AccueilMigrants portugais et « lusophones », en France et ailleurs

Migrants portugais et « lusophones », en France et ailleurs

Portuguese and Portuguese speaking migrants in France and elsewhere

Rencontre de chercheurs

Researchers conference

*  *  *

Publié le mercredi 26 février 2014 par Luigia Parlati

Résumé

Nous proposons de constituer un groupe de chercheurs qui travaillent sur les migrations portugaises en France et ailleurs, et sur les migrations dans l'espace dit « lusophone » (terme à discuter). Nous sommes partis du constat de l'absence d'espaces de recherche consacrés à ces objets : l'immigration portugaise en France est mal connue et très peu discutée dans le milieu universitaire alors qu'elle est redevenue une question d'actualité ; les liens entre les populations « lusophones » en France sont méconnus ; l'espace géopolitique construit par les pays de langue officielle portugaise a surtout été investi par les historiens, mais les réalités construites à travers les échanges culturels accélérés par les flux migratoires actuels sont elles aussi méconnues. L'objectif de cette première rencontre est de réunir des chercheurs motivés, travaillant sur des données empiriques récentes dans le cadre de projets de master, doctorat, post-doctorat etc. inscrits dans les réseaux internationaux de recherche.

Annonce

Appel aux chercheurs

Nous proposons de constituer un groupe de chercheurs qui travaillent sur les migrations portugaises en France et ailleurs, et sur les migrations dans l'espace dit « lusophone » (terme à discuter).

Nous sommes partis du constat de l'absence, depuis la fin du séminaire qu'Albano Cordeiro dirigeait à l'URMIS, d'espaces de recherche consacrés à ces objets : l'immigration portugaise en France est mal connue et très peu discutée dans le milieu universitaire alors qu'elle est redevenue une question d'actualité ; les liens entre les populations « lusophones » en France (portugais, cap-verdiens, guinéens, angolais etc.) sont méconnus ; l'espace géopolitique construit par les pays de langue officielle portugaise (les anciennes colonies portugaises) a surtout été investi par les historiens, mais les réalités construites à travers les échanges culturels accélérés par les flux migratoires actuels sont elles aussi méconnues.

À ce stade, le champ d'étude de ce groupe de travail reste à définir et devra faire l'objet de discussions préalables sur les termes et catégories d'analyse que nous utilisons.

Notre objectif est de constituer une équipe de chercheurs motivés, travaillant sur des données empiriques récentes dans le cadre de projets de master, doctorat, post-doctorat etc. inscrits dans les réseaux internationaux de recherche.

Une première réunion est prévue le 6 MARS 2014 DE 14H30 À 17H À L'URMIS, SALLE 670.

Les organisateurs

  • Dominique Vidal (Professeur, Paris 7 Denis Diderot, Unité de recherches ‘Migrations et société’- URMIS)
  • Irène dos Santos (Post-doctorante, Centre de recherche en anthropologie- CRIA, Université Nouvelle de Lisbonne)
  • Sónia Ferreira (Post-doctorante, CRIA-URMIS)
  • Sylvain Souchaud (Chargé de recherche IRD, URMIS)

Programme

  • 3 Juin, 14h-17h

  • Du religieux à l’ethnicité dans un pèlerinage catholique
    Guillaume ETIENNE (Chercheur associé au laboratoire Citeres - Université de Tours)

Résumé: Cette présentation évoquera une célébration catholique à laquelle participent majoritairement les Portugais de la région Centre depuis les années 1960. Si la fête de Sainte-Solange réunit chaque lundi de pentecôte des pèlerins sous le signe du catholicisme, l’importance donnée à l’expression d’une appartenance portugaise conduit à interroger les autres significations de cet événement. Au-delà du caractère religieux, ne peut-on pas déceler une forme d’ancrage local à travers l’appropriation de la fête par les Portugais à l’œuvre depuis plus de 50 ans ? Les Portugais sont en effet devenus majoritaires au pèlerinage, tant numériquement que symboliquement, et il est aujourd’hui communément admis que sans eux, il n’existerait certainement plus. Cet exposé présentera la construction d’un tel objet de recherche, les questionnements principaux et les diverses étapes qui m’ont permis d’articuler différents angles ou objets : l’ethnicité, le religieux et le patrimoine.

  • Migrations et mobilités transatlantiques dans la pratique des religions afro-brésiliennes au Portugal
    Maïa GUILLOT (LESC, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Résumé: Depuis 1974, une quarantaine de maisons de culte d’umbanda et de candomblé –deux religions afro-brésiliennes- ont été fondées au Portugal. Basée sur une recherche de doctorat en anthropologie, cette communication interrogera plus précisément le rôle joué par les migrations et mobilités entre le Portugal et le Brésil, au sein de cette transnationalisation religieuse. En effet parmi les chefs de culte au Portugal, certains ont vécu ou vivent une situation de migrant : c’est le cas de Portugais ayant connu les religions afro-brésiliennes lors d’une période d’émigration au Brésil ; de Portugais ayant réalisé outre-Atlantique un voyage à but initiatique et enfin, de Brésiliens immigrés au Portugal ou partageant leurs activités religieuses entre les deux pays. Il s’agira de montrer que ces trois types d’acteurs réinterprètent leur parcours migratoire en puisant dans des logiques religieuses afro-brésiliennes et dans les imaginaires nationaux portugais et brésilien.

Merci de confirmer votre présence (sonia.ferreira@fcsh.unl.pt).

 

  

  

  

  

 

 

Lieux

  • Salle 265 Bât. Olympe de Gouges - URMIS 8 rue A. Einstein
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 06 mars 2014
  • mardi 03 juin 2014

Mots-clés

  • migration, portugais, lusophones, France, espace lusophone

Contacts

  • Sonia Ferreira
    courriel : sonia [dot] ferreira [at] fcsh [dot] unl [dot] pt

Source de l'information

  • Sonia Ferreira
    courriel : sonia [dot] ferreira [at] fcsh [dot] unl [dot] pt

Pour citer cette annonce

« Migrants portugais et « lusophones », en France et ailleurs », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 26 février 2014, http://calenda.org/277815