AccueilPour un état des lieux de l'anarchisme en situation coloniale au Maghreb

Pour un état des lieux de l'anarchisme en situation coloniale au Maghreb

For an inventory of anarchism in the colonial context of the Maghreb

*  *  *

Publié le jeudi 16 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

Dans l'historiographie de l'Algérie coloniale, l'anarchisme sur la terre algérienne fut peu étudié par les universitaires et chercheurs des deux rives de la Méditerranée. Malgré ce constat, la présence de l'anarchisme politique dans les trois pays du Maghreb, et plus particulièrement en Algérie fut attestée par la constitution de groupes politiques organisés, de tournées de conférences de « figures » du mouvement, de publication de journaux libertaires et d’un militantisme ouvrier se réclamant du syndicalisme révolutionnaire, héritier de l’anarchisme.

Annonce

Ouvrage collectif – CRASC / Université Perpignan Via Domitia (CRHiSM), 2014

Argumentaire

Dans l'historiographie de l'Algérie coloniale, l'anarchisme[1] sur la terre algérienne fut peu étudié par les universitaires et chercheurs des deux rives de la Méditerranée. Malgré ce constat, la présence de l'anarchisme politique dans les trois pays du Maghreb, et plus particulièrement en Algérie fut attestée par la constitution de groupes politiques organisés[2], de tournées de conférences de « figures » du mouvement, de publication de journaux libertaires|3] et d’un militantisme ouvrier se réclamant du syndicalisme révolutionnaire4, héritier de l’anarchisme.

Des ouvrages ont traité de la pensée politique des anarchistes et de leur militantisme (Daniel Guérin, L'anarchisme, Jean Maitron Histoire du mouvement anarchiste en France (1880-1914) et Vivien Bouhey Les Anarchistes contre la République, contribution à l’histoire des réseaux sous la Troisième République (1880-1914), mais peu de travaux sur l'anarchisme et la question coloniale. Il est vrai que le refus d'une partie des anarchistes de soutenir les guerres de « libération nationale » peut être une des raisons de ce manque[5]. Malgré cela, la montée du nationalisme algérien fut analysée par l'anarchisme français.

Depuis une dizaine d'années, plusieurs travaux universitaires ont traité de l'anarchisme et de l'Algérie : Les camarades des frères ; trotskistes et libertaires dans la guerre d'Algérie de Sylvain Pattieu, Les anarchistes français face aux guerres coloniales (1945 – 1962) de Sylvain Boulouque, Louise Michel en Algérie de Clotilde Chauvin, un article de Gilbert Meynier « Les anarchistes français et l’Algérie coloniale au XXe siècle » et cette année, Elisée Reclus et l'Algérie colonisée de Florence Deprest et Eyes to the South : French Anarchists and Algeria de David Porter. Sans oublier, René Gallissot Algérie : engagements sociaux et question nationale. De la colonisation à l’indépendance de 1830 à 1962. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier. Maghreb où on trouve quelques notices de militants anarchistes d’Algérie[6].

Ces travaux, et recherches permettent de renouveler l’approche historique de la colonisation française au Maghreb. En effet, l’étude de l’anarchisme est capitale pour une compréhension totale du socialisme, des socialismes en situation coloniale.

  • Existe-t-il un anarchisme colonial, au même titre qu'un socialisme colonial (aucune remise en cause de la présence française en Algérie notamment) ?
  • Peut-on parler d'un colonialisme et d'un anticolonialisme libertaires ?
  • L'anarchisme des colonies est-il proche de l'anarchisme de Métropole ?
  • Comment l'anarchisme organisé s'adresse-t-il à la population européenne et à la population colonisée ?
  • Peut-on parler d'un anarchisme maghrébin ? En effet, le Maroc et la Tunisie[7] ne peuvent être écartés de cet ouvrage.

Axes thématiques

À cet effet, le CRASC et le CRHiSM lancent un appel à contribution autour des thèmes suivants (liste, à titre indicatif) :

  • Les anarchistes et la présence française au Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie).
  • Les anarchistes et la population européenne.
  • Les anarchistes et la population colonisée.
  • Les anarchistes et les syndicalistes.
  • Les anarchistes et les socialistes.
  • Les anarchistes et les communistes.
  • Les anarchistes et les nationalistes algériens.

Le thème central de cette publication est celui de l'anarchisme en situation coloniale au Maghreb. Cependant, le sujet n’est pas exclusif et les approches comparatives sont encouragées. Les travaux concernant l'ensemble des colonies françaises sont vivement souhaités. Aussi, l'interdisciplinarité ne peut être mise de côté puisqu'il serait pertinent d'aborder cette thématique par plusieurs prismes.

Modalités de contribution

Les propositions doivent être en format Word (entre 300 et 400 mots) aux deux adresses émail suivantes :

a.mohand@crasc-dz.org

philippebouba@yahoo.fr

Les textes peuvent être rédigés en arabe, en français ou en anglais.

Avertissement :

La publication de l’ouvrage se fera en langue arabe, française et anglaise.

1er mars 2014 : clôture de la réception des propositions.

15 mars 2014 : réponse aux contributeurs

__________________________

1 L'anarchisme, courant de pensée politique, apparut en Europe au milieu du XIXème siècle et ayant comme adversaires principaux l'État, le Capital et la Religion. Il pronait une société sans hiérarchie, sans dirigeants et cela par une organisation fédérale et non centralisée.

2 Fin XIXème siècle, groupes anarchistes à Blida, Boufarik, Alger-Mustapha, Bâb el Oued. Début XXème siècle, le groupe Les Précurseurs (Alger). Années 20, Groupe libertaire d'Alger et Cercle libertaire Concordia d'Oran coordonnés au sein de la Fédération Libertaire d'Afrique du Nord. Dans les années 40, présence d'une Fédération Anarchiste à Oran et à Alger puis création en 1950 du Mouvement Libertaire Nord-Africain (auto dissolution en 1956).

3 L'Action révolutionnaire (1887), Le Tocsin (1890), Le Libertaire (1892), La Marmite sociale (1893), Le Réveil de l'esclave (1904), La Révolte (1906 et 1909-1910), Bulletin du groupe anarchiste d'Alger (1922), Le Flambeau (1923-1926) et Libre examen (1944  -1945).

4 La création d'une CGT Algérienne est abordée dans Le Flambeau suite au départ de syndicats algérois de la CGTU.

5 Pour la Fédération Communiste Libertaire : soutien critique (proche du Mouvement National Algérien puis du Front de Libération Nationale) ; pour la Fédération Anarchiste : refus de soutenir le nationalisme algérien.

6 Nous devons également citer le film de Guillaume Lenormant et Daniel Goude Une résistance oubliée 1954- 1957, des libertaires dans la guerre d’Algérie.

7 Sur la Tunisie, nous pouvons indiquer un article de Claude Liauzu datant de 1973, Des précurseurs du mouvement ouvrier : les libertaires en Tunisie à la fin du XIXe siècle.

Dates

  • samedi 01 mars 2014

Mots-clés

  • anarchisme, socialisme, afrique du nord, maghreb, maroc, tunisie, communisme, afrique, colonie

Contacts

  • Philippe Bouba
    courriel : philippebouba [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Bouba
    courriel : philippebouba [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pour un état des lieux de l'anarchisme en situation coloniale au Maghreb », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 16 janvier 2014, http://calenda.org/274023