AccueilLes techniciens du cinéma et de l’audiovisuel sont-ils des auteurs ?

Les techniciens du cinéma et de l’audiovisuel sont-ils des auteurs ?

Are cinema and audiovisual technicians authors?

*  *  *

Publié le mardi 25 février 2014 par Luigia Parlati

Résumé

Si la place des techniciens du cinéma et de l'audiovisuel renvoie à celle définie par les conventions collectives, la part de leur création dans la fabrication d’un film peut bien être celle d’un auteur, cet acte de création n'étant en général pas reconnu à sa mesure. Au-delà du caractère polémique de la proposition, c’est l’acte de création des techniciens du cinéma et de l’audiovisuel qui est l’objet de ce colloque, son processus d’élaboration autant technique qu’esthétique. Ce colloque propose d’inviter largement les professionnels à participer au débat et de croiser plusieurs disciplines et plusieurs champs de recherche : histoire du cinéma, analyse filmique, ergologie, droit... 

Annonce

Argumentaire

Colloque organisé par le laboratoire ASTRAM (Arts, Sciences et Techniques pour la Recherche en Audiovisuel et Multimédia) Aubagne – Aix-Marseille Université 12 et 13 septembre 2014

Le 9 avril 2002, les Monteurs Associés organisent un débat symptomatique d’un questionnement qui agite la communautés des monteurs, mais au-delà celles des techniciens du cinéma et de l’audiovisuel : « La part du montage, la place du monteur dans la fabrication d’un film ». Ce questionnement peut se résumer par la formule : lumière, cadre, son, décors, costumes, montage etc. : technique ou signature ?

Si la place des chefs de poste renvoie à celle définie par les conventions collectives, la part de leur création dans la fabrication d’un film peut bien être celle d’un auteur. Les chefs de poste se vivent comme des accoucheurs, des interprètes, des analystes d’une intention de réalisation qu’il faut mettre en œuvre. Il s’agit souvent d’un acte de création à part entière, vécu comme tel, mais généralement pas reconnu à sa mesure. On pourrait même aller jusqu’à dire que ce créateur qui existe en chaque praticien de ces métiers dits des « techniciens du film et de l’audiovisuel » est vécu comme clandestin. Ainsi la monteuse Dominique Barbier : « Quelquefois, je me sens un peu le nègre de quelqu’un. (…) il y a des moments où c’est gratifiant, et d’autres moments où cela ne l’est pas. »[1]

Au-delà du caractère polémique de la proposition, c’est l’acte de création des techniciens du cinéma et de l’audiovisuel qui est l’objet de ce colloque, son processus d’élaboration autant technique qu’esthétique. Ce colloque propose d’inviter largement les professionnels à participer au débat. Il se propose de croiser plusieurs disciplines et plusieurs champs de recherche autour de cette thématique de l’acte de création.

Thèmes

Les axes de recherches suivants pourront être traités (liste non exhaustive) :

Axe historique : histoire des métiers mais aussi histoire du cinéma et bouleversement des pratiques professionnelles (en lien avec les avancées technologiques par exemple). Les propositions de communication pourront également être centrées sur ces techniciens de renom (directeurs de la photographie, monteurs, mixeurs…) dont on reconnaît immédiatement la signature, mais aussi sur des couples légendaires de l’histoire du cinéma (réalisateur/chef opérateur, réalisateur/monteur, réalisateur/mixeur, etc).

Axe analytique : il pourra s’agir de chercher dans les films, les symptômes de leur fabrication, analyser les films en s’appuyant sur les traces que le « métier » y laisse. Cet axe pourra aussi s’intéresser au cas des réalisateurs techniciens (réalisateur assurant aussi un poste technique, ou technicien « passé » réalisateur) : quelles traces cette double pratique laisse-t-elle dans le film ?

Axe ergologique : observer comment chaque phase « technique » de la réalisation d’un film est le lieu d’une réécriture, d’une réinvention permanente. Cette focalisation sur le geste professionnel permettra de faire émerger certaines questions : jusqu’à quel point ces pratiques professionnelles sont-elles des écritures intimes et personnelles ? Peut-on y reconnaître une signature ? Est-ce souhaitable ? Les propositions de communication « à deux voix » (professionnel/chercheur) sont encouragées : il s’agit de faire émerger un double regard – celui du praticien et celui du chercheur – et de mettre en lumière l’acte de création en jeu à chaque instant de l’élaboration collective d’un film.

Axe juridique : si le droit français ne confère le statut d’auteur qu’à trois métiers (scénariste, réalisateur, compositeur), ailleurs en Europe et dans le monde il n’en est pas forcément de même. Il s’agira dans ce colloque d’interroger depuis le droit, l’éventuelle part d’auteur des techniciens.

[1] http://www.monteursassociés.lautre.net/article.php3?id_article=340

Publication : une sélection des communications présentées lors du colloque fera l’objet d’une publication spécifique.

Envoi des propositions

Les propositions de communications (2000 signes), accompagnées d’un mini-CV, sont à envoyer en format .doc ou .pdf

avant le 30 avril 2014

à Isabelle Singer isabelle.singer@univ-amu.fr

et Sébastien Denis sebastiendenis@free.fr

Elles seront sélectionnées par le comité scientifique qui rendra sa décision le 31 mai 2014.

Comité scientifique

  • Xavier Daverat – Université Montesquieu Bordeaux 4
  • Sébastien Denis – Aix-Marseille Université
  • Frédérique Devaux-Amarger – Aix-Marseille Université
  • Isabelle Singer – Aix-Marseille Université
  • Sylvie Thouard – Université Paris-Est Marne-la-vallée
  • Benoît Turquety – Université de Lausanne (sous réserve)

 

Lieux

  • 9 boulevard Lakanal
    Aubagne, France (13400)

Dates

  • mercredi 30 avril 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cinéma, audiovisuel, technicien, auteur, création

Contacts

  • Sébastien Denis
    courriel : sebastiendenis [at] free [dot] fr
  • Isabelle Singer
    courriel : isabelle [dot] singer [at] univ-amu [dot] fr

Source de l'information

  • Isabelle Singer
    courriel : isabelle [dot] singer [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les techniciens du cinéma et de l’audiovisuel sont-ils des auteurs ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 25 février 2014, http://calenda.org/277301