AccueilHéritages et promesses de la déconstruction

Héritages et promesses de la déconstruction

Heranças e promessas da desconstrução

The heritage and promises of deconstruction

*  *  *

Publié le jeudi 20 février 2014 par Marie Pellen

Résumé

« La déconstruction n’a pas besoin de la déconstruction », a dit un jour Jacques Derrida en suggérant par là que, de la Déconstruction, ce geste et cet idiome de la pensée philosophique désormais liés à son nom, il y en a, bien malgré nous, à l’œuvre partout et depuis toujours au beau milieu de la civilisation occidentale – et cela comme un signe de notre incondition et comme une flèche télé-po-ét(h)ique tirée vers l’avenir. Comme une promesse ré-inventive d’avenir. D’où l’indéconstructibilité de la Déconstruction : l’immense vulnérabilité de cette pensée est aussi sa force invincible, indéconstructible ; son attention veilleuse au passé à hériter, à bien hériter, ne se distinguant paradoxalement pas d’un lucide rêver l’avenir – une pensée qui, à la limite de la philosophie, aimantée même par cette limite, nous donne et nous appelle à chaque pas à repenser la re-naissance in-finie des savoirs, de même que leur transversalité d’origine : de la Philosophie et de l’enseignement de la Philosophie à la Littérature, de la Psychanalyse aux Arts et à la Culture, de la Politique au Droit et aux Droits Humains, de la Religion, à la Technologie et à la Science, cette pensée impossible, juste et exigeante, traverse les Départements de Philosophie et se trouve à l’œuvre partout aujourd’hui dans l’Institution et dans la vie. 

Annonce

«La déconstruction n’a pas besoin de la déconstruction», a dit un jour Jacques Derrida en suggérant par là que, de la Déconstruction, ce geste et cet idiome de la pensée philosophique désormais liés à son nom, il y en a, bien malgré nous, à l’œuvre partout et depuis toujours au beau milieu de la civilisation occidentale – et cela comme un signe de notre incondition et comme une flèche télé-po-ét(h)ique tirée vers l’avenir. Comme une promesse ré-inventive d’avenir. D’où l’indéconstructibilité de la Déconstruction : l’immense vulnérabilité de cette pensée est aussi sa force invincible, indéconstructible ; son attention veilleuse au passé à hériter, à bien hériter, ne se distinguant paradoxalement pas d’un lucide rêver l’avenir – une pensée qui, à la limite de la philosophie, aimantée même par cette limite, nous donne et nous appelle à chaque pas à repenser la re-naissance in-finie des savoirs, de même que leur transversalité d’origine : de la Philosophie et de l’enseignement de la Philosophie à la Littérature, de la Psychanalyse aux Arts et à la Culture, de la Politique au Droit et aux Droits Humains, de la Religion, à la Technologie et à la Science, cette pensée impossible, juste et exigeante, traverse les Départements de Philosophie et se trouve à l’œuvre partout aujourd’hui dans l’Institution et dans la vie.

Ce Colloque - qui dans ces temps de pierre se veut aussi un signe de réaffirmation et de résistance d’une Université digne de son nom, de même qu’un signe d’espoir dans l’avenir de la pensée, des humanités et des savoirs – se propose d’être un moment pour en témoigner : Venez donc partagez vos travaux de recherche, de pensée et d’écriture !

Invités:

  • Jean-Luc Nancy
  • Cristina de Peretti
  • Laura Odello
  • Michel Lisse

Résumé: 500 mots (avec le nom et celui de l’institution)

email pour l’inscription: c.pg.desconstrucao@gmail.com

Deadline: le 30 juin

Réponse aux candidatures - jusqu’au 31 juillet

Organisation a/c – Unidade I & D – LIF

  • Andreia Carvalho
  • Bruno Padilha
  • Fernanda Bernardo
  • Hugo Amaral
  • Maria Continentino
  • Serena di Giaimo 

Com. Scientifique

  • Jean-Luc Nancy
  • Fernanda Bernardo

Catégories

Lieux

  • Largo da Porta Férrea,
    Coimbra, Portugal (3004-530)

Dates

  • lundi 30 juin 2014

Mots-clés

  • déconstruction

Source de l'information

  • Andreia Carvalho
    courriel : andreiampc [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Héritages et promesses de la déconstruction », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 20 février 2014, http://calenda.org/277985