AccueilConférences de l'Institut européen des jardins et paysages

Conférences de l'Institut européen des jardins et paysages

Conferences at the European Institute of Gardens and Landscapes

*  *  *

Publié le mercredi 05 mars 2014 par Rémi Boivin

Résumé

L'Institut européen des jardins et paysages propose le samedi 8 mars 2014 deux conférences gratuites au château de Bénouville (Calvados). Nous accueillerons Catherine Mosbach, paysagiste qui nous présentera ses derniers projets à Lens et Taïwan, et Emmanuel Ducamp, historien de l'art et spécialiste de l'architecture et des arts décoratifs russes.

Annonce

Programme

  • 16h30-17h30: "Mesure, démesure" par Catherine Mosbach

Cette présentation développe deux projets de dimensions assez conséquentes: le Louvre Lens, musée parc de 20ha dans le nord de la France encore en cours de finalisation, et Phase Shift Park de 70ha à Taïwan dont le chantier commence en ce début d'année. Le travail consiste à mettre en place des outils pour la mise en oeuvre d'espaces "refuge" au sens domestique du terme, en même temps que d'espace en perpétuelle transformation au sens de l'altération des lieux et des êtres. Il s'agit d'initier un vocabulaire qui accepte la mesure tout en restant ouvert à ce qui n'est pas encore connu ni figé à savoir son mouvement. La mesure est par définition du côté de la norme, aussi bien au sens d'un contrôle de conformité à ce qui est techniquement identifié par une corportation, qu'au sens de la délimitation de processus nomades, contenus dans le temps et l'espace. La démesure est du côté de ce qui n'est pas encore cerné ou dit plus communément rendu public. 

Catherine Mosbach est diplômée de l'Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles. Elle fonde, avec Marc Claramunt, Pascale Jacotot et Vincent Tricaud le magazine Pages Paysages et crée son atelier à Paris dès 1987. En 1994, elle obtient la bourse Léonard de Vinci du ministère des Affaires étrangères, pour une recherce sur le dialogue architecture-paysage auprès de Herzog et de Meuron à Bâle. Parmi ses nombreux projets, figurent le parc archéologique de Solutré en Saône-et-Loire, la promenade du canal de Saint-Denis, le jardin botanique de Bordeaux, la jardin prototype "l'autre rive" à Québec, le jardin prototype Shan Shui à l'Exposition Internationale d'horticulture de Xian, la place de la Républque à Paris, la promenade de la Méditerranée du Fort Saint-Jean de Marseille, le Jade Ecopark Taichung à Taïwan ainsi que le musée de la Romanité de Nîmes. Catherine Mosbach publie régulièrement des articles et a enseigné comme professeur invitée à l'université de Pennsylvanie (2003-2006).

  • 17h30-18h30: "Parcs et jardins impériaux et aristocratiques en Russie aux XVIIIe et XIXe siècles: entre formalité, paysage composé et nature apparemment vierge" par Emmanuel Ducamp

Après la fondation de Saint-Pétersbourg par Pierre le Grand au début du XVIIIe siècle, les jardins russes sont d'abord influencés par les jardins formels alors réalisés en Europe de l'ouest, aussi bien aux Pays-Bas qu'en France, notamment à travers ceux dessinés par Jean-Baptiste Alexandre Le Blond. Progressivement, pourtant, et de la même façon qu'à l'étranger, les jardins paysagers "à l'anglaise" finissent par supplanter les premiers, Catherine II affirmant à Tsarskoie Selo: "l'anglomanie gouverne ma plantomanie". Pour les Russes, il n'y a ensuite qu'un pas à franchir pour arriver à une nature apparemment vierge, qu'ils s'emploient à recréer sur une échelle toute nationale, comme à Pavlosk, chez le tsar Paul Ier. Entre Saint-Pétersbourg, Moscou, les provinces russes et la Crimée, on s'emploiera à mettre en avant quelques exemples significatifs illustrant chacune de ces tendances, l'architecture des pavillons de jardins n'étant jamais en reste dans cette recherche où le pittoresque le dispute au romantisme. 

Diplômé en droit et histoire de l'art de l'université de Pairs X, Emmanuel Ducamp a été directeur éditatorial chez Alain de Gourcuff entre 1992 et 2001. A ce titre, il a coordonné plusieurs ouvrages sur l'architecture, les arts décoratifs et l'art russe aux XVIIIe et XIXe siècles. Avec Oleg Neverov, concervateur au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, il a collaboré à l'ouvrage Grandes collections de la Russie impériale. Il a également dirigé la publication de Tsarskoïe Selo, grand ouvrage sur les palais et jardins de cette résidence impériale d'été, et publié Saint-Pétersbourg, grand livre de référence sur l'histoire générale et l'architecture de la ville et de ses palais. Les jardins étant un de ses grands centres d'intérêt, il s'intéresse depuis longtemps aux parcs impériaux et aristocratiques en Russie. Professeur à l'Ecole du Louvre, il donne régulièrement des conférences sur des sujets russes ou français en Angleterre et aux Etats-Unis. Membre de l'Association des Parcs botaniques de France et de la Société des Amateurs de Jardins, il est président de l'Association Pars-Saint-Pétersbourg, qui promeut les rapports culturels entre la France et la Russie. 

Lieux

  • Le Château
    Bénouville, France (14970)

Dates

  • samedi 08 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • art du jardin, paysage, nature

Contacts

  • Florence Brunel
    courriel : iejp [at] sfr [dot] fr

Source de l'information

  • Florence Brunel
    courriel : iejp [at] sfr [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Conférences de l'Institut européen des jardins et paysages », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 05 mars 2014, http://calenda.org/279155