AccueilLes dépôts lapidaires : les enjeux de leur étude

Les dépôts lapidaires : les enjeux de leur étude

Lapidary deposits: the issues involved in research

*  *  *

Publié le vendredi 07 février 2014 par Rémi Boivin

Résumé

L’objectif de cette journée est de rassembler des chercheurs autour des questions posées par l’étude des dépôts lapidaires. L’enjeu est de mettre en exergue l’apport inestimable que constitue la prise en compte de pièces déposées pour la compréhension d’un édifice. En particulier, son aspect à différents moments de son histoire, les techniques de construction qui ont été utilisées pour sa mise en œuvre et son organisation interne recevront un nouvel éclairage à travers l’étude concrète de collections lapidaires. La question de la mise en valeur sera elle aussi abordée, comme la suite logique du travail d’étude.

Annonce

Argumentaire

Les dépôts lapidaires, formés principalement durant les deux derniers siècles au gré des restaurations d’édifices ou de découvertes lors de fouilles, ont un statut souvent ambigu. Laissés à l’abandon ou déplacés dans des musées, ils sont rarement inventoriés, protégés et mis en valeur en lien avec le monument dont ils sont issus, comme le préconisait pourtant un procès verbal de l’exposé de P.-M. Auzas à la Commission des Monuments historiques en date du 9 avril 1979. Leur étude globale en tant que partie archéologique constituante du monument est encore plus rare. Malgré les efforts de Léon Pressouyre et de ses émules dans les années 1970-1980, le travail à accomplir reste immense. Après deux journées d’étude récentes sur les dépôts lapidaires du Nord de la France, celle-ci invite à déplacer le regard vers les régions plus méridionales.

L’objectif de cette journée est de rassembler des chercheurs autour des questions posées par l’étude des dépôts lapidaires. L’enjeu est de mettre en exergue l’apport inestimable que constitue la prise en compte de pièces déposées pour la compréhension d’un édifice. En particulier, son aspect à différents moments de son histoire, les techniques de construction qui ont été utilisées pour sa mise en œuvre et son organisation interne recevront un nouvel éclairage à travers l’étude concrète de collections lapidaires. La question de la mise en valeur sera elle aussi abordée, comme la suite logique du travail d’étude.

Journée d'étude du CEMM (Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier), organisée par Géraldine Victoir et Géraldine Mallet.

Programme de la journée

Vendredi 14 février

10h Accueil

  • 10h15-10h45 Géraldine Victoir : De l’intérêt du dépôt lapidaire : quelques exemples du nord de la France
  • 10h45-11h15 Géraldine Mallet : Les dépôts lapidaires du sud de la France

11h15-11h30 Discussion 

Pause

  • 12h-12h30 Andreas Hartmann-Virnich et Marie-Pierre Bonetti : La sculpture monumentale “erratique” à Saint-Gilles

12h30-12h45 Discussion

Pause déjeuner

  • 14h-14h30 Syvain Demarthe : Autour du champ de pierres de Cîteaux
  • 14h30-15h Caroline de Barrau : Formation et études des dépôts lapidaires ruthénois (XIXe -XXIe s.)

15h00-15h15 Discussion

PAUSE

  • 15h45-16h15 Manuel Moliner : Le dépôt archéologique municipal de Marseille : l'enjeu du lapidaire
  • 16h15-16h45 Benoît Lafay : Au-delà de l'étude: l'anastylose de Saint-Guilhem-le-Désert

16h45-17h Discussion

17h Géraldine Mallet : Conclusion

Lieux

  • Université Paul-Valéry – Montpellier 3 (ancien hôpital Saint-Charles). Salle des colloques 1 - rue du professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34080)

Dates

  • vendredi 14 février 2014

Mots-clés

  • dépôt lapidaire, dépôt archéologique, pierre, sculpture, architecture, décor, anastylose

Contacts

  • Géraldine Victoir
    courriel : g [dot] victoir [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Géraldine Victoir
    courriel : g [dot] victoir [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les dépôts lapidaires : les enjeux de leur étude », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 07 février 2014, http://calenda.org/275615