AccueilLa terre à l'époque romane. Exploitations, usages et représentations

La terre à l'époque romane. Exploitations, usages et représentations

Land in the Roman era. Exploitation, use and representation

24e Colloque international d’art roman.

24th international conference of Roman art

*  *  *

Publié le vendredi 07 février 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Pour sa 24ème édition, le colloque international d’art roman d’Issoire sera consacré aux exploitations, usages et représentions de la terre à la période romane. Il se tiendra les 17, 18 et 19 octobre 2014 à la halle aux grains. Co-organisé par « terres romanes d’Auvergne », « archiclassique » et le pôle patrimoine de la ville d’Issoire, avec le soutien de la municipalité d’Issoire et de l’alliance universitaire d’Auvergne, ce colloque sera placé sous le patronage de la société française d’archéologie et de l’académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand.

Annonce

Argumentaire

D’une manière générale, l’époque romane reste souvent interrogée à travers le prisme des élites, ecclésiastiques et laïques, notamment à travers leur production artistique et monumentale. Les événements et publications scientifiques de ces dernières décennies témoignent d’un engouement toujours vivace pour les monuments prestigieux civils ou religieux et pour les figures d’exception, essentiellement issues du monde des clercs ou de l’aristocratie.

Les études relatives aux cadres paysans et au monde de la terre demeurent plus marginales, alors même que cette dimension est une réalité tout aussi importante des xie et xiie siècles. S’agissant d’une société très majoritairement rurale et agraire, la terre constitue en effet un élément majeur dans le monde féodal. Il convient par conséquent de remettre à l’honneur dans une volonté d’approche globale les questions de son exploitation, de sa maîtrise et des représentations auxquelles elle donne lieu.

Bien sûr, la question des relations aux élites reste cruciale dans la mesure où les sources iconographiques (peintures dans les manuscrits, sculptures, peintures murales, etc.) et textuelles (chartes, notices, documents de gestion seigneuriale, œuvres littéraires, etc.) émanent le plus souvent de ces acteurs (commanditaires des œuvres ou auteurs des actes) et des artistes, artisans et rédacteurs œuvrant dans leur sillage (peintres, sculpteurs, scripteurs, etc.).

Ces sources traduisent une conception particulière témoignant d’héritages et/ou de considérations sociales et culturelles. De ce point de vue, la confrontation avec les données issues de la recherche archéologique, pour le cadre rural, est susceptible de mettre en valeur une vision plus nuancée.

Finalement, l’objectif de ce colloque est bien de réinterroger les diverses dimensions de la terre à l’époque romane, dans leur singularité et leur interdépendance en nourrissant un débat essentiel aux historiens, historiens de l’art et archéologues. Différents aspects de ce vaste sujet pourront être envisagés, à la lueur des sources textuelles, de l'iconographie et de l'archéologie, pensées comme des supports d’analyse indépendants ou complémentaires.

Certains champs et thèmes d’investigations pourront être privilégiés, sans interdire d’autres approches :

1. La terre et la vie quotidienne :

  • La terre nourricière : agriculture, horticulture, viticulture ; production, stockage, conservation, modes de consommation des produits de la terre ; époque d'abondance et périodes de pénuries ; etc.
  • La terre comme matériau : utilisation de l'argile crue ou cuite comme matériau de construction, de clôture, comme matériau de fabrication de vaisselle, d'ustensiles, etc.
  • Les travailleurs liés à la terre : paysans, éleveurs, serfs, à travers les textes juridiques, littéraires, l'iconographie et l’archéologie ; les aspects pratiques du travail de la terre : costumes, outillages ; etc.

2. La terre dans l'organisation féodale :

  • Terre et territoire : rapports à l’habitat, à la forêt ; gestion des terres cultivées ; emprise territoriale.
  • Le sol : mesures de surfaces, de capacités ; droit du sol, droit de propriété, etc.
  • L’économie de la terre : stratégies de spéculation, prélèvement seigneurial, marché de la terre, etc.

3. La dimension symbolique de la terre à l’époque romane :

  • Le statut du travail de la terre dans la société médiévale : condamnation et légitimation ; le travail de la terre dans la vie monastique ; les stratégies de représentation des travailleurs de la terre dans les œuvres plastiques (sculptures, peintures, etc.)
  • La symbolique de la terreet/ouson rapport au Ciel dans les textes et dans l'iconographie ; rôle de la terre dans la Création, etc.
  • La terre des morts : la terre consacrée et non consacrée ; choix et statut particulier de terrains d'inhumation, rites de mise en terre, oubli et découvertes de cimetières, etc.

ŸModalités

  • Date limite d'envoi des propositions de communication : 15 mai 2014 (titre de la communication et résumé de 10 lignes maximum en français et en anglais).
  • Réunion du conseil scientifique et élaboration du programme : début juillet 2014. Vous recevrez aussitôt un courrier vous avisant de la décision du conseil scientifique.
  • 17, 18 et 19 octobre 2014 : colloque et excursion.
  • 15 mai 2015 : date limite d’envoi des textes pour publication.
  • Octobre 2015 : publication des actes.

Vos propositions de communication sont à retourner avant le 15 mai 2014 par mail à davbmorel@gmail.comet annieregond@gmail.com.

Merci d’y préciser :

  • Vos nom et prénom
  • Profession / Structures de rattachement
  • Adresse postale
  • Adresse email
  • Titre et Résumé (Anglais/Français)
  • Évaluation des frais de déplacement

ŸComité scientifique

  • Ouardia Touahri, Secrétaire de l’association Terres Romanes d’Auvergne, Conseillère municipale à la ville d’Issoire.
  • Pierre Deneuve, Responsable adjoint du Centre d'art roman Georges-Duby d’Issoire.
  • Jean-Luc Fray, Professeur d'histoire médiévale de l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand – Centre d’Histoire Espaces et Cultures, Clermont-Ferrand.
  • Martine Jullian, Maître de conférences honoraire en histoire de l’art médiéval à l'Université Pierre Mendès France de Grenoble.
  • Annie Regond, Maître de conférences en histoire de l’art moderne à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand - Centre d’Histoire Espaces et Cultures - Clermont-Ferrand.
  • Pascale Chevalier, Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie médiévale à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand - ARTeHIS – CNRS UMR 6298, Dijon.
  • Alessia Trivellone, Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université Paul Valéry - Montpellier 3 – Centre d’Études médiévales de Montpellier.
  • David Morel, Docteur en histoire de l’art et archéologie médiévale de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand - Ingénieur de recherches en archéologie médiévale, bureau d’investigations archéologiques Hadès, Cournon d’Auvergne.
  • Marie Charbonnel, Docteure en histoire de l’art et archéologie médiévale de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand - Chargée de recherches postdoctorales à l’Université de Haute-Bretagne de Rennes - Centre de recherches historiques de l'ouest – ANR MARGEC - CNRS UMR 6258, Rennes.
  • Nathanaël Nimmegeers, Docteur en histoire médiévale, chercheur contractuel à l´Ecole des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), CIHAM-UMR 5648, (Lyon).
  • Sébastien Fray, Docteur en histoire médiévale de l’Université de Paris 4 – Panthéon Sorbonne. Membre associé du Centre d’Histoire « Espaces et cultures » (CHEC, Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand). 

Lieux

  • Issoire, France (63500)

Dates

  • jeudi 15 mai 2014

Mots-clés

  • histoire de l'art, histoire, archéologie, moyen âge, art roman

Contacts

  • David Morel
    courriel : davmorel [at] sfr [dot] fr

Source de l'information

  • David Morel
    courriel : davmorel [at] sfr [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La terre à l'époque romane. Exploitations, usages et représentations », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 07 février 2014, http://calenda.org/275480