AccueilRéussite et échec en langues de spécialité

Réussite et échec en langues de spécialité

Success and Failure in Languages for Specific Purposes

36e congrès de l’APLIUT

*  *  *

Publié le mardi 11 février 2014 par Luigia Parlati

Résumé

Qu’est-ce que réussir en langues de spécialité ? Qu’est-ce qu’échouer ? Si les notions de réussite et d’échec semblent bien interdépendantes, sont-elles pour autant antonymiques ? L’échec n’est-il pas un passage obligé de la réussite ? L’objectif du 36e congrès de l’APLIUT sera  de questionner de manière aussi exhaustive que possible les notions de réussite et d’échec en langues de spécialité, en explorant cette thématique sous différents angles à travers les apports de la recherche fondamentale, des exemples de mise en œuvre pratique auprès des étudiants inscrits dans les filières LANSAD, mais aussi par la recherche-action et la recherche-développement caractéristiques des travaux en didactique des langues.

Annonce

Argumentaire

Le 36e Congrès de l’APLIUT invite les enseignants et les chercheurs à explorer la problématique de la réussite et de l’échec en langues de spécialité en se concentrant sur les questions de l’enseignement et de l’apprentissage des langues dans le secteur LANSAD[1]. On pourra s’interroger sur le sens à donner à ces termes dans le domaine des langues alors que les niveaux du CERCL[2], paru il y a près de 15 ans, semblent être devenus l’unique source de référence pour évaluer « objectivement » la réussite ou l’échec d’un étudiant ou d’une formation. S’imposeront ainsi un bilan sur le CERCL et un état des lieux des certifications en langues, mais aussi une réflexion plus large sur l’évaluation – qu’elle concerne les étudiants, les enseignants, les enseignants-chercheurs ou l’Université dans son ensemble.

On s’intéressera aux facteurs de réussite et d’échec dans l’enseignement supérieur (Romainville et Michaut 2012) en les reliant à la problématique des langues, aux liens entre motivation et réussite/échec en langues (Williams 1997, Dörnyei 2012), au sentiment d’efficacité personnelle (Bandura 2003), aux stratégies d’apprentissage des étudiants en réussite (Amadieu 2012), à l’autonomie (Rivens 2012) ou à la place de la correction, de l’évaluation et de la notation (Tardieu 2009).

On visera également à poser les limites actuelles de l’enseignement / apprentissage des langues de spécialité et les moyens à mettre en œuvre pour dépasser ces limites. On pourra notamment aborder les différents dispositifs innovants caractéristiques de l’enseignement supérieur (espaces multimédias et TICE, Centres des Langues, EMILE[3], mobilité à l’international, etc.), qui peuvent être source de réussite en langues mais dont on tâchera également de définir les limites.

L’objectif du Congrès sera ainsi de questionner de manière aussi exhaustive que possible les notions de réussite et d’échec en langues de spécialité, en explorant cette thématique sous différents angles à travers les apports de la recherche fondamentale, des exemples de mise en œuvre pratique auprès des étudiants inscrits dans les filières LANSAD, mais aussi par la recherche-action et la recherche-développement caractéristiques des travaux en didactique des langues.

Les propositions de communications s’inscriront dans l’un des cinq axes suivants :

  • Axe 1 - Le sens à donner aux notions de réussite et d’échec en langues de spécialité : Que signifie réussir et/ou échouer en langues ? Quelles sont les représentations et les attentes de l’étudiant, de l’enseignant, de l’Institution et du monde professionnel dans ce domaine ? Quels sont les effets de la réussite ou de l’échec en langue sur l’étudiant, l’enseignant, l’Institution, le monde extérieur ? Quelles distinctions entre difficulté et échec ? Quelle place pour l’erreur, la correction, la remédiation ? etc.
  • Axe 2 - Les outils de mesure : Quelles mesures de la réussite ou de l’échec en langues de spécialité ? Quels outils de mesures qualitatives et quantitatives ? Quelle place pour le CECRL ? Quelle place pour les certifications ? Quelle place pour la note ? Quels indicateurs pour évaluer les formations en langues ? Quelles évaluations pour quels objectifs ? Quels effets de l’évaluation sur la réussite ou l’échec ? etc.
  • Axe 3 - Les facteurs de réussite et d’échec en langues de spécialité dans l’enseignement supérieur : Quels facteurs externes de réussite et d’échec en langues dans l’enseignement supérieur ? Quels liens entre motivation et réussite/échec en langues ? Entre sentiment d’efficacité personnelle en langues  et réussite/échec ? Entre profil cognitif et réussite/échec en langues ? Entre image de la langue et réussite/échec de son apprentissage ? Entre stratégie d’apprentissage et réussite/échec ? etc.
  • Axe 4 - Les dispositifs pour enseigner et apprendre les langues de spécialité : Quels intérêts et limites des dispositifs innovants spécifiques à l’enseignement supérieur tels que les TICE, les Centres de Langues, l’EMILE ou la mobilité à l’international ? etc.
  • Axe 5 - Les différents acteurs et leur rapport à la réussite et à l’échec en langues : Quelles visions et représentations de la réussite et de l’échec en langues de spécialité pour les différents acteurs impliqués (étudiants, enseignants, chercheurs, Institution, monde extérieur) ? Quels effets de l’évaluation des enseignements sur les contenus de formation ? Quelle formation des futurs enseignants pour la réussite des étudiants en LANSAD ? Quelles formations en langues de spécialité pour la réussite dans l’insertion professionnelle ? etc.

 Les communications relèveront de l’une des 2 catégories :

  • Exposé de synthèse ou de réflexion / Compte rendu de recherche fondamentale : présentations de recherches portant sur des théories et/ou des modèles actuels liant réussite/échec et langues, réflexion épistémologique sur les notions de réussite et d’échec en langues dans l’enseignement supérieur, compte rendu de recherches sur les notions de réussite et d’échec en didactique des langues et dans les domaines attenants à la linguistique, la psycholinguistique, la cognition, la neurolinguistique, la didactique multimédia et l’ergonomie.

Présentation de pratiques pédagogiques : présentations de pratiques pédagogiques innovantes auprès d’un public LANSAD, avec prise de recul pour en déterminer la réussite et l’échec selon les différents acteurs impliqués (étudiants, enseignants, Institution, acteurs extérieurs).

Envoi des propositions

Les propositions de communications doivent être adressées par courriel

en complétant la fiche ci-après avant le 15 mars 2014

à Linda TERRIER : linda.terrier@univ-tlse2.fr

Réponse du Comité Scientifique : 10 avril 2014

Des propositions d’articles issus des communications pourront être proposées pour publication dans la revue Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité (Vol. XXXIV, n° 2, Juin 2015).



[1] Langues pour Spécialistes d’Autres Disciplines.

[2] Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.

[3] Enseignement d’une Matière par l’Intégration d’une Langue Etrangère.

Composition du Comité Scientifique 

  • Nicolas BAILLERES – PRCE, IUT ‘A’ Toulouse, Université Toulouse 3
  • Dan FROST – MCF 11e section, Université de Savoie
  • Noëlla GAIGEOT (Présidente de l’APLIUT) – PRCE, Université du Mans
  • Nathalie HASCOËT – MCF 11e section, Université d’Avignon
  • Marie-Annick MATTIOLI – MCF 11e section, IUT Paris-Descartes, Université Paris Descartes
  • Julie MORERE – MCF 11e section, IUT Nantes, Université de Nantes
  • Linda TERRIER (Présidente du Comité Scientifique) – MCF 11e section, Université Toulouse 2-Le Mirail
  • Jean-Luc WOLF – PRCE, IUT Schiltigheim-Louis Pasteur, Université de Strabourg

Lieux

  • Université de Nantes, IUT de Nantes
    Nantes, France (44)

Dates

  • samedi 15 mars 2014

Mots-clés

  • langue, langue de spécialité LANSAD, ESP, LSP, échec

Contacts

  • Linda Terrier
    courriel : linda [dot] terrier [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Linda Terrier
    courriel : linda [dot] terrier [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Réussite et échec en langues de spécialité », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 11 février 2014, http://calenda.org/275824