AccueilQuestionner l'évaluation dans l'enseignement supérieur et la recherche

Questionner l'évaluation dans l'enseignement supérieur et la recherche

Questioning evaluation in Higher Education and research

Séminaire de l'ISCC

ISCC seminar

*  *  *

Publié le lundi 03 février 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Le séminaire « Questionner l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche » se donne pour objectif d’analyser le vaste écosystème de l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche. Il s’agit de porter attention : a) aux acteurs, aux institutions et aux instruments de l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche; b) aux conditions de production d’évaluations analysées en situation ; c) à la circulation, à l’usage et à la distribution des évaluations au sein et entre les différentes communautés du secteur et d) aux effets des instruments d’évaluation.

Annonce

Argumentaire

L’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche a connu en France et dans d’autres pays des transformations considérables au cours des dernières décennies. Elle a été constituée en enjeu majeur des politiques publiques de l’enseignement supérieur et de la recherche marquées au fer de la « nouvelle gestion publique » et de ses mots d’ordre (« compétitivité », « transparence », « excellence », « autonomie », « responsabilité », « visibilité »). Au sein des sociétés néolibérales décentralisées, la formation de la valeur des entités du secteur (établissements, enseignants-chercheurs, chercheurs, formations, projets, publications, laboratoires, étudiants,…), sa surveillance, son contrôle et sa publicité relèvent en outre d’une multitude d’acteurs et d’instruments qui coexistent aujourd’hui dans des rapports d’interdépendance, de concurrence, de coopération ou d’ignorance. Agences publiques, conseils, cabinets privés de consultance, laboratoires de recherche publics ou privés, agences et entreprises d’information et de communication, industriels, bibliomètres et scientomètres, enseignants-chercheurs et chercheurs… y sont engagés. Evaluation par les pairs, prix, classements, index, labels, concours, notes, indicateurs, banques de données, réseaux sociaux scientifiques… sont parmi les instruments qui font partie du paysage. Le séminaire « Questionner l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche » se donne pour objectif d’analyser le vaste écosystème de l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche. Il s’agit de porter attention : a) aux acteurs, aux institutions et aux instruments de l’évaluation dans l’enseignement supérieur et la recherche; b) aux conditions de production d’évaluations analysées en situation ; c) à la circulation, à l’usage et à la distribution des évaluations au sein et entre les différentes communautés du secteur et d) aux effets des instruments d’évaluation.

Organisation

Julie Bouchard, chercheuse en délégation à l’ISCC, maîtresse de conférences à l’université Paris 13, chercheuse au LabSic.

Programme

  • Jeudi, 13 février 2014, de 9h30 à 11h30 – Le multidimensionnel, nouvelle frontière du quantitatif ? L’exemple du classement des universités financé par l’Union européenne, Ghislaine Filiatreau, directrice de l’Observatoire des sciences et des techniques
  • Jeudi, 6 mars 2014, de 9h30 à 11h30 – Les effets paradoxaux du développement des financements sur projets et de l’évaluation sur les universités et la profession universitaire, Christine Musselin, directrice scientifique à Sciences Po, chercheuse au Centre de sociologie des organisations
  • Jeudi, 20 mars 2014, de 9h30 à 11h30 – Les dérives de l’évaluation de la recherche. Du bon usage de la bibliométrie, Yves Gingras, professeur au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (cirst), Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, Observatoire des sciences et des technologies (ost), Université du Québec à Montréal
  • Jeudi, 3 avril 2014, de 9h30 à 11h30 – Généalogie de la co-construction médiatique du « classement de Shanghai » en France. Corpus de presse et entretiens compréhensifs, Christine Barats, maîtresse de conférences à l’université Paris-Descartes, chercheuse au Céditec de l’Université Paris-Est Créteil
  • Mardi, 13 mai 2014, de 9h30 à 11h30 – Manufacture bibliométrique et évaluation scientifique, David Pontille, chargé de recherche au Centre de sociologie de l’innovation du Cnrs ; Didier Torny, directeur de recherche à l’Inra
  • Jeudi, 5 juin 2014, de 9h30 à 11h30 – De l’évaluation à la reconnaissance : les relations sciences-industrie, Renaud Debailly, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne, chercheur au Groupe d’études des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne ; Clément Pin, enseignant contractuel de science politique à l’université de Rouen, doctorant au Centre de recherche sur l’action locale (pres Sorbonne-Paris-Cité – Université Paris 13)
  • Jeudi, 12 juin 2014, de 9h30 à 11h30 – L’évaluation muséale : logiques de médiation et de marketing, Camille Jutant, post-doctorante à l’École des Médias et du numérique de la Sorbonne

Lieux

  • Institut des sciences de la communication du CNRS - 20 rue Berbier du Mets
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 13 février 2014
  • jeudi 06 mars 2014
  • jeudi 20 mars 2014
  • jeudi 03 avril 2014
  • mardi 13 mai 2014
  • jeudi 05 juin 2014
  • jeudi 12 juin 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • évaluation, instruments, enseignement supérieur, recherche, médias, classements, quantification, bibliométrie, indicateurs, sociologie, sciences de l'information et de la communication, politiques publiques

Contacts

  • Julie Bouchard
    courriel : julie [dot] bouchard [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Julie Bouchard
    courriel : julie [dot] bouchard [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Questionner l'évaluation dans l'enseignement supérieur et la recherche », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 03 février 2014, http://calenda.org/275194