AccueilLangage et altérité. Limites et excès dans la construction de sens

Langage et altérité. Limites et excès dans la construction de sens

Language and alterity. Limits and excesses in the construction of meaning

Revue Forma

Journal Forma

*  *  *

Publié le jeudi 20 février 2014 par Julie Abbou

Résumé

Le comité d'édition de la revue  « Forma. Revista d’Humanitats » a le plaisir de vous informer que la convocation de la réception d'articles, comptes-rendus, critiques et états de la question pour son prochain numéro monographique : Langage et altérité. Limites et excès dans la construction de sens se trouve actuellement ouverte. Dans ce numéro, nous prétendons stimuler un débat au sein des disciplines des sciences humaines autour de problématiques qui éveillent, dans les moyens de compréhension et de représentation artistique, les expériences et les langages de l'ineffable, l'obscurité poétique, l'autonomie et la transgression des recours de l'expression artistique, l'excès et l'horreur. Ces expériences et ces langages, à travers de leur transgression et leur excès vis-à-vis des structures normatives artistiques, promeuvent les études autour de leur différence et altérité face aux modèles de compréhension et de représentation traditionnels.

Annonce

Argumentaire

Le comité d'édition de la Revue  «Forma. Revista d’Humanitats» a le plaisir de vous informer que la convocation de la réception d'articles, comptes-rendus, critiques et états de la question pour son prochain numéro monographique: “Langage et altérité. Limites et excès dans la construction de sens” se trouve actuellement ouverte. Dans ce numéro, nous prétendons stimuler un débat au sein des disciplines des sciences humaines autour de problématiques qui éveillent, dans les moyens de compréhension et de représentation artistique, les expériences et les langages de l'ineffable, l'obscurité poétique, l'autonomie et la transgression des recours de l'expression artistique, l'excès et l'horreur. Ces expériences et ces langages, à travers de leur transgression et leur excès vis-à-vis des structures normatives artistiques, promeuvent les études autour de leur différence et altérité face aux modèles de compréhension et de représentation traditionnels.

La crise aigüe des grands récits et des concepts métaphysiques lors du XXème siècle impliqua une croissance de la méfiance et de l'incertitude vis à vis des catégories classiques de sens, vérité et objectivité. Ceci a stimulé une révision tenaillante des structures et des modèles de langages de représentation dans les langages de l'art, la critique et la pensée. Ces faits se déroulent dans une ère dans laquelle la contingence, la paradoxe et l'indétermination postulent en tant que notions motrices d'un certain élan artistique et intellectuel qui insiste sur le démontage des principes et des conceptions universels du sujet moderne. Face au discours restrictif des lumières, ce nouvel élan confronte la pluralité et l'hétérogénéité des sens et même le cas énigmatique dans lequel l'action d'assigner un sens serait elle-même dépourvue de tout sens.

Axes thématiques

Nous ouvrons donc cette proposition de participation en prenant comme référence l'un des quatre sujets que nous présentons pour aborder ce thème dans le langage artistique, littéraire et philosophique.

Herméneutique de l'insaisissable : perspective d'investigation

Que ce soit depuis la critique littéraire, l'herméneutique ou l'historiographie de l'art, la méthodologie pour cerner les territoires de l'insaisissable, ce siège hermétique de l'ineffable, devient chimérique.“Nous ne connaissons pas un mystère a force de le dévoiler et de le décomposer, mais seulement parce qu'il abrite le mystère en tant que  mystère,” avertit Heidegger.

Cependant, il existe des modalités méthodologiques pour aborder ce qui est de l'ordre de la nuit, de l'invisible, du son, de la crainte, de la suspension : par le biais de ce qui nous arrive par le symbole, l'allégorie ou la métaphore, ou, au-delà des formes, l'humour, peut-être la seule expression possible.

Obscurité poétique et recherche de sens

L'obscurité poétique est un phénomène à plusieurs visages. Dans le contexte du christianisme néoplatonique, Saint Augustin formule la théorie de l'allégorisme qui attribue au texte biblique le potentiel de révéler un sens non apparent. La discussion sur le rôle de l'obscurité, bien présentée dans les champs d'étude de la philosophie, la religion ou dans le pragmatisme de la rhétorique, trouvera dans le terrain de la littérature un lieu spécifique pour le débat. Dante, Pétrarque ou Boccace, par exemple, reprirent l'argument augustinien en faisant une défense du style obscur dans la poésie. Cependant, les arguments pour l'obscurité des textes littéraires sont multiples et historiques. Les réflexions sur le phénomène de l'obscurité poétique de quelque époque ou lieu qui soit sont les bienvenues dans cette convocation.

Autonomie et transgression dans les langages artistiques des avant-gardes du XXème siècle

La préoccupation pour l'autonomie du langage artistique dans les avant-gardes favorise les études autour de la différentiation et la validité des langages de l'art vis à vis des autres discours de la raison moderne. D'un autre côté, elle permet de reconnaître le rôle que cette différence, validité et autonomie exercerait dans les notions d'avant-garde de l'art en tant que supplément, jeu, ironie (humour) et dans le programme de l'art d'avant-garde en tant que critique de la société ou bien de la raison moderne et des religions chrétiennes. Cette section est ouverte à la réception de collaborations académiques qui promeuvent l'étude interdisciplinaire autour des problématiques que suscitent les langages artistiques des avant-gardes du XXème siècle, en soulignant les relations et les correspondances entre les langages de l'esthétique, la politique et la religion dans ces mouvements artistiques et intellectuels de la période de l'entre-deux guerres autant en Europe qu'en Amérique Latine.

La guerre, l'excès et la déshumanisation dans le XXème siècle

Les guerres du XXème siècle supposent une charge de douleur sans précédent, mise en évidence au moins dans les aspects suivants : l'excès et la déshumanisation, l'exil (ainsi que l'exil intérieur)  et les camps de concentration. Pour ce sujet, nous convoquons la réception d'articles traitant sur l'ineffabilité que la guerre et son expérience impliquent au moment de leur donner un sens, autant au niveau philosophique qu'au niveau de la création littéraire, cette dernière perspective nécessitant l'artifice artistique aussi bien que l'élément de communication de la dite expérience.

Modalités de soumission

Date-limite : 15 septembre 2014

Les articles de 3,500 à 8,000 mots sont à adresser à la revue : revista.forma@upf.edu

Consignes aux auteurs : http://www.upf.edu/forma/en/normas.html

Système d'arbitrage : http://www.upf.edu/forma/en/arbitraje.html

Comité éditorial

  • Bécard, Lorraine (Université de Paris IV, France)
  • Caputo Jaffé, Alexandra (Universitat Pompeu Fabra, Spain)
  • Castro Godoy, Jimena (Universitat de Santiago de Chile, Chile)
  • Chang, Clio (Cornell University, United States)
  • Clariana Rodagut, Ainamar (Universitat Pompeu Fabra, Spain)
  • Gandul Galiano, Maximino (Universitat Pompeu Fabra, Spain)
  • Gómez Villar, Antonio (Universitat Pompeu Fabra, Spain)
  • Grosso, Chiara (Universitat Internacional de Catalunya, Spain)
  • Janeiro Torres, Fernando (Universitat Pompeu Fabra, Espanya)
  • La Parra, Pablo (New York University, USA)
  • Lévy, Gillian P. (Northwestern University, USA)
  • Rametta, Valentina (Università di Palermo, Italy)
  • Rivoal, Solène (Lycée Evariste Galois Beaumont sur Oise, France)
  • Saccone, Daria (Universitat Pompeu Fabra, Spain)
  • Wickberg, Adam (Stockholm University, Sweden)

Scientific Committee

  • Brown Sartori, Rodrigo F. (Universidad Autónoma de Chile, Chile)
  • Cussen, Felipe (Universidad de Santiago de Chile, Chile)
  • Cusset, Felipe (Université de Paris Ouest Nanterre, France)
  • Fernández de Rota, Antón (Universidade da Coruña, Spain)
  • Mariscalco, Danilo (Università di Palermo, Italy)
  • Mazzone, Massimo (Accademia di Belle Arti di Brera di Milàn, Italy)
  • Ponce Cárdenas, Jesús (Universidad Complutense de Madrid, Spain)
  • Primiero, Giuseppe (Universiteit Gent, Belgium)
  • Rosàs, Mar (University of Chicago, USA)
  • Saccone, Serena (Università degli Studi di Napoli l'Orientale, Italy)
  • Sáez, Begonya (Universitat Autònoma de Barcelona, Spain)
  • Silva, Víctor Manuel (Universitat de València, Spain)
  • Wilhite, Valerie (Miami University, United States)

Lieux

  • Cèlia Nadal (Despatx 21.301) Ramon Trias Fargas, 25-27
    Barcelone, Espagne (08005)

Dates

  • lundi 15 septembre 2014

Mots-clés

  • obscurité poétique, recherche de sens, alterité, limites du langage, art, littérature, guerre, inexpressable, insaisissable

Contacts

  • Patricio González
    courriel : revista [dot] forma [at] upf [dot] edu

URLS de référence

Source de l'information

  • Sergi Sancho Fibla
    courriel : revista [dot] forma [at] upf [dot] edu

Pour citer cette annonce

« Langage et altérité. Limites et excès dans la construction de sens », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 20 février 2014, http://calenda.org/276809