AccueilLes amnisties post-épuratoires en Europe après 1945 : vers une histoire transnationale ?

Les amnisties post-épuratoires en Europe après 1945 : vers une histoire transnationale ?

Post-ethnic cleansing amnesties in Europe after 1945: toward a transnational history?

*  *  *

Publié le jeudi 13 février 2014 par Luigia Parlati

Résumé

L’historiographie récente invite à considérer les épurations des fascistes, nazis et collaborateurs en Europe à la fin de la seconde guerre mondiale comme des processus s’étalant sur une chronologie longue et englobant, après une phase répressive de quelques années, des procédures dites de « dés-épuration courant jusqu’au seuil des années 1970. Les amnisties mises en œuvre par les différents pays ou les Alliés dans les régimes d’occupation se trouvent au cœur de ces processus. La journée d’études envisagée projette donc de réunir des chercheurs travaillant sur ces thématiques dans un ou plusieurs pays européens. Elle souhaite poser la question des convergences et des circulations entre les différentes expériences nationales en matière d’amnisties après 1945. L’objectif de la journée sera ainsi de mettre en perspective la chronologie des amnisties, leurs ampleurs, leurs modalités et leurs réceptions dans les milieux politiques, juridiques, professionnels (les historiens notamment) et dans les opinions publiques, en dépassant les échelles d’analyse habituelles, qu’elles soient nationale ou occidentale.

Annonce

L’historiographie récente invite à considérer les épurations des fascistes, nazis et collaborateurs en Europe à la fin de la Seconde Guerre mondiale comme des processus s’étalant sur une chronologie longue et englobant, après une phase répressive de quelques années, des procédures dites de « dés-épuration courant jusqu’au seuil des années 1970. Les amnisties mises en œuvre par les différents pays ou les Alliés dans les régimes d’occupation se trouvent au cœur de ces processus. Rapides, elles sont mises en œuvre dès les premières années d’après-guerre et au début des années 1950. Or, malgré cette concomitance au niveau européen, les amnisties ont été jusqu’ici principalement envisagées dans un cadre national ou comparatiste, notamment pour la France, l’Italie, l’Allemagne de l’Ouest, la Belgique ou les Pays-Bas.

On dispose certes d’ouvrages adoptant une perspective comparée des expériences d’amnisties et de pardons sur le temps long depuis le Moyen Âge, ou des pratiques d’amnisties dans l’histoire d’un pays (notamment dans le cas français depuis l’amnistie de la Commune), mais il reste à écrire une histoire transnationale des amnisties de l’après-1945 à l’échelle européenne.

La journée d’études envisagée projette donc de réunir des chercheurs travaillant sur ces thématiques dans un ou plusieurs pays européens. Elle souhaite poser la question des convergences et des circulations entre les différentes expériences nationales en matière d’amnisties après 1945. L’objectif de la journée sera ainsi de mettre en perspective la chronologie des amnisties, leurs ampleurs, leurs modalités et leurs réceptions dans les milieux politiques, juridiques, professionnels (les historiens notamment) et dans les opinions publiques, en dépassant les échelles d’analyse habituelles, qu’elles soient nationale ou occidentale.

Programme

Journée d'étude à l'Ecole normale supérieure (IHMC / CIERA)

Jeudi 27 mars 2014 de 10h à 17h                    

10h. Introduction par Marie-Bénédicte Vincent (Ecole normale supérieure).

  • 10h 30. Stéphane Gacon (Université de Bourgogne) : « Des usages de l’amnistie à l’époque contemporaine : une esquisse de typologie ».
  • 11h 30. Valeria Galimi (Universita della Tuscia, Viterbo) : « Le temps court des épurations en Italie : l’amnistie de 1946, ses conséquences et son écho ».
  • 13h 30. Koen Aerts (Université de Gent) : « La Belgique et l’après-répression des collaborateurs : des inciviques aux citoyens européens ».
  • 14h 30. Dominik Rigoll (Université d’Iéna) : « L’envers de la dés-épuration. Le sort d’anciens résistants et de persécutés dans l’appareil d’Etat en France et en RFA pendant la guerre froide ».
  • 15h 30. Michel Christian (LARHRA) : « Un regard sur les amnisties occidentales du point de vue est-européen ».

16 h 3. Discussion générale.

Organisation et contact : Marie-Bénédicte Vincent (mariebvincent@yahoo.fr)

Comité scientifique 

Groupe de recherches « Pour une histoire transnationale et connectée des épurations en Europe après 1945 » : Marc Bergère (Université Rennes II), Jonas Campion (Université de Louvain), Emmanuel Droit (Université Rennes II), Dominik Rigoll (Université d’Iéna), Marie-Bénédicte Vincent (Ecole normale supérieure).

Lieux

  • 45 rue d'Ulm
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 27 mars 2014

Mots-clés

  • épurations, amnisties, après-seconde guerre mondiale, Europe

Contacts

  • Marie-Bénédicte Vincent
    courriel : mariebvincent [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Bénédicte Vincent
    courriel : mariebvincent [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les amnisties post-épuratoires en Europe après 1945 : vers une histoire transnationale ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 13 février 2014, http://calenda.org/276212