AccueilL’enseignement de la langue arabe à la lumière du Cadre européen commun de référence pour les langues

L’enseignement de la langue arabe à la lumière du Cadre européen commun de référence pour les langues

تطوير منهج تعليم اللغة العربية لغير الناطقين بها حسب الإطار المرجعي الأوروبي المشترك للغات للمستوى الثالث والرابع

The teaching of Arabic and European languages policies

Huitième colloque annuel de l'Institut Avicenne des sciences humaines (IASH)

Institut Avicenne des sciences humaines (IASH) 8th annual conference

*  *  *

Publié le vendredi 31 janvier 2014 par Delphine Cavallo

Résumé

Les objectifs du colloque sont 1) l’apprentissage de la langue arabe aux niveaux B1/B2 selon le Cadre européen commun de référence pour les langues, 2) la suggestion d’un manuel d’apprentissage, conforme au Cadre européen commun de référence pour les langues, 3) la mise en place d’une approche intégrée au programme d’apprentissage et d’enseignement de la langue arabe aux niveaux B1/B2 selon le Cadre européen commun de référence pour les langues, 4) la mise en place des critères de qualité concernant les enseignants de langue arabe aux non-arabophones, avec une acquisition des compétences et des capacités nécessaires, 5) la conception un programme de formation pédagogique pour les enseignants de langue arabe aux non-arabophones, avec l’acquisition des compétences et des capacités nécessaires et 6) encourager les recherches dans le domaine de l’apprentissage de la langue arabe afin de l’immerger dans le système éducatif européen.

Annonce

Argumentaire

La gestion de l’Enseignement de la Langue Arabe dans les pays de l’Union Européenne s’est améliorée à tel point qu’elle s’intègre davantage dans le système éducatif européen, soumise à l’arbitrage des critères académiques et scientifiques communément admis au CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) pour mesurer les compétences linguistiques. Ainsi, les apprenants, les enseignants et les administrateurs peuvent mieux affiner leurs atouts linguistiques et les utiliser au lieu de se concentrer sur la collecte des points aux examens. En effet, le cadre, qui n’est ni un manuel, ni un référentiel de langue, mais un outil visant à fournir une base commune pour l’enseignement et l’apprentissage des langues, permet une stabilité des institutions à long terme.

Ce colloque sera organisé :

  • Suite à la volonté croissante des gouvernements européens de développer et d’intégrer l’enseignement de la langue arabe dans leurs systèmes pédagogiques selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (voir délibération européenne CEE/486/77 du 25 novembre 1977).
  • Conformément aux politiques de pays arabes de soutenir l’enseignement de la langue arabe et de la culture d’origine de leurs communautés (accords conclus avec les pays d’accueil : Belgique 1983 ; France 1983 ; Pays-Bas 1983 ; Allemagne 1987 ; Espagne 1980 ; Italie 2005 ; etc…).
  • Face à la demande croissante d’apprentissage de la langue arabe de la part des nouvelles générations issues de l’immigration (langue que parlent plus de 15 millions d’européens d’origine arabe, en plus de son usage par plus de 25 millions de musulmans pour apprendre les fondements religieux).
  • En exécution des recommandations du 6ème colloque de l’Institut Avicenne des Sciences Humaines (IASH) sous le thème : « Quel avenir pour l’enseignement de la langue arabe en Europe ? » qui s’est déroulé du 22 au 24 juin 2012. Ce colloque insiste sur la mise en place d’un groupe d’experts pour établir  un manuel d’apprentissage de langue arabe aux non-arabophones selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).
  • En exécution des recommandations du 7ème colloque de l’Institut Avicenne des Sciences Humaines (IASH) qui s’est déroulé sous le haut-patronage du Martin SCHULZ  Président du Parlement Européen et du Président du Conseil de l’Europe sous le thème « Quels sont les moyens de planification d’un programme d’enseignement de la langue arabe en concordance avec le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues ? » qui s’était déroulé les 8 et 9 juin 2013. Notamment l’article de l’accomplissement du programme des niveaux A1 et A2.
  • La volonté de l’Institut Avicenne des Sciences Humaines (IASH) dans la poursuite de sa demande d’intégrer l’enseignement de la langue arabe dans les systèmes éducatifs européens conformément au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  • Suite à l’ouverture européenne sur les marchés arabes, particulièrement ceux des pays du Golfe après l’effondrement de la bourse internationale à New-York le 14 septembre 2011.
  • Conformément aux résolutions et aux recommandations de la conférence islamique des Ministres de l’Education concernant l’organisation et l’unification des références de l’enseignement afin de répondre aux exigences des critères de qualité.

La situation de l’enseignement de la langue arabe en Europe

L’enseignement de la langue arabe en Europe se manifeste par un enseignement intégré dans le système éducatif. Il est assuré par des enseignants issus des Universités européennes, ou envoyés par les pays d’origine  dans le cadre des conventions bilatérales entre les pays d’origine (Pays du Maghreb) et les pays d’accueil ( Pays européens)programme dite ELCO : Enseignement de Langues et Cultures d’Origine, parmi lesquels certains trouvent des difficultés d’enseignement dans le paysage sociolinguistique. Rappelons que l’évolution de l’ELCO en Europe répond au besoin croissant des nouvelles générations arabes.

PAYS                       APPRENANT             CADRE

France                     45 837                    231

Pays-Bas                  28 000                    410

Belgique                     9157                     93

Allemagne                  9280                     101

Espagne                    1035                     15

  • L’enseignement non-formel : pratiqué dans les associations et centres culturels à vocation de diffusion et d’apprentissage de la langue arabe pour un public hétérogène (nouvelles générations issues de l’immigration, couples mixtes ,etc...), et encadré par un personnel dont la majorité n’a pas acquis une formation adéquate, ce qui génèrent des résultats négatifs.
  •  L’enseignement à distance : un nouvel outil d’apprentissage et d’enseignement qui s’appuie sur les nouvelles technologies et qui répond à un large public diversifié. Ce type d’enseignement permet un apprentissage plus fiable, sans contrainte temporelle ou géographique, et qui s’adapte aux circonstances de chaque apprenant. Cet enseignement permet l’acquisition de nouvelles compétences ainsi que le développement de celles existantes.

Les organisateurs du Colloque poursuivront leur réflexion, afin de mettre en place un cadre pédagogique de pour l’apprentissage  la langue arabe des niveaux B1 et B2 selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.

Et vu l’importance du rôle de l’enseignant dans l’apprentissage de la langue arabe, le colloque abordera aussi les compétences à acquérir pour un enseignant qualifie, conforme aux nouvelles méthodes d’enseignement en suivant les critères académiques, dans le but d’une amélioration qualitative et quantitative de l’enseignement de la langue arabe aux non-arabophones.

Objectifs du colloque

  1. L’apprentissage de la langue arabe aux niveaux B1/B2 selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  2. Suggestion d’un manuel d’apprentissage, conforme au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  3. La mise en place d’une approche intégrée au programme d’apprentissage et d’enseignement de la langue arabe aux niveaux B1/B2 selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  4. La mise en place des critères de qualité concernant les enseignants de langue arabe aux non-arabophones, avec une acquisition des compétences et des capacités nécessaires.
  5. Conception un programme de formation pédagogique pour les enseignants de langue arabe aux non-arabophones, avec l’acquisition des compétences et des capacités nécessaires.
  6. Encourager les recherches dans le domaine de l’apprentissage de la langue arabe afin de l’immerger dans le système éducatif européen.

Les axes du colloque

Concevoir un programme d’enseignement de la langue arabe aux niveaux B1/B2 selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues :

  • Etude et analyse des approches élémentaires du programme : linguistique, culturel, psychologique…
  • Les quatre compétences : lire, écrire, écouter, et comprendre
  • Les quatre activités langagières : comprendre ; réagir, et parler dans le cas d’une interaction sociale, parler en continu, lire et écrire

La structure du programme en B1/B2 conformément au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues :

  • Les finalités du programme
  • Les domaines d’apprentissage : connaissances, cognitif, phonologie, lexique et culture
  • Les éléments linguistiques : structures grammaticales, morphologie, sémantique

Les normes de qualité concernant l’enseignant de langue arabe aux non-arabophones :

  • Normes individuelles et culturelles
  • Normes professionnelles
  • La formation des enseignants de langue arabe pour les non-arabophones : contenu et expérience.

MODALITES DE SOUMISSION

L’intervention doit impérativement aborder un des Axes du Colloque.

Les résumés des propositions de communication doivent être rédigés en français, en anglais ou en arabe

Ne pas dépasser 10000 caractères et être en Times 12 pour le français et l’anglais, en Traditionnel Arabic 16 pour l’arabe.

A préciser : le nom de l’auteur, l’affiliation, le titre et la langue de la communication (durée 20 mn + 10 mn d’échange) et trois mots clés.

Les propositions sont à adresser à : colloque@avicenne.eu

Les langues du colloque sont le français et l’arabe.

Le colloque aura lieu à Lille les 07 et 08 Juin 2014

CALENDRIER

01/03/2014 : date limite de soumission des résumés de  proposition d’intervention

15/03/2013 : Notification d’acceptation

01/05/2013 : limite de soumission  d’intervention

15/03/2013 : Notification d’acceptation des interventions complètes

07-08 Juin 2014 : tenue du Colloque

Les communications donneront lieu à une publication après avis du Comité scientifique.

Membres du Comité scientifique

  • Dr Mehmet Hakki SUCIN, Faculté d'éducation, Université ALGHAZI, Ankara, Turquie
  • Dr Omar Mhidioui, Université Moulay Ismail, Rachidia, Maroc
  • Dr Hidayate IBRAHIM, Faculté de la langue arabe à l'Université de l'Imam Muhammad Bin Saud
  • Dr Khaled ABUAMSHA, Centre QASSID, Amman, Jordanie
  • Dr Mohammed Farran, Directeur de l'Institut d'études et de recherche sur l’arabisation, Université Mohammed V Souissi
  • Dr Mohamed ZIDANE, Ministère de l’éducation, Maroc
  • Dr Badr Bin Nasser Bin Saleh Al-Jabr, Faculté de la langue arabe à l'Université de l'Imam Muhammad Bin Saud
  • Dr TIKAEV GUSEYN de langue et littérature arabes et Directeur du Centre pour la Culture Arabe, Université Islamique du Daghestan
  • Dr Dakhane Noureddine, M’SILA, Algérie
  • Dr Mohammed M'Hamed Ben Taher, Université Misrata  Libye
  • Dr Najib ELGHIYATI, Directeur du Département de la Culture et de la Communication Organisation de la Conférence Islamique pour l'Education, la Science et la Culture (ISESCO)

Catégories

Lieux

  • IASH - 4 place du temple
    Lille, France (59)

Dates

  • samedi 01 mars 2014

Mots-clés

  • langue arabe, linguistique, didactique, cadre européen référentiel commun des langues

Contacts

  • mohamed bechari
    courriel : bechari [at] aol [dot] com

Source de l'information

  • Mohammed Bechari
    courriel : direction [at] avicenne [dot] eu

Pour citer cette annonce

« L’enseignement de la langue arabe à la lumière du Cadre européen commun de référence pour les langues », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 31 janvier 2014, http://calenda.org/274981