes d’opposition aussi bien que sur des formes de marginalisations. On appréciera des participants qu’ils exposent les raisons ayant conduit ces acteurs à résister. Les agissements des pouvoirs, jugés au prisme de catégories morales ou politiques qui les dénoncent, peuvent jouer un rôle déclencheur. Du côté de ceux qui résistent, une histoire singulière, un environnement culturel, peuvent fournir les ressources nécessaires à la désobéissance.

Au-delà de ce premier effort d’intellection, seront bienvenues les réflexions sur la parole et le récit résistants. La forme de cette expression peut être considérée avec attention, dans la mesure où elle traduit une volonté de diffusion particulière, ou une prise de position sur le champ politique et culturel. Quant au message, il doit faire l’objet d’une analyse éclairant ce que disent les révoltés des raisons qui les animent, des souffrances que leur vaut de rompre avec l’obéissance, des espoirs qu’ils mettent dans leur décision de s’affranchir. Enfin, la dynamique que l’insoumission parvient à amorcer peut-être interrogée, et les raisons de sa réussite ou de son échec à combattre les pouvoirs questionnées.

L’on souhaiterait également que soit prise en compte la dimension identitaire de la révolte. Une identité sociale, intégrée ou revendiquée par les insoumis, les dispose-t-elle à ce geste de rupture ? A l’autre bout du processus résistant, l’on peut se demander dans quelle mesure ce refus d’obéissance contribue à fabriquer l’identité de ceux qui s’y risquent ? Et de quelle façon cette identité, forgée dans la lutte, continue d’informer leurs actions ou de les justifier par la suite. Les participants sont invités à présenter des cas de résistances historiquement situés, tout en développant une réflexion plus générale sur la notion de « résistance » qui permettent à la discussion de s’engager.

Modalités de soumission

Les propositions de communications, d’environ 2000 signes, sont à retourner à Nicolas Berjoan : nicolas.berjoan@univ-amu.fr avant le 31 mars 2014.

Comité scientifique

  • Nicolas Berjoan (UMR Telemme-Université Aix-Marseille)
  • Anne Carol (UMR Telemme-Université Aix-Marseille)
  • Julien Hage (Centre Georges Chevrier-Université de Dijon)

Cette journée d’étude organisée par l'UMR TELEMME - Université d’Aix-Marseille aura lieu le mardi 27 mai 2014 à la MMSH.

Lieux

  • MMSH - 5 rue du château de l'horloge
    Aix-en-Provence, France (13)

Dates

  • lundi 31 mars 2014

Mots-clés

  • résister, désobéissance, identité, histoire, sciences sociales, philosophie

Contacts

  • Nicolas Berjoan
    courriel : nicolas [dot] berjoan [at] univ-amu [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Nicolas Berjoan
    courriel : nicolas [dot] berjoan [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Résister », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 10 janvier 2014, http://calenda.org/273633