AccueilUsages et stratégies polémiques en Europe au temps de l’humanisme (du XIVe au milieu du XVIIe siècle)

Usages et stratégies polémiques en Europe au temps de l’humanisme (du XIVe au milieu du XVIIe siècle)

Uses and controversial strategies in Europe in the age of humanism (from the 14th-mid 17th century)

*  *  *

Publié le jeudi 16 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

L’objectif de ce colloque est de contribuer au développement d’une réflexion historique sur les sources polémiques, que l’on se propose d’envisager à l’échelle européenne et dans le temps long de l’humanisme. À la charnière du Moyen Âge et des Temps modernes, cette période connaît en effet de nombreux conflits qui donnent lieu à des affrontements verbaux (le Grand Schisme, la guerre entre Armagnacs et Bourguignons, les guerres d’Italie, la guerre des Deux-Roses, la Réforme, les guerres de Religion, la guerre de Trente ans, etc.) et constitue à ce titre un point d’observation privilégié. L’innutrition antique et l’idéal de la République des Lettres favorisent alors le renouvellement et la diffusion, à l’échelle européenne, des modalités de la joute verbale.

Annonce

Argumentaire

L’objectif de ce colloque est de contribuer au développement d’une réflexion historique sur les sources polémiques, que l’on se propose d’envisager à l’échelle européenne et dans le temps long de l’humanisme. A la charnière du Moyen Âge et des Temps modernes, cette période connaît en effet de nombreux conflits qui donnent lieu à des affrontements verbaux (le Grand Schisme, la guerre entre Armagnacs et Bourguignons, les guerres d’Italie, la guerre des Deux-Roses, la Réforme, les guerres de Religion, la guerre de Trente ans, etc.) et constitue à ce titre un point d’observation privilégié. L’innutrition antique et l’idéal de la République des Lettres favorisent alors le renouvellement et la diffusion, à l’échelle européenne, des modalités de la joute verbale. D’une part,  malgré son aspiration à l’unité et à l’harmonie, la culture humaniste est profondément conflictuelle car elle est construite sur la remise en cause des traditions. D’autre part, la naissance et la généralisation de l’imprimé à la fin du XVe siècle facilite l’accès des auteurs à la publication, élargissant le cercle des lecteurs et introduisant de nouvelles logiques d’action, commerciales et éditoriales, sans que les formes orales et manuscrites de la polémique soient abandonnées. On pourra alors se demander quelles possibilités ce tournant critique et ces nouvelles capacités de publication ouvrent aux polémistes ? Si ces derniers continuent à se référer aux anciennes normes et pratiques, la nouvelle conjoncture ne leur offre-t-elle pas une occasion de les bousculer et de gagner en autonomie ? Il s’agira d’ainsi de mesurer le poids des héritages, des glissements et des transformations des conditions de l’action polémique de la fin du Moyen Âge au début des Temps modernes à l’échelle de l’Europe. Ce colloque souhaite donc interroger les caractéristiques du discours polémique et son instrumentalisation dans une période qui voit se croiser et interagir affrontements oraux, manuscrits et imprimés, en épousant une variété de discours polémiques (religieux, politiques, littéraires, scientifiques)

Organisateurs  : Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova, Nathalie Szczech

Communication scientifique : Andrea Martigno

Université Paris Sorbonne, Centre Roland Mousnier (UMR 8596), Labex EHNE, axe 3, L’humanisme européen ou la construction d’une Europe “pour soi” entre affirmation et crises identitaires

Programme

Jeudi 13 février 

Sorbonne, salle J636 (esc. G, 3ème étage)

  • 13 h 30 : Introduction

Formes de la polémique

Présidence : Elisabeth Crouzet-Pavan (Université Paris-Sorbonne)

  • 14h00 : Estelle Doudet (Université de Lille 3) : « Jean de Montreuil et la polémique plurilingue pendant la Guerre de Cent Ans »
  • 14h25 : Gilles Lecuppre (Paris-Ouest Nanterre) : « Les formes de la polémique dans les manifestes des partis réformateurs au temps des guerres civiles »
  • 14h50 : Katell Lavéant (Université d’Utrecht) : « Du Mandement joyeux au mandement polémique : le réinvestissement d’une forme littéraire par le débat religieux pendant la Réforme »

15h15 : Discussion

15h45 : Pause

Acteurs de la polémique

Présidence : Pavel Ouvarov (RGGU, Moscou)

  • 16h15 : Diane Desrosiers (Université McGill, Montréal) : « Stratégies d’autolégitimation de la parole féminine en contexte de confrontation, XVe –XVIIe siècles »
  • 16h40 : Daniela Solfaroli Camillocci (Université de Genève) : « La construction d’une persona polémique : les femmes comme interlocutrices et/ou témoins des controverses confessionnelles, c.1560-1620 »
  • 17h05 : Roland Béhar (Université de Lille 3) : « Que défend le poète ? Le champ poétique, entre aristocratie de l’esprit et propriété intellectuelle »

17h30 : Discussion

Vendredi 14 février

Sorbonne, salle des Actes

Argumentations

Présidence : Olivier Christin (EPHE, Paris/Université de Neuchâtel)

  • 9h00 : Aude Mairey (CNRS/Université Paris Panthéon Sorbonne): « De la polémique à l’opportunisme : une traduction versifiée du De re militari, Knyghthod and bataile (1459-1460) »
  • 9h25 : Anton Serdeczny (EPHE/Université de Neuchâtel): « Argument scientifique dans les polémiques, réseaux savants et symboliques jésuites au XVIIe siècle »

9h 50 : Discussion

10h 10 : Pause

Stratégies polémiques

  • 10h 40 : Anthony Milton (Université de Sheffield) : « Power relations and presentational strategies in early modern English religious polemic »
  • 11h 05 : Cécile Huchard (Université de Lorraine) : « Les stratégies polémiques vues par Pierre de l’Estoile »
  • 11 h 30 : Yann Rodier (Université Paris-Sorbonne, CRM) : « Hay Du Châtelet et Matthieu de Morgues : deux stratèges de l’odieux pour une entrée en guerre polémique (1635) »

11h 55 : Discussion

13 h 00 :  Déjeuner

Controverse orale et supports imprimés

Présidence : Denis Crouzet (Université Paris-Sorbonne) 

  • 14h 30 : Fabrice Flückiger (Université de Neuchâtel) : « Repenser l’unité religieuse et politique de l’Ancienne Confédération: la dispute de Baden en 1526 »
  • 14h 55 : Lana Martysheva (Université Paris-Sorbonne, CRM) : « La dispute n’aura pas lieu : pertinence des conférences théologiques en France à la fin des guerres de Religion »
  • 15h 20 : Natacha Salliot (Université Paris-Sorbonne) : «  Les controverses religieuses et leurs publics sous Henri IV : entre adaptation à l’auditoire et instrumentalisation de celui-ci ».

15h 45 : Discussion

16h 15 : Pause

  • 16 h 45 : Geneviève Gross (FNS-Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique) : « Les attaques verbales et polémiques contre la messe de Neuchâtel à  Paris : les Placards, contexte, emploi et réception d’une stratégie de renversement (1534-1562) »
  • 17h10 : Malcolm Walsby (Université de Rennes II) : « Anonymat et fausses adresses typographiques : la stratégie pamphlétaire de Jean Pillehotte »
  • 17h35 : Jason Peacey (London’s Global University) : « Private interests and public debates: the causes and contexts of print controversy during the English revolution »

Samedi 15 février

Sorbonne, salle des Actes

Confluences/grappes polémiques

Présidence : Marc Greengrass (Université de Sheffield)

  • 9h 00 : Adam Morton (Université d’Oxford): « Punishing the pope – shame, satire and agency in Reformation polemic c.1550-1680 »
  • 9h 25 : Jérémy Foa (Université Marseille-Aix) : « La polémique autour de la surprise de Besançon (1575) »
  • 9h 50 : Jean-Patrice Boudet (Université d’Orléans) : « La polémique sur l’astrologie à Paris à la fin du XVesiècle »
  • 10h 15 : Olivier Spina (Université Paris-Sorbonne, CRM) : « The schoole of abuse. Mobiliser les Pères dans la polémique anti-théâtrale (Londres, 1570-1600) ».

10h 40 : Discussion

11h 10 : Pause

Politisation de la polémique

  • 11h 40 : Julien Théry (Université Montpellier III) : « Le libelle Antequam essent clerici (1296), au commencement du “grand différend” entre Philippe le Bel et Boniface VIII »
  • 12h 05 : Dinah Ribard (EHESS) : « Savoirs et savoir-faire du libelle de la Fronde : le travail de l’événement »
  • 12h 30 : Cathy Shrank (Université de Sheffield, Royaume-Uni) : « Anatomising the Body Politic: Crown and Parliament in 17th-century Political Dialogues»

12h 55 : Discussion et conclusions

Déjeuner

Lieux

  • Université Paris Sorbonne, salle J636 (esc. G, 3ème étage) | salle des Actes - 1, rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 13 février 2014
  • vendredi 14 février 2014
  • samedi 15 février 2014

Mots-clés

  • polémique, Europe, humanisme, satire, pamphlets

Contacts

  • Andrea Martignoni
    courriel : martignoni [dot] andrea [at] yahoo [dot] fr
  • Tatiana Baranova
    courriel : debbagi_baranova [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Andrea Martignoni
    courriel : martignoni [dot] andrea [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Usages et stratégies polémiques en Europe au temps de l’humanisme (du XIVe au milieu du XVIIe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 16 janvier 2014, http://calenda.org/274121