AccueilErrance(s)

Errance(s)

Errance

Journée d'étude internationale

*  *  *

Publié le vendredi 31 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

Après avoir abordé la question de l’/des amitié(s), dans le cadre d’une journée d’étude, d’un colloque international et de trois numéros de la revue « C.A.F.E (Cahiers des Amériques – Figures de l’entre) », le Groupe interdisciplinaire de recherche « Les Amériques et les figures de l'entre »(GIRAFE) lance son nouveau projet de recherche interdisciplinaire « Errance(s) » lors d'une journée d'étude internationale qui aura lieu à La Rochelle le 7 février 2014.

Annonce

Argumentaire

Pour tendre vers une compréhension de l’Entre depuis des perspectives disciplinaires variées, la figure de l’ (des) Errance(s) ouvre une possibilité autre que celle de l’ (les) Amitié(s). Face au statisme, à la momification, à la mort : l’ (les) Errance(s). Face à l’appropriation : le don. Face à l’explication : l’aphorisme. Face au sujet « identitaire » : un sujet multiple, schizophrène… errant. Face à la vérité : l’erreur (Errare).

Ici, l’errance peut aussi être conçue comme le point de départ, voire la condition, d’une ouverture vers l’inconnu et, par conséquent, vers la nouveauté, l’innovation ou le renouveau.

Avec l’errance, le GIRAFE pose donc à nouveau la possibilité d’une réflexion autour des figures de l’Entre. Il s’agit de s'émanciper d'une pensée unificatrice centrée sur/dans le sujet et gravitant autour de la propriété et de l’appropriation ; d'éviter une pensée de l’identité qui veuille tout faire sienne – comme si l’identité était quelque chose d’unique et d’identique partout et tout le temps – ; mais aussi de s’extraire du verbe qui, comme le dit Michel Foucault, nous oblige à porter un certain regard sur les choses – un regard qui est déjà configuré, formaté, confirmé, établi –.

Pour commencer ce parcours autour des errance(s) nous voulons aborder la notion dans un sens à la fois large et restreint. Large dans les multiples déclinaisons qu’elle induit. Restreint dans le contexte dans lequel elles s’inscrivent.

Ainsi, afin d’ouvrir un espace d’échange interdisciplinaire et de guider les recherches des intervenants, nous avons identifié des pistes thématiques autour de mots clefs qui, selon nous, se rapportent de près ou de loin à l’errance. Selon le principe de « l’erreur utile », ils introduisent des acceptions qui sont autant de possibles pour penser, conceptualiser et problématiser l’errance – spatiale, spirituelle, intellectuelle, etc. – en fonction de la discipline et du terrain de recherche de chacun.

Néanmoins, malgré la grande liberté dont ont disposé les intervenants dans le choix des thèmes et des approches, les travaux présentés porteront, pour favoriser une dynamique de travail conjointe – transdisciplinaire – et faire fructifier la/les errance(s), sur le XXème et le XIXèmesiècle et se référeront, autant que possible, à des cas liés au continent américain.

Mots clefs : Migration ; Voyage ; Exil ; Vagabondage ; Itinérance ; Introspection ; Inconscience ;  Folie ; Divagation ; Egarement ; Indétermination ; Indécision, hésitation, tergiversation ; Erreur ; Errements ; Tâtonnement, recherche, hypothèse...

Programme

14h00  Accueil                       

14h10  Ouverture       

Errance(s) #1 : identité(s)

  • 14h20  Errance(s), Désert(s), Barbarie(s) – Diego Jarak, CRHIA/Université de La Rochelle         
  • 14h40  Les crimes pour vagabondage dans le port de Rio au début du XXe siècle – ou l'histoire oubliée des hommes lents – Laurent Vidal, CRHIA/Université de La Rochelle
  • 15h00  “Les aliénés voyageurs”. La médicalisation de l’errance durant la fin-de-siècle Rafael Huertas, Centro de Ciencias Humanas y Sociales, Madrid.          
  • 15h20  Revenants et zombies : réflexions sur quelques figures cinématographiques de l'errance – Olivier Schefer, Université de Paris 1/Institut ACTE (CNRS/UMR 8218)      

15h40  Discussion / Pause café         

Errance(s) #2 : création(s)   

  • 16h20  Errance de la création : le cas Stendhal – Serge Linkès, ITEM/CNRS/ENS Ulm/Université de La Rochelle                       
  • 16h40  Walter Benjamin et le flâneur baudelairien : transcriptions latino-américaines – Federico Tarragoni, CSPRP/Université Paris 7 Diderot                             
  • 17h00  Errances ou Comment « s’approprier à la terre » – Christine Esclapez, CLEMM/Aix-Marseille Université                       

17h20  Discussion                

  • 17h40  Clôture – Natacha Vaisset, CRHIA/Université de La Rochelle

Lieux

  • Université de La Rochelle, Amphithéâtre du PCMR - 44 avenue Albert Einstein
    La Rochelle, France (17000)

Dates

  • vendredi 07 février 2014

Mots-clés

  • figures de l'entre, errance(s), identités, représentations, création, interdiciplinarité, Amériques, Europe

Contacts

  • Diego Jarak
    courriel : diego [dot] jarak [at] univ-lr [dot] fr
  • Natacha Vaisset
    courriel : jegeiven2014 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Natacha Vaisset
    courriel : jegeiven2014 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Errance(s) », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 31 janvier 2014, http://calenda.org/275092